Uncategorized

Miss Zen recherche Odette et Amélie.

Ce soir, c’est foot. Je préfère m’occuper de mon blog.
Je pense à Odette Toutlemonde. Je me demande comment elle fait pour être contente comme ça.
Encore, Amélie Poulain, elle habitait Paris et elle ne se coltinait pas deux affreux ados dans la banlieue de Charleroi.
Je me demande si le bouquin est mieux que le film.
Bien que Catherine Frot et Albert Dupontel soient épatants, le film rame un peu. De toute façon Dupontel, je l’adore, je le trouve archi-sexy, magnétique. Et ne cherchez pas à me convaincre du contraire.
Comment elles font Odette et Amélie pour être contentes de leurs sorts ? Elles n’ont pas de maris, pas d’argent, pas de boulots épanouissants, pas de maison à la campagne, pas de vacances dans les îles, pas de garde-robes Miu-miu…..
Vous savez comment elles s’y prennent pour être guillerettes comme ça ?
Moi en ce moment, je vois tout en noir, tout m’insupporte, je deviens colérique pour un rien. 30 ans et des grosses patates et pas la moindre idée de ce que j’aimerais vraiment faire de ma vie à part faire un break de quelques mois.
Où vais-je ? Chais pas.
En attendant, je fais attention à mes dépenses. J’économise de la «fuck my boss» money. Pour le jour ou je péterai vraiment un plomb. Et vous savez quoi ? Et bien, ça ne me manque pas. J’ai bien repèré une petite jupe chez Gap mais rien qui ne saurait attendre les soldes. Je prends exemple chez Modelshop qui trouve toujours des plans d’enfer.
Même mes instituts rutilants d’épouses de patrons du CAC 40 ne me tentent plus tellement. J’ai découvert un petit institut de massage chinois à deux pas de chez moi, je me coupe les cheveux à Bruxelles pour un tarif nettement moins cher que les coupe-tifs parisiens. Je n’ai plus envie de dépenser des cent et des milles.
Bon, je ne dirais pas non à mon Birkin, ni a une aprèm’ chez Nuxe mais en attendant je préfère lire, siroter un thé en terrasse, me promener le nez au vent, soigner mes plantes.
Voilà j’ai des envies de rien et des envies de tout. J’en ai assez de mes craintes matérielles et superficielles. J’en ai marre d’être la «good girl» souriante, professionnelle, disponible. Je dois lâcher prise me dit-on – difficile quand on ne sait pas exactement ce qu’il convient de lâcher. Et quand on lache – il faut savoir où tomber. Je ne me vois pas tomber ailleurs que dans mon lit avec un cahier et un bic : ce qui n’est pas si mal.
En attendant, j’aimerais connaître le secret d’Amélie et d’Odette car je n’ai pas l’impression qu’elles font semblant. Peut-être qu’elles n’existent pas ? D’ailleurs, j’ai beau réfléchir – je n’en connais pas tellement des filles comme elles… Et vous ?

28 réflexions au sujet de « Miss Zen recherche Odette et Amélie. »

  1. Et comment fait Superman pour soulever un bus et voler dans les airs ? 🙂 Amélie et Odette nous semblent d’autant plus extraordinaires qu’elles sont inimitables…Je ne saurais que trop te conseiller le break de qq mois (une année sabbatique en fait) qui te permettrait de faire le bon choix sans pression et en toute connaissance de cause. Car continuer, c’est laisser s’installer cette fatigue indicible qui ne disparaît pas avec le sommeil et si peu avec les vacances, avec son cortège de symptômes que tu décris si justement et que je ne connais que trop bien…Si Miss Zen le souhaite, je lui écrirai pour lui faire part de mon humble témoignage (ou comment un libre-arbitre authentique et une créativité sans contrainte peuvent procurer une meilleure qualité de vie qu’un salaire à 6 chiffres).

    J'aime

  2. Peut-être qu’Amélie et Odette ne se posent pas trop de questions, tout simplement et peut-être que du coup si nous les rencontrions, nous les trouverions ennuyeuses à périr?

    J'aime

  3. Parce qu’elles n’existent pas vraiment ?On aspire toutes à cette tranquillité d’esprit, difficile d’y arriver.Moi non plus je ne sais pas où je vais. 30ans et pas de plans, même pas d’envie particulière pour servir de moteur. Mon sort n’a rien de déplaisant, ma vie est confortable et je devrais m’en épanouir. Mais j’ai simplement l’impression de passer à côté. De quoi ? Mystère.Je me dis que ça passera, qu’une étincelle finira bien par s’allumer et que je comprendrai ce que je fous là. En attendant j’essaie de profiter autant que possible de ces petits plaisirs que tu décris si bien.Et puis des p’tis bonheurs ponctuels c’est déjà pas si mal, non ?

    J'aime

  4. Peut-être parce qu’elles voient ce fichu verre à moitié plein ? J’ai la chance d’avoir une maman géniale et très optimiste, qui a fini par me contaminer !Essaye de trouver un aspect positif à chaque petite chose désagréable qui t’arrive … plus facile à dire qu’à faire, je te l’accorde 😉

    J'aime

  5. rhooo, merci pour le lien, c’est tellement gentil ! Se faire couper les cheveux en Belgique ? je ne connaissais pas le plan, je vais enquêter ! Sinon des odette et des amélie, j’en connais pas. Je ne connais que des filles comme moi, qui pleurent aussi souvent qu’elles rient, et qui pensent que c’est ça qui nous rend humaines et simpement vivantes !

    J'aime

  6. moi je me méfie des gens tout le temps heureux 😉Au fond de toi ta petite voix elle te souffle quoi Miss Zen ? Je suis sûre qu’elle te murmure des choses, te donne des intuitions de bonheur et de réussite… C’est avec soi même que la bataille se livre en fait… c’est étrange la vie… notre pire ennemi et notre meilleur ami est la même personne… c’est nous ! Ah là là une vie pour apprendre à se connaitre et savoir se faire du bien… quel boulot 🙂(J’attends ton mail – des bizzzzzzzzz)

    J'aime

  7. Elles sont uniques, comme des bonnes fées. Au quotidien, ma mère leur ressemble, ça aide forcément à la longue mais quand je la regarde, je me dis qu’elle a sacrément ramer avant d’en arriver là…Je ne sais pas non plus qui je suis, où je vais et ce n’est pas facile. Dis toi que tu as au moins la chance d’avoir un boulot qui t’aide à avancer vers peut être autre chose, pense aux sous qui peuvent aider ;).Plein d’envie aussi mais pas forcément « de luxe », ça tombe bien !Courage, l’été va peut être t’apporter la solution …

    J'aime

  8. Elles sont uniques, comme des bonnes fées. Au quotidien, ma mère leur ressemble, ça aide forcément à la longue mais quand je la regarde, je me dis qu’elle a sacrément ramer avant d’en arriver là…Je ne sais pas non plus qui je suis, où je vais et ce n’est pas facile. Dis toi que tu as au moins la chance d’avoir un boulot qui t’aide à avancer vers peut être autre chose, pense aux sous qui peuvent aider ;).Plein d’envie aussi mais pas forcément « de luxe », ça tombe bien !Courage, l’été va peut être t’apporter la solution …

    J'aime

  9. ooh, bon il faut remonter la pente là! Il faut que je t’offre des bnes frites la prochaine fois que tu viens sur bruxelles! en attendant gros bisous de courage:-)

    J'aime

  10. Je crois qu’elles pourraient exister, oui. Regarde Amélie, qui tire un de ses bonheurs de plonger la main dans un sac de fèves.Ca ne coûte rien de s’émerveiller devant une jolie fleur, devant un rayon de soleil qui réchauffe quand on ne s’y attend pas. De partager un regard ou un sourire complice avec quelqu’un dans les transports en commun.De sentir une odeur presque oubliée et de faire remonter les souvenirs à la surface. De se laisser envahir par le bien-être et le bonheur en regardant le Castor ou M. Léludesoncoeur en se disant qu’il est quand même merveilleux et qu’on a de la chance. De trouver un joli accessoire pas cher sur lequel on te fait un compliment. De manger ton plat préféré.D’allumer une bougie dans la pénombre avec un bon verre et des douceurs 😉La vie est remplie de micro-instants superbes, en fait. Et si on arrive déjà à en remarquer quelques-uns par jour, la journée est gagné.(en me relisant, je me fais peur, mais en fait, c’est testé et approuvé. Promis juré!)

    J'aime

  11. Désolé je ne vais pas pouvoir te donner de conseils… encore que. Pars, va voir ailleurs, et raconte nous.Et sinon en plus simple: si tu ne l’as pas déjà lu, « L’histoire de l’amour » de Nicole Kraus est un livre merveilleux, du bonheur à l’état pur. Si tu ne l’aimes pas je te le rembourse.Bon courage.

    J'aime

  12. Si si ça existe, moi j’ai une copine Belge qui est comme elles : toujours (mais toujours) le sourire, heureuse de vivre et surtout simple. Des gens comme ça, ça intrigue fortement mais ils rayonnent autour d’eux!Les gens très croyants aussi ont une espèce de force qui les fait avancer sans peur.Un bon psy aussi ça aide vachement, parfois.Et puis merde, la vie c’est aujourd’hui!!

    J'aime

  13. Je suis dans le même état d’esprit que toi …! Je crois que j’ai traîné pour mon livre parce que j’ai peur de ce que je vais faire ensuite, les projets que j’ai (enfin qu’on m’impose sans que je m’oppose) ne me plaisent qu’à moitié… Bref. Je n’aimerais pour autant pas avoir le moral d’Odette qui me rappelle Alec Baldwin dans Friends (qui sortait avec Phoebe) le mec toujours enthousiaste pour tout, au secours;) Bisous!

    J'aime

  14. Bon je te le dis tout de suite, moi aussi j’aime beaucoup Albert Dupontel, d’ailleurs ce soir j’envisage de regarder La Maladie de Sachs, nananère.Je ne connais pas Odette en revanche, mais je me dis qu’Amélie et elle sont sans doute soumises aux même coup de blues que nous toutes…

    J'aime

  15. Peut-être qu’on a toutes des Odette et Amélie qui sommeillent en nous … et qu’il suffit de les laisser pointer le bout de leur nez, de les laisser nous guider un peu pour voir la vie autrement qu’en noir et gris ! 😉J’espère avoir une petite partie de moa qui leur ressemble, car l’enthousiasme et la capacité de s’émerveiller d’un rien c’est vraiment quelque chose de précieux !Allez, soyons folles, laissons parler les Odette et les Amélie qui sommeillent en nous !! 😀Gros Bisous !!

    J'aime

  16. Flabber : j’aimerais bien qu’il existe Superman…je suis si utopiste ! Et surtout n’hésites pas à me raconter comment tu as fait le grand saut.Vanessa : je savais que tu trouverais une bonne explication…Aurelie : je vais le récuperer chez ma soeur puisque je ne peux plus faire autrement. 🙂Aude : alors c’est perdu car mon cerveau est programmé pour me poser une question par minute…Cely : ma vie aussi est assez plaisante sauf que le boulot m’angoisse mais comme toi j’ai l’impression de passer à côté de qq chose.Elsa : j’ai des jours à moitié plein et des jours à moitié vide…en attendant j’essaye de ma laisser vivreModelshop : tout est un peu moins cher en Belgique – alors quand je retourne voir la famiglia, j’en profite….le tout est de trouver des bons tarifs pour le Thalys !Le Chat : ma petite voix me murmure plein de choses contradictoires, elle change sans cesse d’avis…MissBrownie : comme moi salaire + très bonne mutuelle mais si Euromillion passait par là Shopgirl : c’est marrant, ma maman elle tient aussi un peu d’Odette !Frieda : leur ressembler non mais être un peu plus en paix avec mon sort Clo : ça c’est une tof idée Sophie : j’ai longtemps carburé à ça, ce qui me permettait de bien équilibrer mon ying et mon yang mais j’ai du mal ces derniers temps.Major: tu me mets l’eau à la bouche – je vais aller faire un tour à la Fnac, moi.Ilou : ah oui en général, les Belges sont plus zens, moins stressés, moins agressifs et je sais de quoi je parle !Mamzelle Poupée : genre les Yankees avec lesquels je travaille : jamais d’états d’âme, râlent jamais, toujours bon pied bon oeil. Elles sont mignones en comparaison Odette et Amélie.Marie-Helene : c’est une devinette, un rebus ! -;)Ptite demoiselle ; c’est pour ça que j’aime tant lire, je suis un peu comme Odette finalement.Fauvette : tu me piques au vif car je ne l’ai pas vu – faut que j’y remédie (ahah c’est le cas de le dire)Laptitezoudesbois : c’est presque un slogan ! Gros Bisous.

    J'aime

  17. Je suis tombée sur ton blog en cherchant de la doc sur James Thiriet, merci au zazard, j’ai bcq aimé te lire, nous décrire, nous filles ordinaires et en même temps extraordinaires. Je me replongerai dans ton blog avec attention dans mes petites soirées cocoon.

    J'aime

  18. Je suis tombée sur ton blog en cherchant de la doc sur James Thiriet, merci au zazard, j’ai bcq aimé te lire, nous décrire, nous filles ordinaires et en même temps extraordinaires. Je me replongerai dans ton blog avec attention dans mes petites soirées cocoon.

    J'aime

  19. Je suis tombée sur ton blog en cherchant de la doc sur James Thiriet, merci au zazard, j’ai bcq aimé te lire, nous décrire, nous filles ordinaires et en même temps extraordinaires. Je me replongerai dans ton blog avec attention dans mes petites soirées cocoon.

    J'aime

  20. Je suis tombée sur ton blog en cherchant de la doc sur James Thiriet, merci au zazard, j’ai bcq aimé te lire, nous décrire, nous filles ordinaires et en même temps extraordinaires. Je me replongerai dans ton blog avec attention dans mes petites soirées cocoon.

    J'aime

  21. Sorry for my bad english. Thank you so much for your good post. Your post helped me in my college assignment, If you can provide me more details please email me.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s