Uncategorized

Day 3 : Let’s be serious


Les choses sérieuses ont commencé. Je suis partie en repérage « shopping ».

Ne pas acheter de pantalons noirs, je répète ne pas m’acheter de pantalon noir…

M’acheter des Converses ou pas ?

Et des ballerines : quoi j’en ai déjà plein ? Mais j’en ai pas des vertes ….c’est joli le vert !
Tiens un jeans « wide leg » : bof

Oui j’ai acheté un petit gilet corail avec plein de jolis petits détails. Oui j’en avais besoin, il fait froid ici et je n’avais pas prévu. Comment ça je l’ai fait exprès ? Pas du tout….

Ne pas m’acheter des motifs, des fleurs – bon il y en a partout – me rappeler que je prends 15 ans avec ce genre de truc…

Ah ça j’aime beaucoup. Je sais : je suis trop classique….

Tiens ce sac, il est marrant …je n’en ai pas besoin. Ben non j’ai besoin de rien !

Oh j’ai mal aux pieds et si j’achetais tout de suite ces ballerines ou si je prenais un tchouk tchouk…


Oh voila mes biscuits favoris : pas raisonnable jsuis au régime. Enfin j’essaye…Je m’en fous, j’achète un paquet. J’irai courir samedi.

Pas mal ce tailleur gris, ça fait longtemps que je voulais un tailleur gris. J’ai besoin d’un nouveau tailleur pour assumer ce nouveau job….ben ouais l’habit fait le moine !
Ce petit gilet soldé à 20 dollars – ah les manches mi-longues – non ça j’aime pas mais 20 dollars c’est pas vraiment cher !

C’est vraiment moins cher que mon room service : 3 morceaux de poulet, une salade et une demi bouteille de vin = 70 dollars. Ils vont criser en voyant ma note de frais – bon je n’ai pas choisi l’hôtel….J’ai cassé le bouchon de la bouteille….je voulais en garder un peu pour demain.
Je regarde un film avec Reese Whitherspoon et le bon, le beau Patrick Dempsey. Les pages de pub sont tellement longues que j’oublie l’histoire…heureusement ça ne demande pas trop de neurones. Je surmonte le jet lag.

Mon castor me manque –je voudrais lui raconter, lui demander, l’embêter. Le soir, j’aime bien appeler mes parents pour me détendre : vont pas être contents si j’appelle à 3 heures du mat. Faut couper le cordon, ma grande.

Demain je vous parlerai des mes amies du bureau…

Publicités

12 réflexions au sujet de « Day 3 : Let’s be serious »

  1. C’est gai de faire les boutiqes et de choisir ce qu’on aime meme s’il faut etre sage et faire un choix. Qu’appelles tu tchouk tchouk ?Quand j’étais jeune (mon Dieu que c’est loin !! )c’était des marchands ambulants marocains qui vendaient sur les marchés ou qui faisaient du porte à porte et proposaient des tapis,des babouches et des bricoles de là bas.Tu dois aussi manquer à ton Castor.Courage chaque jour qui passe te rapproche de lui.Je t’embrasse e t’embrasse

    J'aime

  2. Bravo ! Excellentes initiatives ! 🙂Tu es dans une bonne conjoncture en ce moment, alors je te souhaite de tomber comme par miracle sur le caban Hermès que tu affectionnais tant !

    J'aime

  3. J’adore ta façon de raconter les choses…le sac rose il est super rigolo 🙂Tu commence à t’habituer on dirait…bientôt tu ne voudras plus du tout partir!Grosses bises.

    J'aime

  4. Ma belle, que de nouvelles, j’en ai raté des choses! Je suis contente pour toi, et j’espère que ce changement dans le boulot ressemble un peu à celui que tu attendais. Et quel récit! Ny me manque, j’y ai passé que quelques jours, mais cette ville me manque souvent. Tu la racontes si bien… Bisous belges.

    J'aime

  5. Et si tu appelais ton Castor à 3 heures du mat ? 😉Bon trève de plaisanterie, je vois que le moral remonte puisque le shopping est là… c’est bon signe ! Quant à tes amies du bureau, je sens que nous on va bien rire demain quand tu vas nous racpnter !Bizzzzz Miss Zen

    J'aime

  6. si tu arrives à shopper c’est que tu commences à prendre tes marques! J’espère que tu vas de sentir de mieux en mieux : c’est dans ce sens que les choses ont l’air de tourner.

    J'aime

  7. Mousse : j’ai mis une photo du tchouk tchouk dans mon nouveau billet…Fran : c’est pas grave, je suis belge 🙂Marie-Helene : oh oui j’ai hâte malgré la ville et le shopping !Flabber : toi alors, tu penses à tout !Lili : oh non je ne resterai pas ici – j’ai besoinde mon castor, de mon nid, de mes livres, de mon petit marché parisien.Cel : cela ne ressemble en rien à ce que j’imaginais mais je crois que cela me permettra de vivvre une vie plus équilibrée et déjà plus en accord avec qui je suis. belgian kiss from NYMiss Brownie : Sweet Alabama quelque chose ?Frieda : ici point d’amies au bureau, des relations superficielles et concurrentes…Le Chat : je m’habitue à cette drôle de vie un peu zarbiGrenadine : là c’est presque le weekend, j’ai plein d’idées !Petit Mademoiselle : surtout que le printemps est loin d’être là :ça caille !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s