Uncategorized

Bas les masques

C’est la quatrième fois que je recommence ce billet : mes pensées tourbillonnent, trop de questions…. J’aurais pu l’intituler : « De s’agiter mon cerveau a explosé ».

Je me sens décalée : comment on trouve sa place ? J’aime bien le contenu de mon nouveau job mais comment on fait pour jouer à la politique des entreprises ? Comment on fait quand on n’a pas envie de participer à cette fanfaronnade ? Si seulement, il suffisait de bien faire son travail….si seulement les règles étaient claires….

« Plus tard, j’aimerais bien être peintre ou vétérinaire pour cheval » me confie ma petite nièce.
Et moi, je répondais quoi ? J’ai beaucoup changé d’avis : détective, hôtesse de l’air, espionne, cavalière professionnelle….
Comment devient-on avocat fiscaliste, directeur des opérations, responsable de gestion ?

« Deviens ce que tu es » disait la pub pour les polos au petit crocodile – mais qui suis-je, quand cessons-nous d’être ce que nous sommes ? Et comment on retrouve cette petite personne ?
Pourquoi on n’encourage pas les enfants à devenir jardinier ? J’ai lu un magnifique portrait du jardinier en chef de Versailles, portrait d’une autre époque où pour devenir jardinier à Versailles, il ne fallait pas une maîtrise en géologie et un MBA en gestion de semis.
Et puis, j’ai lu un article affligeant au sujet d’un livre consacré aux héritières : sommet du vide, culte du fric, fascination malsaine pour ces filles qui sont comme des marques humaines, n’existant que par leur nom « Armani, Lauren, etc. »
Pourquoi le monde tourne autour de l’argent ? Valeur toute illusoire car la finance n’est finalement qu’un gigantesque tour de magie – de l’illusion où tout peut s’écrouler du jour au lendemain: ce que découvrent amèrement des centaines d’employés des banques américaines. Abracadabra « vos économies ont disparu » – le grand tour du Mage Bon Reve de Capitalist World


Faut-il pour survivre dans l’entreprise : s’imaginer au cœur d’un grand jeux de société comme dans « Destins » . Comment on fait pour y croire ? Je n’y arrive pas. Je me sens toujours « double », je n’arrive pas à prendre tout ça vraiment au sérieux et je détonne. C’est fatiguant la dissonance…Je m’achète des livres pour essayer de comprendre comme on fait à longueur d’années pour adhérer aux règles, pour s’affirmer, pour écraser et s’écraser, pour ruser, pour ne montrer aucun signe de doute, aucun recul, aucune faiblesse – juste performer et atteindre ses minables objectifs. Surtout effacer toute trace de sincérité: telle est la règle du petit chef médiocre qui veut atteindre les sommets.

Heureusement qu’il y a les dimanches –, – ils sont si doux mêmes sous la pluie ! Que les livres sont réconfortants : encore un peu de patience avant la petite maison tapissée de bibliothèques…. Cultivez autre chose dans sa tête, savoir que l’important est ailleurs, rêver de prendre un enfant par la main. Eteindre la TL, mettre de la musique, finir mon livre et imaginer mes prochaines vacances en Sicile ? «Demain est un autre jour » comme disait Scarlet !

Publicités

15 réflexions au sujet de « Bas les masques »

  1. Si c’était trop facile, ça serait pas drôle… grincement de dents…Allez Miss, je suis sûre que tu vas trouver te smarques dans ce nouveau job, que tu vas le construire à ta mesure… laisse toi le temps…(ps : si la pluie pouvait s’arrêter ça serait bien aussi… j’en peux plus de ce temps de chien 😉

    J'aime

  2. Je crois comprendre les interrogations qui taraudent Miss Zen en ce moment. Je ne pense pas que la réponse puisse se trouver dans les ouvrages de bonimenteurs essayant de faire leur beurre avec la détresse des âmes honnêtes et sensibles, faute d’avoir réussi à les exploiter eux-mêmes en entreprise !La politique en milieu professionnel n’est rien d’autre que la gestion du rapport dominant / dominé, où la violence (morale) est l’arme grâce à laquelle le premier prend l’ascendant sur le second dans une confrontation par nature latente. Pour quel salaire est-on prêt à devenir un esclave moral ? Quel mal serait-on capable de faire à autrui pour accéder à un niveau de responsabilité supérieur ? Quels compromis accepterait-on de faire avec ses propres valeurs pour plaire au chef ? etc.Répondre à ces questions, c’est certainement y voir plus claire sur sa situation, mais c’est aussi commencer à vendre un peu de son âme au diable…

    J'aime

  3. Oui c’est vrai, on cultive l’excellence, le succes sans raison, l’argent, alors que je suis sure que nos enfants seront bien plus heureux si on les encourage a suivre leurs passions et non a devenir medecins ou ingenieurs!

    J'aime

  4. Peu de personnes suivent leurs rèves d’enfant.J’en connais une (toi aussi )C’est la fille que j’admire le plus:,elle est guide nature,a fait l’école du cirque et apprend tout cela aux enfants dans les classes vertes.pas de gros salaire, pas de confort mais elle est bien dans sa tète.La vie n’est pas facile tous les jours mais c’est un choix à faire.Je t’embrasse

    J'aime

  5. Oh je suis tellement d’accord, je me pose les mêmes questions…En même temps l’exemple de François-Xavier Demaison me fascine, l’avocat fiscaliste qui plaque tout pour devenir comédien, et j’ai vu le même exemple d’une nana qui s’appelle Caroline, avocate dans un grand cabinet qui gagnait 12 000 euros par mois et qui a tout lâché pour être aussi comédienne. Cela dit je ne dis pas que je te conseille de tout lâcher;))Bisous !PS : pour Ké, tu n’as pas dû le trouver sur Itunes 😦 Il est introuvable maintenant ne serait-ce qu’en disque. Il est désormais planqué…à New York il semblerait. A force de parler de lui j’espère qu’il sortira de sa tannière;)

    J'aime

  6. je pense que de nos jours, on peut avoir plusieurs vies dans une vie. Il faut oser, se lancer…c’est pas facile mais le jeu en vaut la chandelle.et puis finalement tout ceci ne serait-il pas un vaste jeu de rôles?Bon courage et grosses bises!

    J'aime

  7. Je suis comment dire… baba. J’étais en train d’écrire un billet sur le fait que je me sens décalée…Je suis vraiment sans voix et pourtant, qui sait, on est peut-être bien des milliers à se sentir ainsi…g.

    J'aime

  8. je lis, mais je dis pas toujours quelque chose… quelquefois, on comprend, on a des vagues pistes de réponse, et puis, il faudrait boire un thé et pouvoir rigoler en même temps qu’on cherche à comprendre tout ça. Lire, c’est ce que je vais aller faire aussi… Pour retrouver le calme que tu évoques et oublier les questions, les paniques… (mais j’y reviendrai à tête reposée)(je suis sûre qu’il y a des pistes à suivre)

    J'aime

  9. Parfois j’en arrive aux mêmes conclusions que toi…C’est dur de faire ce constat.En ce moment je n’ai qu’une envie en tête: faire mon 3ème, rester à la maison et écrire.Bizoo

    J'aime

  10. C’est l’entreprise qui ne te convient pas, ou ton métier ?A part créer son emploi, mais cela implique d’autres compromis, je ne vois pas trop de solutions.Oh si, ne pas avoir besoin de gagner sa vie, mais…

    J'aime

  11. @ modelshop : des pdg très riches et pas drôle en cravate, j’en croise un par semaine, pendant 30 mn. Après, je rentre vite chez moi et j’oublie : je lis, je dessine… mais bon, souvent, le we, comme toi je me demande : « mais comment devient-on ça ? » suivi de « comment faire pour y échapper ? » je n’ai pas vraiment la solution, mais je te souhaite bon courage !

    J'aime

  12. Alors que j’achetai des sachets de protéines chez le bio pour oublier les chocolats engloutis à Pâques, je suis tombée sur des « bouquins-conseils-de-vie » à donner la nausée !!! Mais en fait j’ai explosé de rire tellement les titres étaient ridicules !! Y’a vraiment des tarés dans les magasins bio …

    J'aime

  13. Le chat : oh non j’aimerais que ce soit un peu plus facile, je me fragilise avec l’age….Pour la pluie je suis d’accord mais j’etais chez mes parents et j’étais contente de faire un feu de bois !Flabber : j’aime vraiment beaucoup la justesse de tes analyses, pas de tralalalas mais la réalité….bon recadrage.Dicey : je crois que les parents ont parfois peur – ils veulent mieux pour leurs enfants mais cela va devenir de plus en plus difficile donc il vaudra peut-etre mieux parier sur l’épanouissement que sur la réussite sociale….Mousse : comme je disais à Dicey – les parents poussent leurs enfants pour leur offrir un mieux mais le prix a payer pour ce mieux aujourd’hui est élevé donc je crois que de plus en plus les gens vont se détourner de certaines normes…..Mam’zelle Poupée : non je n’ai pas trouvé Ke….Trouver un équilibre, juste un équilibre : quelle numéro d’acrobatie. Je sais qu’il y a un noeud en moi, j’en ai parlerai peut-etre un jour dans un post : comment je suis devenue trop passive !Lili : oui je crois aussi tres fort aux multi-vies et parfois d’ailleurs mon atittude passive me sert….G. oh oui je crois que nous devons etre un bon paquet de décalées….Loukoum : j’y pense beaucoup….mon reve, ma danseuse….Ficelle :je veux croire qu’il y a des pistes , des chemins de traverse, des routes champetres au milieu de ces tours ? Allez un petit thé et un beau sourire à défaut d’un bon fou rireMissbrownie : si seulement j’avais pu faire mon premier…j’aurais peut-etre remis un peu plus de légereté dans mes voilesElsa : comme tu dis « haut les coeurs » – il y a des jours ainsi quand les hormones vous jouent des mauvais tours.Fauvette : oh je ne sais pas trop – c’est un mélange de beaucoup de choses, une accumulation, une plus grand sensibilité…..des jours en négatifs et puis ils passent …..Modelshop : c’est un combat ordinaire, c’est jongler, c’est trouver son equilibre, ne pas renoncer, ne pas s’oublier, ne pas perdre des yeux l’essentiel et puis certains jours: douter, se sentir un peu fatiguéeRosemary : oh je suis d’accord avec toi, la plupart de ces bouquins sont à pleurer : on a le choix : une dépression instantanée ou un fou-rire inarretable…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s