Uncategorized

Miss Zen change de disque

Je me souviens des grandes vacances :
– les journées à la plage, sirotant des « Paradises » comme des peoples, achetant le ELLE au marchand ambulant, mon vieux walkman Sony et mes cassettes de musique brésilienne, les parties de backgammon avec ma sœur.
– Les concours hippiques, une épreuve le matin et puis rigolade sur les mobilettes, les soirées dans les bars d’obscurs manèges de province à boire des sangrias chaudes, les voyages dans les camions pourris qui peinaient à arriver en haut des côtes.
– Les semaines à vendre des journaux, des magazines et des plans aux touristes qui débarquaient sur la Grand-Place de Bruxelles : le plus beau métier que j’ai exercé.
– Les cobayes que ma sœur et moi promenions comme des chiens avec une bobine de ficelle pour faire comme si …
– Les hurlements de ma grand-mère qui nous regardait nous élancer tête la première sur les énormes toboggans du Meli Parc.
– Les promenades nocturnes en vielle jeep décapotée dans les champs, nos cris de joie – c’était le temps des champs et pas encore celui des villas de luxe.
– Les examens de passage quand je confondais année scolaire et vacances et que cela me faisait tout simplement rire.
– Les vélos pour aller au manège, chez les copines, à la piscine, au magasin de bonbons
– Les heures de lecture ininterrompue perchée dans mon arbre ou étendue dans l’herbe
– Mes jobs d’étudiante à la banque, les employés bien sages et moi qui me jurais que « ah çà non jamais je ne m’enfermerais dans un bureau avec un patron »
– L’année prochaine ; je me payerai des grandes vacances. En attendant, j’essaye de changer de disque car j’en ai marre de mes idées noires.

Publicités

9 réflexions au sujet de « Miss Zen change de disque »

  1. Sois sûre que le meilleur reste à venir !« Les semaines à vendre des journaux, des magazines et des plans aux touristes qui débarquaient sur la Grand-Place de Bruxelles : le plus beau métier que j’ai exercé. » La relève est apparemment assurée, en quête d’un plan je me rappelle il y a un an ou deux sur la grand-place une jeune fille trop distinguée pour la circonstance…

    J'aime

  2. Ces instantanés de vacances me rappellent une photo que ma mère a prise et affichée longtemps dans le couloir d’entrée à la maison:Mes quatre soeurs et moi, perchées sur un charriot à foin vide dans un champ fauché. Nous rions aux éclats dans un soir d’été.Je te souhaite des vacances mentales aussi douces et chaudes qu’un soir d’été! 🙂Et tu habitais dans quel coin, en Belgique?

    J'aime

  3. je crois que ce que je préférais dans mes vacances d’étudiante, c’était leur longueur : un mois pour travailler et gagner des sous, et deux pour les dépenser, quel bonheur !!!

    J'aime

  4. Quels jolis souvenirs … C’était l’bon temps ! 😀En tout cas, parfois c’est bien de plonger dans ces souvenirs-là, ça fait un joli patchwork tout beau tout chaud dans lequel se blottir quand il fait tout humide et froid dehors … 😉Et tu as bien raison Miss Zen : non aux idées noires !!! Grosses Bises !!

    J'aime

  5. Flabber : je n’en suis pas sure et c’est bien le probleme mais merci pour ton optimisme Sophie : c’est joli « des vacances mentales » – je suis de Bruxelles / UccleSolenne : surtout que dans l’année qui vient, je compte bien en prendre des longues.Lili : moi, je reve d’un doublé campagne suivi du bord de merModelshop : à qui le dis-tu !La ptitezoudesbois : ooh oui un joli patchwork, bien douillet comme les doudous de l’enfance.Frieda : à toi aussi !Marie-Helene : je vais m’y employer – merci.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s