Uncategorized

Moi je dors avec mes rêves dans mes bras.

Pendant la nuit, j’ai six bébés – j’en ai tellement que cette fois, le docteur est certain que j’en aurai au moins un….
Pendant la nuit, Guillaume Canet veut m’épouser.
Pendant la nuit, je suis détective.
Pendant la nuit, mes grand-mères me rendent visite – parfois elles ne disent rien, elles ont l’air contentes. Parfois, elles me parlent pour me dire que s’il m’arrivait quelque chose, j’aurais passé les derniers mois de ma vie dans un boulot que je n’aime pas. Parfois, ma grand-mère paternelle vient avec son labrador noir, Wapy. Et lui aussi, il est content de me revoir.
Pendant la nuit, je me réconcilie, je fais la paix avec des personnages de mon passé. Je tourne les pages.
Pendant la nuit, les gens sont souvent fiers de moi.
Pendant la nuit, mon papa court –il fait des barbecues.
Pendant la nuit, il arrive qu’on me mette en garde – je fais des cauchemars –, – je déterre ce que mon inconscient sait mais ne veut pas me dire.
Pendant la nuit, mes rêves se réalisent. Car quelques fois, mes rêves sont plus beaux que mes jours… ou pas.

Publicités

13 réflexions au sujet de « Moi je dors avec mes rêves dans mes bras. »

  1. Si j’étais toi, je me ferais un serment solennel, un pacte de vie sans compromis qui pourrait s’énoncer ainsi : « si j’ai un bébé, alors je quitterais ce job, coûte que coûte ».Le but d’un tel voeu serait double :– renforcer encore davantage ta détermination psychologique à avoir un enfant (et je pense que c’est un facteur non négligeable) et de maximiser tes chances de cette façon ;– t’aider au quotidien à supporter un job que tu n’aimes pas en y apposant une échéance tangible, pour laquelle tu peux te battre.Qu’en penses-tu ?

    J'aime

  2. Pendant que je te lis, je me dis que ton inconscient te parle déjà et qu’il ne te reste plus qu’à l’écouter…Pendant que je te lis, je me dis que tu as toujours autant le chic pour écrire des billets touchants…Pendant que je te lis, je me dis que j’ai envie de te dire « et si tu quittais ton job ? »….

    J'aime

  3. Comme flabbergasted et Le Chat, j’ai envie de te parler de ton boulot. ça fait tellement de temps que tu évoques tes raz-le-bol et de tes nausées, tu ne crois pas que tu es prête maintenant pour une décision ? Tu n’es pas aussi coincée que tu l’imagines. Tu as des alternatives. Est-ce que tu cherches bien dans la bonne direction ? Est-ce que tu es prête à abandonner les avantages de ce job (des avantages, quoi qu’on en dise, il y en a toujours)? Comme toi je me suis plainte pendant longtemps d’un boulot qui ne me convenait pas. Et puis un jour, j’ai décidé : basta!Dans les trois mois suivants, j’avais trouvé une bonne alternative.Allez! les grand-mères sont toujours censées nous donner de sages conseils. écoute la tienne…

    J'aime

  4. Je n’aime pas rêver, mes nuits sont toujours plus belles que mes jours et je suis dégoûtée de me lever ensuite pour affronter le monde réel!Je souhaite que le n°1 se réalise, je te le souhaite tellement…

    J'aime

  5. Pendant la nuit, je me bats avec la couette, j’ai chaud, je me lève pour faire pipi, je dérange le chat… C’est quoi le mode d’emploi pour avoir des nuits poétiques ?

    J'aime

  6. Marie Helene : tant que tu ne fais pas d’atroces cauchemars….Flabber : et bien je n’en pense que du bien et c’est tout ce que je me souhaite : une belle longue pause pour prendre bien soin de la jeune pousse.Lili : sympa tes rêves – je me demande qui sont ces lapinsAnelizabet : ah ben oui Guillaume Canet en hyper realiste, c’est pas mal du tout.Le Chat : je crois qu’effectivement j’ai vraiment besoin d’un changement et puis parfois je me dis que ce mal etre dans ce job cache peut-etre autre chose que je risque de trimballer ailleurs si je ne règle pas le probleme de fond. MerciDaniela : si je gagnais au Loto, je pars demain matin. Malheureusement certains de mes rêves coutent très chers mais comme le disait Flabber je me suis donner une échéance.Frieda : peut-être que cela me donnerait le recul nécessaire.Lila : j’adore quand elles viennent…..Merci tellement super fort tres chere BureautièreIlou : des journées de merde ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s