Uncategorized

Au théâtre, ce matin

Chez le coiffeur: il y a celles qui savent : elles arrivent, ordonnent, dirigent.
Il y a celles qui jacassent – elles racontent leurs vies, leurs maris, leurs enfants, leurs amies, leurs hormones, leurs varices, leurs plans pour Noël.
Il y a celles qui vissées à leurs Blackberrys ont apporté leurs Actimels et leurs vitamines.
Il y a celles qui supplient « Patrick, tu dois me faire cette couleur, tu ne peux pas me refuser une couleur, je sais, je n’ai pas réservé mais tu ne peux pas me le refuser »
Il y a celles qui ne disent pas un mot mais le coiffeur sait.
Il y a celles qui se promènent dans le salon comme le pion dans une salle d’examen, dévisageant les autres d’un air dégoûté.
Il y a les hommes qui ont l’air d’être chez le dentiste pour une sale carie
Il y a celles qui viennent deux fois par semaine « on se voit mercredi alors comme d’hab. »
Il y a celles qui ne se regardent jamais dans le miroir.

Il y a moi :
qui ne dit pas grand chose
qui en profite pour lire Gala et Votre Beauté,
qui au bac à shampooing a l’impression d’être sur la guillotine ou sur la machine à torticolis
qui veut changer de tête : « plus court mais pas trop pour les attacher quand je cours, facile à coiffer mais lisse, pas de frisottis mais pas trop de brushing, et pas des mèches qui traînent dans mes yeux, plus doux mais pas de roux, plus lumineux mais pas trop blond…. »
qui demande un thé pour toute réponse aux questions personnelles de la shampouineuse
qui ne tient jamais sa tete comme le coiffeur veut parce que je la baisse pour lire
qui veut dézinguer ces petits cheveux gris mais « en vitesse hein, une couleur et un balayage, on peut faire ça en 16 minutes ? »
qui aime bien écouter les conversations des autres, l’air de rien
qui donnerait bien un avis éclairé à la blonde peroxydée et trop bronzée : un peu de naturel ?
qui aime beaucoup le théâtre féminin du samedi matin

21 réflexions au sujet de « Au théâtre, ce matin »

  1. Je ne vais pas souvent chez le coiffeur; Quand c’est Ben mon coiffeur habituel, tout va bien, on a plein de potes en commun et toujours des choses à se dire mais alors quand on m’en colle un autre, c’est l’horreur. Je ne supporte pas ces conversations obligatoires. Ecouter les autres, j’aime bien en revanche.

    J'aime

  2. hé hé j’y étais hier et j’ai comme l’impression que toi et moi on vit l’expérience de la même façon… pas de papotage perso (comme les magazines sont utiles dans ce cas là !), pas super à l’aise au bac ni d’ailleurs à la coupe, beaucoup d’envies contradictoires… mais bon ça fait quand même du bien d’en sortir avec une jolie petite tête… et puis quel plaisir de n’avoir pas eu le sèche cheveux à tenir !!!!Des bizzz Missss Zen !

    J'aime

  3. Je déteste aller chez le coiffeur. Je n’aime pas devoir parler pour parler et souvent parler du temps. Je n’aime pas me regarder avec les cheveux plaqués, mouillés, épinglés. Enfin, je n’aime pas la tête que j’ai quand j’en sors, (on ne me coiffera donc jamais comme il faut!), ce qui fait que je passe direct sous la douche en arrivant et me recoiffe à MA façon! Mais bien obligée d’y aller…

    J'aime

  4. AH ! le coiffeur !! Quand j’étais môme, je renfilais ma cagoule exprès devant le coiffeuse… Et pendant longtemps je me suis coupée moi même les cheveux…Mais depuis quelques temps, j’apprécie que quelqu’un s’occupe de moi (sauf le massage de cuir chevelu!) et me fasse quelques compliments. Un lieu entre parenthèses qui apaise.

    J'aime

  5. Tout est juste et amusant…J’aimerais de temps en temps avoir le point de vue des coiffeurs et coiffeuses sur ce qui se passe dans leur salon.Mais tu as raison c’est un vrai show parfois !

    J'aime

  6. Je suis allée chez le coiffeur vendredi et j’étais de celles qui n’osent rien dire …D’ailleurs la coiffeuse m’a massacré mes mèches mais elle était tellement terrifiante que je n’osais parler 😦

    J'aime

  7. Je ne vais pas souvent chez le coiffeur mais je me reconnais bien dans ta description, je n’ose jamais dire vraiment ce que je pense !Je crois que ça vient aussi des coiffeuses … Mon gand-père qui était lui-même coiffeur discutait beaucoup de la coiffure mais de potins , ça allait donc bien et ces clientes adoraient :).Alors pour finir, ils sont comment tes cheveux ?

    J'aime

  8. Et puis y’a celle qui dit au coiffeur : vous avez carte blanche, créez ce que vous voulez, si vous voulez… Tout de suite, dans la salon, ça fleure comme un parfum de liberté. A la fin, le coiffeur et la cliente se sourient, l’un pour avoir fait ce qu’il voulait, l’autre pour avoir consenti à être surprise et heureuse du résultat! Eh oui dans ces cas-là on n’est jamais déçu (ou si rarement que ça compte pas)

    J'aime

  9. et y a moi qui dois aller chez le coiffeur depuis des plombes, du coup qui a les cheveux blancs qui se multiplient, les cheveux qui sont lourds, trop longs et tout emmelés: aïe!!!

    J'aime

  10. Haha, je me souviens d’une fois chez le coiffeur, c’était totalement ça …Ahurissant, n’est-ce pas ? Une véritable  » comédie humaine  » …( Au fait, c’est Elsa, mais comme j’ai changé de blog, j’ai repris mon prénom 🙂 )

    J'aime

  11. Je crois que j’aime autant aller chez le coiffeur que me mettre au comptoir au café. J’aime observer les gens, les voir vivre. Un de ces plaisirs minuscules que j’ai réappris en montant mon entreprise… au café.

    J'aime

  12. Aude : écouter les autres c’est très très drôle, j’irais rien que pour ça….Le Chat : si j’étais très riche, je ne toucherais plus jamais un seche-cheveux, j’aurais une brushing lady à domicile !Mzelle-fraise : et puis j’adore imaginer la suite, l’appart, le mari, le petit ami….c’est comme avec les Barbies !Val : je déteste la laque et tous les produits coiffants qui poissent mais je ne me laisse plus faire je leur interdis d’étendre leur crasse sur mes pauvres cheveux….Ilou : le massage du cuir chevelu est l’épreuve de vérité où on tombe sur le Mozart du bac à shampoing ou on tombe sur le boucher….Fauvette : je ne préfère pas leur avis doivent être sans pitié !Miss Brownie : plus jamais maintenant je l’ouvre même si il me fait peur mais parfois je fais trop confiance (surtout pour les couleurs) et après je m’en veux !Marie Helene : samedi matin et quartier bourgeois: ça se prépare pour les dîners du samedi et les communions du dimanche….Shopgirl : ma mère avait un vieux coiffeur, très drôle, très gentil, très potins pas méchants; j’y pense souvent – maintenant c’est tellement impersonnel dans les grandes villes Lili : carte quoi !!!! mais alors seulement si je connais le coiffeur depuis 32 ans….Suffragettes : j’espère que tu as eu une bonne expérience et un beau résultat !Ficelle : merveilleuses et impossibles !Stefoo : bon ben vas-y, prends RDV et raconte-nous.Flabber : un peu comme un blog en effet.Anne-Elizabeth : j’ai vu que tu avais changé de blog – j’étais un peu à la ramasse ces dernières semaines mais je vais me ratrapper….Loukoum 1er : la seule différence c’ est que je n’ose pas écrire chez le coiffeur. J’ai trop peur des questions !Solenne : ben c’est très VIP chez toi !Frieda : j’évitais sauf que maintenant les saloperies de petits cheveux blancs m’y poussentSuffragettes : ah ben voila j’ai ma réponse; tu as l’air enchantée !

    J'aime

  13. Bonjour Miss Zen !Je vous découvre grâce à Le Chat, et j’en suis fort contente ! Votre blog est très élégant et jolie, et votre écriture me rends… toute zen !Surtout vos observations chez le coiffeur, sont tellement vraies et piquantes, j’adore !A très bientôt, je reviendrai souvent.Amitiés, Eliza

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s