Uncategorized

C’était l’été….

Fin de week-end du 15 août et tout le monde parle déjà de la rentrée !
Je m’insurge, je me bouche les oreilles, je tourne la tête : je ne veux rien savoir de cette rentrée : des livres qu’il faudra absolument lire, du sac qu’il faudra absolument trimballer, de la nouvelle petite marque chez qui il faudra se ruiner…..
Taratata : le 18 août c’est encore l’été , il reste 15 jours de grandes vacances et personne ne me volera ces 15 jours. Les marronniers du Parc Monceau sont d’accord, ils ne sont pas encore prêts pour lâcher leurs bogues sur la tête des passants. Ils les couvent encore à l’ombre de leurs grandes feuilles bien vertes.

Je pense à l’époque des herbiers que mon père m’aidait à compléter – lui qui connaissait presque chaque arbre des rues du quartier et chaque sentier de la foret Je pense à cette vieille jeep de l’armée qu’il avait récupéré et qu’il avait entierement retapé. On n’avait pas tellement besoin de parc d’attractions, on partait faire un tour en jeep dans les champs de Linkebeek, on lâchait les mains dans les descentes et l’on criait comme des possèdées. Mon père connaissait ces vieilles fermes, il avait probablement été en classe avec les fils. Personne ne nous tirait dessus à la carabine –, – on le saluait de loin. On n’avait absolument pas peur, on traçait notre route à l’image d’un père un peu fantasque, tellement différent des autres papas !
Je me demande où est cette vieille jeep ? Si un jour, je réalise mon rêve de la petite maison aux livres au milieu d’un joli jardin aux haies non taillées, je me vois dans cette vieille jeep que je mettrais une plombe à faire démarrer pour aller au marché, chercher les journaux au village….

Aujourd’hui les champs de Linkebeek sont couverts de villas de luxe.
Aujourd’hui, j’ai des rêves et des envies. Ma petite maison vaut bien quelques efforts; je fonce, je serre les poing, je m’accroche…..
Je pense à ces envies au fond de mon sac à dos : apprendre l’Italien, écrire, donner quelques heures aux autres. Pourquoi toujours reporter à demain. Je ne peux pas faire du présent exactement ce dont j’ai envie mais je peux faire beaucoup d’autres choses du présent.
Prendre les cartes que la vie nous donne et faire au mieux pour que la partie soit agréable, intéressante ! Et tricher un peu pour que l’été dure encore ….

Publicités

19 réflexions au sujet de « C’était l’été…. »

  1. Oh oui l’été n’est pas fini, et la rentrée arrivera bien assez vite pour que nous n’ayons pas besoin de l’avancer de 15 jours !! 😉Tes petites anecdotes sur ton père sont très touchantes … Moa aussi j’ai du mal à mettre mes envies au présent, ce n’est pas toujours quelque chose d’évident, mais je m’y accroche tant bien que mal …Accrochons-nous ensemble ! 😉Des bises !

    J'aime

  2. Ici, à Bordeaux, le temps et les marronniers sont contre nous. Pluie de marrons, feuilles roussies, temps gris et averses. Y a plus de saisons ma brave dame.

    J'aime

  3. C’est l’expression « rentrée littéraire » qui m’énerve, tous les ans la même soupe – de plus en plus tôt, pourquoi pas en juin au point où ils en sont- et on remet ça en janvier. Au secours !!! Bisous 🙂

    J'aime

  4. Ah non, tu as raison, la rentrée attendra! D’ailleurs je lutte activement: j’ai mis mes spartiates malgré les risques d’averses annoncées. Et je suis sûre qu’on aura un beau mois de septembre pour le prolonger encore… ^__^

    J'aime

  5. Moi je suis déjà rentrée en quelque sorte, mais à ta place je ferais pareil, je profiterais de mes vacances! Moi aussi je prends mes bonnes résolutions mtn plutot qu’à le nouvelle année… 😉

    J'aime

  6. C’est désormais d’un oeil amusé que j’observe chez les autres cette appréhension de la rentrée que je ne connais que trop bien, si caractéristique d’une fin août… 😉A mon sens c’est sur le boulevard Saint-Michel qu’elle prend toute sa dimension : en plein quartier Latin, haut-lieu scolaire par excellence tout autant qu’éminente artère d’affluence touristique. Le contraste entre ces deux tendances antagonistes, dont l’une n’efface jamais complètement l’autre telles le Yin et le Yang, en fait un thermomètre tout désigné de l’approche de la rentrée : la disposition des vitrines des librairies, l’allure des passant tout comme leur accoutrement, les accents glanés ici et là, la fréquence de passage des bus et leur taux de remplissage forment une batterie d’indicateurs d’une rare précision pour qui arpente les lieux des lustres…J’y retourne justement tout à l’heure pour voir un film japonais qui ne joue nulle part ailleurs dans la capitale, en espérant avoir la salle pour moi, renvoyant dos à dos la cohue touristique et les étudiants trop précoces !

    J'aime

  7. Il pleut mais l’été dure encore… officiellement jusqu’au 20 septembre ! Je me rappelle toujours des Triplés de Nicole Lambert qui vont en classe en robe et fute à carreaux avec les duffle-coat le jour de la rentrée… Que nenni la première semaine de septembre il fait encore beau et les arbres sont encore vers jusqu’à la mi-octobre à peu près. Les beau jours sont encore là et quand le beau temps partira je serais heureuse d’accueillir un nouvel automne !

    J'aime

  8. C’est vrai…On ne fait plus que parler de la rentrée alors que nous ne sommes qu’à la moitié du mois.Tes rêves de jeep et petite maison font écho aux miens…sauf que moi, la jeep de mes rêves était celle de McGyver 🙂Grosses bises.

    J'aime

  9. Pour moi aussi, septembre symbolise la rentrée ! Ce à quoi mon cher père te répondrait que je suis en vacances depuis 19 ans, mais enfin … C’est vrai que août, c’est les vacances, point barre. Ce n’est pas négociable, non mais !

    J'aime

  10. Voilà, j’en reviens du boul’Mich et au risque de te désappointer davantage, je peux dire que tous les indicateurs sont au rouge : c’est bien la rentrée avant l’heure !Les robes légères ont laissé place aux collants épais, les lunettes de soleil aux studieuses verres de vue, les pas se pressent et une foule de revenants affairés grouille chez Gibert, désert il y une semaine encore… Même les touristes ont l’air sur le départ, valises à roulettes à la main.Enfin moi qui espérait la salle à moi au ciné, me suis retrouvé serré en sardine entre les premiers et les seconds ! Il faut dire que le film valait le détour, fait assez rare pour un mois d’aôut.Et à défaut même d’un pâle rayon de soleil, il ne reste plus que le mince espoir d’un été indien salvateur, capable d’apaiser le stress renaissant sous une lumière toute zen…Sur ce, bon rétablissement si ce n’est déjà fait !

    J'aime

  11. Tu as raison, ces automatismes, « la rentrée » dès le 15 août, c’est d’un convenu !L’été n’est pas terminé, nous sommes en août que diable !Bon il ne fait pas chaud, chaud dans notre région, mais quand même c’est toujours l’été !

    J'aime

  12. Tu as raison, ces automatismes, « la rentrée » dès le 15 août, c’est d’un convenu !L’été n’est pas terminé, nous sommes en août que diable !Bon il ne fait pas chaud, chaud dans notre région, mais quand même c’est toujours l’été !

    J'aime

  13. hé hé ben moi je pars en vacances 🙂 Alors tu vois La Rentrée n’est pas encore à l’ordre du jour ou alors sans moi 😉COntente de deviner que tu vas mieux…Ah la maison aux livres… dis, je pourrai y venir, m’y réfugier le temps d’un we où nous irons faire les courses dans ta jeep pétaradante ?….Je t’embrasse Miss Zen. Fort fort fort.

    J'aime

  14. Ben évidemment que c’est l’été, ce sont les grandes vacances et ça ne changera jamais. Ok, on est obligé d’aller bosser, mais bon, il faut prendre ça comme des devoirs de vacances…Tes souvenirs sont magnifiques en tout cas!

    J'aime

  15. Je te souhaite vraiment de réaliser tes rêves de maison 😉 !Et zappons la rentrée, encore deux semaines avant les cartables …

    J'aime

  16. laptitezoudesbois : accrochons-nous surtout le dimanche soir – difficile de faire face à une semaine au boulot !Zoe : je te rassure à Paris, c’est tout pareil …..Mam’zelle Poupée : comme tu dis « au secours  » !Cococerise : tu es courageuse ! bon pour la météo, ne me reste plus que la priere ….Nina : le probleme c’est que je change tout le temps de bonnes résolutions !Flabber : tu veux me rendre jalouse ou me coller une bonne dépression nerveuse ? C’est vrai que je t’envie mais je décompte les jours de ma vie de prisonniere d’un sale boulot. Mais certains jours, il m’est vraiment difficile de m’en tenir au plan !Eugenie : j’ai l’impression que la météo ne nous laissera pas le choix – quand je pense que je n’ai jamais porte ma petite robe Muji des soldes !Lili : il fallait bien s’inspirer de McGyver pour faire démarrer l’engin…Elsa : il me semble que ton pere devrait rencontrer le mien !Flabber : je reve aussi à cet été indien mais ce week-end a eu raison de mon optimisme…. Pour ma part, je pense aller voir  » Happy » pour me consoler.Fauvette : mais oui c’est comme Noel qui commence min-novembre – moi je suis pour les « slow season »Le Chat : tu seras ma favorite « guest » avec Malabar et Mister Miller – amusez-vous bien en vacances….La bureautiere : j’aimerais bien recommencer la fabrique aux chouettes souvenirs et ce ne sera pas grace a ces affreux devoirs de vacances !Frieda : j’y compte toujours mais le désespoir pointe …..Shopgirl : oooh j’y arriverai ! Il faut croire en ses reves sinon ?Cassandra : non pas encore, j’attends la sortie en poche …. mais j’adore son univers !!!!Laure Volume : si tu trouves un beau professeur – il parait que c’est toujours plus efficace ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s