Uncategorized

Happy go Lucky

À la sortie, les blasés ricanent beaucoup : rires condescendants, commentaires désabusés.
Beaucoup de ces Parisiens ont pris Poppy pour une imbécile heureuse, une écervellée trash.
On peut effectivement passer à côté de Poppy, héroïne de « Be Happy », et voir le film comme une « chick comédie ». Et c’est la déception garantie. « BeHappy » est définitivement une comédie mais plus satirique et sociale que l’affiche et la bande-annonce ne le laissent penser
Il faut être attentif au jeu de cette actrice car sous la façade de son rire facile et parfois crispant, Poppy doute. Poppy n’est pas plus génétiquement programmée pour le bonheur que vous et moi. Elle a fait un choix, celui de prendre la vie du bon coté, de donner une chance à son existence, de croire aux autres et cela demande du courage car il faut combattre ce sentiment très confortable qu’est la tristesse.

Alors quel est le secret ? Il me semble qu’il réside dans son refus obstiné du train-train, des habitudes, dans sa soif de découverte, sa faim des autres, et peut-être dans son improbable style – Poppy est tout simplement heureuse d’être elle-même et de ce que la vie lui tend.
Poppy est enthousiaste, énergique, hilarante, bavarde mais jamais ridicule (chapeau à Sally Hawkins qui réussit un sacré tour de force)
Je n’ai pas ricané – j’ai admiré ce personnage. Respect pour la Poppy attitude qui demande plus de sagesse et de force que la complaisance et la morosité. Autant pour moi…..

Publicités

17 réflexions au sujet de « Happy go Lucky »

  1. J’ai terriblement envie de voir ce film, car je sais pertinemment qu’il y a de grandes chances que j’en ressorte le sourire aux lèvres et l’espoir au coeur … Et que, tout comme toi, je me prenne d’admiration pour Poppy et son enthousiasme si touchant ! Je n’ai pas vu le film, mais je l’aime déjà cette petite bonne femme !!Grosses Bises miss Zen !Ps : Une petite surprise t’attend sur mon blog ! 😉

    J'aime

  2. S’il n’y était question de Poppy, j’aurais pu croire qu’on parlait d’Amélie. Mais Maria restera pour moi l’éternelle effigie du Bonheur, dont elle (en)chantait si merveilleusement la Mélodie… 😉

    J'aime

  3. Je pensais le voir et ton post m’a convaincue même si je sais très bien qu’en sortant, je me dirai « je suis l’anti-poppy, capable de voir du malheur même là où il n’y en a pas ». C’est une forme de don aussi, cette capacité à tout voir en noir…

    J'aime

  4. Ah moi j’ai été déçue. J’ai trouvé que le film était mal fichu, pas de notion de temps, peu de textes soutenus… D’accord les rires sont crispants, mais ce n’est pas ce qui m’a gênée…Mile Leigh nous avait habitués à des films mieux construits, moins lents, plus riches…L’actrice Sally H. est excellente, c’est vraiment dommage…Ou alors c’est moi qui ?

    J'aime

  5. Laptitezoudesbois : encore merci pour la surprise ! oui je crois bien que Poppy te plairaitFlabber : Poppy est plus trash -et j’ose à peine avouer que je n’ai jamais vu Maria et sa melodie du bonheurMam’zelle poupee : oui – c’est un beau personnage qui je crois te plairaitDandelillion : j’avais 2 ou 3 critiques positives mais surtout il n’est pas tres bien distribuéLa Bureautiere : il est certain que l’optimisme ne me vient pas naturellement – je lutte car comme toi je partage ce don de systematiquement voir le verre à moitié vide, voire tout à fait vide… G. méditons car ce n’est pas gagné …Fauvette : il est vrai que le personnage vampirise le film et qu’il est le sujet du film – effectivement il n’y a pas de « plot »…. Par contre, j’ai trouvé les dialogues tres bien ficelés…. J’ai vu « Vera Drake » avec beaucoup de plaisir et je reconnais qu’il a pris un sacré virage…mais Poppy m’a totalement charmé Elsa : merci – j’espere que tu ne seras pas déçue

    J'aime

  6. J’aimerais aller le voir aussi. J’attends qu’il passe dans ma ville…ou j’irais ailleurs !J’espère vraiment le voir pour retrouver mon optimisme légendaire. Ces derniers temps, il a disparu de la circulation. Il faut bien l’avouer, tu as raison, c’est plus facile de rester dans sa tristesse !

    J'aime

  7. je ne suis pas d’accord. Prendre la vie du bon côté ce n’est pas avoir un rire forcé et un sourire à tout épreuve. Ca, cela s’appelle se leurrer. Je pense que le personnage a été trop exagéré et qu’au final la réalisatrice a loupé son coup.Amélie Poulain, elle est a du mal à être heureuse mais elle n’en fait des tonnes.

    J'aime

  8. Lucie : c’est un peu comme moi – mon optimisme fluctue gravement – trop sensible au stress….Yoda : je n’ai vu que « Vera Drake » qui est effectivement tres différent .Suffragettes : c’est marrant parce que je perçois l’inverse Amélie n’etait pas réelle, c’était presque un personnage de conte (meme si j’avais adoré). Tandis que Poppy qui est un peu loufoque, trash et déjantée me semble plus crédible surtout que certains plans nous révelent ses failles et ses doutes. Mais bon hein chacun sa vision !

    J'aime

  9. Déja avant de lire ton billet ce film m’intriguait… car oui prendre la vie du bon côté demnade beaucoup de force… et je voudrais bien des cours parfois… alors je me dis qu’une séance ne me fera pas de mal !ça va toi ?

    J'aime

  10. Nina : j’espere que tu auras passé un bon momentLe Chat : je crois que cela te plaira – mais peut-etre que Malabar ne sera pas d’accord avec ces fantaisies !Ca va : c’est un peu les montagnes russes ….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s