Uncategorized

Bonheurs et Agacements

Je lis dans Télérama un extrait du courrier des lecteurs: « Bernard Madoff vient d’escroquer plusieurs banques internationales et riches particuliers pour plus de 50 milliards de dollars, et l’on s’étonne ! Alors qu’il a commencé sa carrière comme maître nageur. Vous viendrait-il à l’idée de confier votre gestion de patrimoine à Laure Manaudou ? Moi, non. »
Je ne sais pas si c’est ironique mais je suis très énervée par cette mentalité condescendante d’Ancien Régime.
Évidemment, tout s’explique : un maître nageur qui se prend pour un financier ! Voilà le résultat quand ils sortent de leurs bassins, ils se fracassent lamentablement et prouvent au monde entier qu’il ne faut pas mélanger les serviettes et les torchons. Comme si un diplôme de Princeton ou de l’ENA était une garantie d’honnêteté et de compétence. La messe est dite et pour certains tout est bien qui finit bien.
En France, on enferme les gens dans des cases à vie et surtout n’essayer pas de changer, d’évoluer. Ce n’est pas possible, pas souhaitable, pas réaliste.
Quoi, un fils de médecin qui devient mécanicien? Echec !
Quoi, un plombier qui veut devenir sculpteur? Ridicule !
Quoi, un comptable qui veut enseigner le dessin? Puéril !
Cette mentalité gèle la société toute entière, elle empêche la vie de circuler, les envies de s’envoler, le désir de s’épanouir. Il faut pouvoir étiqueter, ranger et ne venez pas foutre le bordel dans nos castes bien organisées avec vos idées farfelues : restez-la et ne bougez plus. Nous sommes tous sclérosés et formatés pour ne pas oser.

Passons du coq à l’âne pour ne pas rester fâchée.
Cette semaine, c’est Marion Cotillard qui montre sa culotte dans Madame Figaro. C’est une épidémie ?
L’autre coqueluche fashion du moment est une certaine Alice Dellal, ex-copine du petit de Monaco, fille d’une vague célébrité des seventies, milliardaire évidemment, sapée un peu comme Zezette en plus sexy : Mémé Miss Zen no comprendo….

J’ai à moitié tenu ma promesse de féminité en commandant des robes sur catalogue : déception sur toute la ligne. Je me fais une autre promesse : ne plus acheter en VPC, trop souvent mal coupé dans des tissus pourris.

Heureusement que je ne portais pas une telle loque au Voltaire. Vendredi soir, Castor m’offre ce petit luxe pour célébrer mes vacances parisiennes. Apres les locavores, je lance la vague du locatrip : prendre ses vacances chez soi.
Parfois, il est inutile de prendre l’avion pour voyager. À peine la porte du Voltaire franchie, nous entrons dans une charmante auberge de province, décor d’un petit théâtre de la chicitude parisienne. Notre serveur est un acteur parfait qui nous amuse et nous divertit en toute discrétion. Nicolas Ghesquiere, pudique, sobre, simplement élégant, tout en mezza voce est assis à notre droite. Un peu plus près, Olivier Echaudemaison, maquilleur star des années 80, est entouré de sa faune un rien plus bling bling. Une femme majestueuse affiche un beau visage de 50 ans mais ses mains bleutées et sa démarche douloureuse trahissent le grand âge. Le sosie de Françoise Sagan accompagne son dîner de champagne Ruinart. Miss Zen déguste son assiette et le spectacle. Petit voyage sur une autre planète.

Et pour quelques jours encore, je suis la reine du royaume des oisifs : un billet de Loto en guise de talisman, encore des milliards d’envies et d’idées, et la ferme intention de montrer qu’un maître nageur peut sortir de la piscine sans devenir un escroc…..

20 réflexions au sujet de « Bonheurs et Agacements »

  1. Il a réussi à escroquer les gens parce qu’après avoir été maitre-nageur pendant ses études de droit pour les payer, il est devenu un très grand financier. Je te souhaite de sortir de la piscine d’un coup ou petit à petit !

    J'aime

  2. Quand on s’imagine qu’il a pu tromper d’autres ‘grands financiers’, des grandes banques avec une technique connue depuis longtemps, on peut remettre en question la qualité du monde financier sur lequel tout notre petit monde repos(e)ait en équilibre…

    J'aime

  3. Madoff n’en reste pas moins un charlatan qui a nagé dans la perfidie de ce milieu comme un poisson dans l’eau et Manaudou (fille de banquier syndicaliste, soit dit en passant) n’a rien à voir là-dedans !Si la finance était peuplée de gens honnêtes et compétents ça se saurait et surtout on n’en serait pas là !

    J'aime

  4. Je suis tout à fait d’accord avec toi. Comme si le choix d’étude ou de non étude qu’on faisait avant 20 ans devait conditionner toute notre vie: mais quelle angoisse!Profites bien de tes vacances!

    J'aime

  5. Ce qui est scandaleux et choquant c’est que Madoff ai mis fin à ses études de droit pour devenir maître nageur. Non mais quelle idée. (OK je plaisante).Je suis bien d’accord la France souffre de son besoin rassurant de mettre les gens dans des cases .Il faut être très prudent avec le premier emploi que l’on accepte car après c’est trop tard, impossible de faire autre chose.Et ce besoin de mettre les gens dans des cases commence dès la naissance. Ma fille est née avec 3 mois et demi d’avance (limite de la viabilité) et je me bats régulièrement pour qu’on n’essaie pas de la mettre dans une case et qu’on la laisse évoluer à son rythme. J’ai cet argument choc de la prématurité mais malgré cela même ceux qui à l’hôpital ne cessaient de me dire de na pas la comparer aux autres enfants, qu’elle est unique, ceux-là veulent me la mettre dans une case.Cases et culture de la performance cela commence dès la petite enfance, et cela me donne envie de hurler: « laissez nous vivre à notre rythme ».

    J'aime

  6. Et la couv du ELLE, tu l’as vue ? Quel talent. Quelle poitrine, surtout, ça m’agace ! Et le charme alors ? Et le petit truc en plus ?Bon. je suis déçue. Et Rachida en couv, aussi. J’en ai fini avec le ELLE. Je crois qu’il ne réussira plus à me surprendre. Dommage. Comme les cases. Un grand coup de chapeau à ceux qui réussissent à les faire exploser pour s’épanouir. Et merci pour ce billet plein de bon sens !

    J'aime

  7. J’adore le « mémé miss zen no comprendo » parce que c’est souvent moi. Je crois que j’étais faite pour un autre siècle, je crois en des valeurs et des choses qui ne semblent plus de mise de nos jours.Mémé Shopgirl, très souvent.

    J'aime

  8. C’est vrai qu’en France, les étiquettes ne doivent pas bouger mais rester bien collées !Je te souhaite de passer de maitre nageur à ce que tu veux et profite de tes derniers jours de « liberté »

    J'aime

  9. Ce raccourci m’a moi aussi choquée. C principe de pyramide était courant dans les années 80 nan? Même si elles s’écroulait avant celles de madoff.Enfin bref. 100% d’accord pour le coup des cases…

    J'aime

  10. Tu as raison sur cette mentalité de caste, j’en ai fait l’expérience. C’est assez incroyable, d’ailleurs.Quant à Madoff … certains ont dû s’en prendre une bonne dans les dents, ça leur a peut-être remis les idées en place !

    J'aime

  11. Marie-Hélène : on verra ce que le destin nous réserve…Trompoline : oui il est juste d’utiliser l’imparfait mais tu verras ils vont rebondir…je ne me fais que peu d’illusionsAude : c’est bien, tu me donnes espoir !Flabber : j’espère qu’il était clair que je ne prenais pas la defense de Madoff. Et oui, Manaudou a bien d’autres soucis.Lili66 : on a vu où les idées toutes faites nous ont menéesCococerise : malheureusement,il faut vraiment faire gaffe à son premier métier.Zoe : c’est vrai que cela commence trés tôt et parfois les parents ne sont pas les derniers.Fauvette : je dois dire que je m’adapte merveilleusement bien à cette vie – mon modèle pour 09; Alexandre le bienheureuxCécileQd9 : surtout ne nous agaçons pas !May : bon dans le ELLE de cette semaine, il y a Obama en maillot…..c’est le petit truc en plus !Shopgirl, nous sommes deux parachutées dans la mauvaise période ….. à moins que ?Loukoum : c’est vraiment ça « liberté »…bouhouhou Carobine : c’est étrange et fascinant, ce talent des grands escrocs à manipuler. Après coup, on se dit « ben ouais c’était trop gros » mais je crois que c’est justement parce que c’est tellement énorme que tout le monde pense d’abord « mais non c’est pas possible » – ils font en sorte que la réalité soit bien plus incroyable que la fiction.Anonyme/Sauvage : la boucle est bouclée pour être un grand financier – il faut être un bon maître nageur : voila on a bien mouché le pédant lecteur du Télérama. Et au passage merci, d’avoir parlé de mon blog, j’étais toute contente et flattée.Anne-Elizabeth : effectivement; le choc a dû être bien douloureux – moi je m’en fous, je rêve toujours de gagner au Loto, moins risqué que la Bourse….

    J'aime

  12. Décidément tes billets sont vraiment jolis, les mots parfaitement choisis. C’est doux, ça coule et on voyage avec toi. Et la forme n’enlève rien au fond, au contraire il est bien servi! Tout à fait d’accord avec toi sur la fermeture d’esprit et la suspiçion des français.

    J'aime

  13. Bel article:)J´ai adoré le ton et surtout cette « idée » de ne pas enfermer des gens dans des cases.Malheureusement, je constate cette tendance de replis dans son monde, sa caste, son milieu, de plus en plus souvent….Malgré les sirènes qui nous annoncent tout le contraire. On est dans une période que je trouve extrêmement conformiste.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s