Uncategorized

Miss Zen et son amant


Ce matin, j’ai rendu visite à mon amant, je l’ai regardé, j’ai écouté sa voix, j’ai relu ses discours.

Il est mort le 22 novembre 1963.

Parfois, je le trompe avec son frère qui est mort le 6 juin 1968.

Ma mère m’a raconté que le jour de sa mort, les hommes pleuraient dans la rue en lisant les journaux.

Mon amant s’appelle John Fitzgerald Kennedy.

Vous allez très probablement penser aux scandales, à Dallas, à Marilyn, aux femmes, au sexe, à la Mafia, à Jackie, au petit garçon qui saluait le cercueil de son père, et peut-être même à la chanson de Patricia Kaas ou à celle de Vanessa Paradis…

Moi, j’aime l’homme derrière la légende et les torrents de ragots.
Pour moi, JFK c’est un certain idéalisme, une vision de l’Amérique ouverte et optimiste, le courage physique et politique, la pugnacité, la détermination, l’élégance (son délicieux style WASP décrispé qu’il a si bien incarné), l’intelligence, le charme et aussi bien entendu le sex-appeal.

JFK n’est pas un saint (loin s’en faut) mais c’est surtout une idée, une volonté de se transcender, de tirer le meilleur de soi et des autres. JFK a mis la barre plus haut pour lui d’abord, et pour toute une génération.

Toujours imité, copié, plagié – jamais égalé, peut-être parce que peu ont pris la peine de gratter derrière les belles images et de chercher derrière le mythe.

Si vous passez par Boston, allez visiter le JFK Library & Museum, et vous ne vous arrêterez plus à la très fructueuse et lucrative machine à fables.



7 réflexions au sujet de « Miss Zen et son amant »

  1. Que j’aime cet homme moi aussi ! Cette époque où tout semblait possible ou du moins à la portée de tous, si on le désirait …J’admire Jackie de mon côté. Pour la femme qui a su épauler ton amant 😉 (ça n’a pas du être facile tous les jours…)notamment.John-John avait le charsime des Kennedy. Une pensée pour lui aussi, il est resté longtemps le « prince charmant »… Décidément, je pense que je vais imprimer ces belles notes de voyage 😉 !

    J'aime

  2. et il avait une femme splendide (au risque de briser ton coeur, ce que je ne voudrais pas…).Jackie K. (puis O.) était quand même de la race des Audrey H., je trouve. Non?Belle, racée, élégante.(Oups, en terminant mon commentaire, je m’aperçois que shopgirl lui rend déjà hommage.)

    J'aime

  3. Pas de panique à la boutique, j’aime beaucoup Jackie : son style, son élégance morale, son sens de l’humour…. Ma relation avec Jack est très platonique vu son age….et j’ai la bénédiction de sa femme.Ravie d’avoir partagé ça avec vous.

    J'aime

  4. Ah oui… comme je te comprends ! Mon amant, quel homme ! J’allais le rejoindre coiffée d’une perruque noire pour passer incognito… que de bons souvenirs 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s