Uncategorized

A la recherche de ma féminité


Une grossesse dure en réalité 12 mois. Je ne sais plus où j’ai lu ça mais c’est tout à fait exact.
Il y a les 9 mois où on porte le bébé et les 3 mois d’adaptation et de survie.
Je suis donc au 11ième mois de cette grossesse. Je commence à reprendre pied. Je trouve l’énergie ou le temps ou l’envie de me pomponner, de prendre soin de moi, de porter des jupes. J’ai envie de féminité et de sensualité.
J’ai choisi ces 2 tableaux pour m’apaiser et m’inspirer.

Ils n’ont pas grand-chose en commun : deux visions de la sensualité, deux femmes, deux univers que tout oppose.
D’un côté, une courtisane apprêtée, sensuelle, érotique en diable, dénudée et pourtant si fraîche, digne et noble, si loin du porno chic de notre époque.
De l’autre, une blanchisseuse fatiguée, harassée mais tout en grâce et volupté : je ne me lasse pas de la finesse de sa chemise que l’on devine légèrement transparente, de la fluidité de son chignon sur sa nuque, de la cambrure de ses reins, de la force de ses mains …

La féminité s’incarne de bien des façons… Et cela me rassure.

Publicités

17 réflexions au sujet de « A la recherche de ma féminité »

  1. Arf, j'avais posté un commentaire qui n'a pas eu l'air de passer …
    Je disais donc que tu avais parfaitement raison : il y a autant de féminités que de femmes, chacune l'étant à sa manière en fonction de son vécu, de son caractère ou que sais-je encore.
    Et si tu te sens féminine, les autres te percevront comme telle 🙂

    ( Et tu me donnes envie de faire un billet pour rebondir sur ton article, Miss Zen muse officielle de mon mononeurone atrophié 😉 )

    J'aime

  2. Je suis tout à fait d'accord avec toi! encore que je pense que cela peux durer plus que 12 mois, mais la majorité des femmes reprennent une activité professionnelle à ce moment là et du coup s'exposent de nouveau en société mais sans leur ventre et leur bébé dedans. tout à coup tu redeviens celle que tu avais avant aux yeux des autres tout en étant plus jamais la même. et c'est à ce moment là que personnellement j'ai retrouvéer un peu de féminité et d'indépendance!

    J'aime

  3. Je suis assez d'accord avec Tite Sardine.
    Il est parfois difficile de retrouver un peu de féminité quand on ne sort pas de chez soi alors la reprise du travail peut aider. Même si c'est le moment de mettre une autre organisation en route… retrouver un nouvel équilibre encore une fois.

    J'aime

  4. petit à petit ça revient et je me souviens du bien fou que ça procure… cette sensation de légèreté, cette envie de coquetterie, ce reflet dans le miroir qui commence à mieux ressembler à l'image que l'on voudrait avoir de soi… bon retour à ta féminité 🙂

    J'aime

  5. Me concernant, je ne sais pas si je serai remise en 12 mois seulement 🙂
    Mais il n'empêche que 2 semaines après avoir accouché, je me suis déjà commandée des robes pour cacher la bouée qui tarde à disparaître. J'ai envie de prendre l'air et de m'habiller (des fois). Quant au makeup/parfum/bijoux, ouh la … ca attendra encore un peu – je ne reprends le boulot qu'en Septembre 😉
    Tu sais quoi, même si j'ai déjà eu un enfant, j'aime te lire parce que tu me rassures !
    Des Bisous !

    J'aime

  6. Pour moi, je dirais que j'ai mis un an post accouchement pour retrouver ma féminité, celle qui me plait à moi. Celle ou je me sens à nouveau bien avec mon reflet et mon corps.

    La féminité est sacrément bousculée avec un bébé mais cela permet de la redécouvrir, de l'envisager autrement, de passer un cap.

    Bonne recherche 😉

    J'aime

  7. J'aime beaucoup le côté suggestif du second tableau. La force et la fragilité sont subtiles.
    La féminité revient à grand pas quand on est prêtes, c'est bon !

    J'aime

  8. Je crois que j'ai mis 1 an post accouchement pour me remettre physiquement et mentalement de ce « traumatisme »… la première année ressemble d'ailleurs à une parenthèse, où ton bébé et toi même ne font qu'un pendant longtemps…
    D'ailleurs, pendant toute cette période, je crois que j'ai complètement fait abstraction des choses que j'aimais bien : le dessin, la mode, la lecture, les amis etc… D'autant que j'ai repris le boulot très vite (au bout de 3 mois) et après tout s'est passé à vitesse grand V…

    J'aime

  9. ça ne s'est passé du tout comme ça pour moi. J'étais tellement malheureuse de ne plus pouvoir fermer mes jeans, ni mettre ma lingerie préférée pendant ces longs mois de grossesse, que je rêvais de m'habiller en fille juste après avoir accouché !
    C'est fascinant ces divergences de points de vue. Il y a autant de féminités que de femmes, et sans doute autant de façons d'aborder la maternité que de mamans !

    J'aime

  10. J'ajoute mon témoignage, je ne me sens pas trop concernée par cette recherche de féminité après accouchement, disons qu'il est tellement nouveau d'être maman et d'avoir un bébé dans les bras que c'est en soi en nouvelle forme de féminité qui me semble agréable (le nouveau regard de l'entourage, etc, le changement de statut) même si évidemment physiquement on ne se sent pas au mieux (mais tout de même délestée d'un poids…) et que c'est une expérience qui peut être très difficile par ailleurs (s'occuper d'un nouveau-né). Au moins sur ce plan de la féminité cela ne m'a pas posé de question.

    J'aime

  11. Anne Elizabeth : tu me flattes ! Une muse : waou !

    Tite sardine : je dois dire que je n'aurais jamais pensé dire ça mais j'ai hâte de reprende pied dans la vie active !

    Miss Brownie : un nouveau challenge….

    JE reviens….

    J'aime

  12. Le Chat : je sens que ça revient doucement mais je ne me sens pas encore légère….ça va venir (patience)

    Fran : avec un tout petit, il faut choisir ses priorités ! Les jours où je cumule chouettes fringues + make-up + parfum + bijoux : c'est Byzance !

    Lilu : passer un cap qui ressemble parfois à une solide pente en montagne !

    Lili : je dois avouer que c'est aussi ma préfèrée.

    May : quand on est prête, ce qui ne coincide pas toujours avec les rythmes du corps et du bébé .

    Marigaz : un traumatisme, c'est bien ainsi que j'ai vécu les premières semaines. Maintenant, je le vis comme une vie en slow motion : difficile pour une speedée comme moi !

    Modelshop : oh oui et heureusement qu'il n'y a pas qu'un modèle. Quel soulagement quand ça devient une évidence.

    Caramel : disons que j'essaye de reconstituer un puzzle de vie cohérent et ça ne me vient pas naturellement ! Alors j'essaye d'y aller molo, une pièce après l'autre et celle de ma féminité en fait partie….

    J'aime

  13. Évidement Jolie Melle Zen… Laisse à ton corps l'habitude d'être mère, tu redeviendras femme très bientôt !
    Nous sommes toutes ces facettes là à la fois ! Je t'embrasse bien fort !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s