Uncategorized

Un dimanche matin sur la terre

S’éveiller doucement, se tourner et se retourner, ronronner sous ses plumes, s’étirer….prendre tout son temps. Lire quelques pages. Dehors les toits sont gris, le vent souffle de l’Est, mon géranium grelotte. Je sens le café du Castor. Je me décide.
Emmitouflée dans mon gros gilet, ma toute douce écharpe autour du cou, je descends. Les rues sont vides, les Parisiens dorment. J’ai froid au nez. Mes yeux chatouillent encore. Je n’entends que le bruit du balayeur. Je rentre mes mains au fond de mes poches, je me prends pour James Dean.

Je jubile, en pensant que dans quelques minutes, je retournerai chez moi, dans mon nid au chaud. La lumière douce et dorée du boulanger me rassure, j’entre comme dans une église. Tout me fait envie, surtout ces minis pains aux amandes. Ma balance n’y trouverait rien à redire ? Je me méfie ces derniers temps, elle a tendance à m’annoncer de mauvaises nouvelles. Le Journal du Dimanche n’est guère plus inspiré: en gros titre, ce mariage qui semble hérisser toute la France et faire ricaner le reste du monde. Je m’en fous. Je remercie la boulangère.

J’ai hâte de retrouver mon home sweet home. Plus tard, j’irai au marché avec ma sœur. Plus tard, mon beau-frère fera des crêpes, plus tard je ferai la grève des CVs, je ne ferai rien d’autres que de me promener, que de serrer la main de ma nièce et puis ce sera l’heure d’un bon verre de vin, des vieilles photos de famille, de la buée sur les fenêtres de la cuisine…
Et puis plus tard, ce sera la semaine et peut-être m’apportera-t’elle des belles, des douces, des joyeuses surprises ? Et si cette semaine n’est qu’un long tunnel sans lumière au moins elle m’emmènera jusqu’au prochain week-end, un nouveau beau dimanche sur la terre.

Publicités

18 réflexions au sujet de « Un dimanche matin sur la terre »

  1. je suis rassurée que tu n’aies pas eu envie de prendre la voiture pour aller faire un petit tour 😉Tu sais, quand je lis tes mots, je lis aussi « homme sweet homme »…Bizzzz forts

    J'aime

  2. Cette semaine est pour moi un tunnel rempli de coton, mollement agréable. J’avance très peu. Ca me frustre mais comme je me sens bien et que tout va bien autour de moi, je me dis que ce n’est pas grave.Enfin, du moment que ça ne dure pas !Lol !

    J'aime

  3. Sympa comme dimanche! Tu me donnerais presque envie de laisser une chance à ce jour que je déteste (enfin, pas autant que le lundi)! Je vais peut être tenter de James Deaner moi aussi!…Quel mariage? Qui s’est marié? Mais pourquoi on me cache tout à moi?(j’aimerais bien ne pas savoir parfois…)

    J'aime

  4. Mousse: j’aime les moments simples….et les jours sans bureaumam’zelle : on me demande souvent si je n’ai pas peur quand je pars courir le matin tot mais non ce sont des moments sans peur, tout me semble possiblele chat : oh non pas avec ma soeur, on s’engueule un bon coup et puis c’est tout – pas de rancoeur. bizzzzzNina : et bien merci, ils font du bien les petits compliments…Miss Brownie: comme tu le dis, c’est doux et moelleux mais si courtEmma : quand je pense que nous sommes deja sur le seuil d’un autre week-end, je ne vois plus le temps passer sauf le week-end justement -je savoure…Fanette ; tu m’envoies au paradis ! merciLila : j’aime ce mot « cocon » – il me convient totalementCaz : tu es un angeMarie Helene : profite, profite….Shopgirl : it’s time, on va changer de semaine. Youpie !Fauvette : tu l’as dit !La bureautiere : fonce jamesdeane ! T’inquiete pour le mariage, on risque de passer assez vite à la case divorce.Flabber :je ne saurais mieux dire !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s