Uncategorized

En route vers la liberté ….

Vivre avec 100 objets ; c’est le défi que se sont lancés quelques Américains suivant un véritable courant de dé-consommation.
Ne pensez pas que ce sont tous des hippies alter-mondialistes : il y a des avocats, des médecins, des cadres qui un jour ont dit stop.
Stop à toujours plus, stop à la course aux bonus, stop aux couleuvres que l’entreprise leur faisait avaler tous les jours.
« Vivre avec moins, pour vivre plus ». Véritable alternative au désormais célèbre « Travailler plus pour gagner plus »

Est-ce possible de vivre avec 100 objets? Je sais que je n’y arriverais jamais mais j’essaye de réduire, comme dans un jeu.
J’ai donc commencé par tricher: j’ai éliminé du compte les livres, les CDs, les DVDs, meubles, draps, essuis, vaisselles, appareils électroménagers, les affaires d’Antoine, les médicaments, la bouffe (faut pas non plus exagérer, je n’ai jamais dit que je voulais devenir un ermite voir un moine cistercien).

Je pensais avoir bien allégé ma vie. Voila le résultat :
– 45 produits de beauté, en ne comptant pas les doublons, … Si j’étais parfaitement honnête, j’arriverais facilement à plus de 100 car, oui, j’ai 2 ou 3 shampoings, 4 ou 5 gels douches, au moins 5 rouge à lèvres, 3 fond de teints….
– 124 vêtements sans compter ceux que je possède en double ou triple (comment ça je n’ai pas besoin de 5 chemisiers blancs ou de 4 pantalons noirs?) et j’ai estimé que tous mes dessous, chaussettes, pyjamas, t-shirts comptaient pour 1.
– 115 « autres » : type téléphone portable, lunette de soleil, portefeuille, sacs, agenda, etc.…..rien que pour les sacs, j’en ai compté 14 et il est évident que l’inventaire n’est pas complet.
Je me croyais plus légère, je suis envahie…
Je me rends compte à quel point je n’ai vraiment plus besoin de grand-chose.

Mon gros problème c’est que je n’arrive pas à jeter ou à gâcher.

J’ai donc décidé de vendre via Le Bon coin ou via Les petites affaires de Miss Zen. J’ai déjà vendu la baignoire de bébé, la ceinture de sécurité femme enceinte, la combinaison Jacadi, quelques livres….

Et j’ai décidé d’acheter moins ou mieux.
Et comment on arrête d’acheter, comment on arrête d’être tentée, comment on ne se laisse pas berner le marketing grand créateur des besoins inutiles ???
Une tentative de méthode dans le prochain billet….

Publicités

16 réflexions au sujet de « En route vers la liberté …. »

  1. Houlà si je suit ton exemple je me prépare à des nuits blanches. Mais quelle bonne idée ! Comme disait Gandhi c'est le fait de posséder qui nous incite à posséderencore plus ou un truc dans le genre et ben oui c'est vrai je l'avoue plus j'en ai plus j'en veux, et faire quoi à la conclusion… Pff se satisfaire et c'est tout ? non vaste sujet an fait.. Allez ce soir café Philo ? Bizz

    J'aime

  2. Tes réflexions accompagnées d'un « pari » lancé sur certains blogs me font beaucoup réfléchir depuis plusieurs jours….

    Je trouve cela très intéressant comme démarche, j'avoue que dès que je parle de « limiter » ou de « priver » paf j'en crève d'envie….Alors j'essaie de me résonner d'y voir le besoin ou la necessité absolue…Je suis encore très novice mais cette piste me tente…

    Bonne continuation

    J'aime

  3. enfin … ça fait 3 fois que je me connecte mais que ma crevette m'empêche de me poser et de te laisser un commentaire !!!

    J'adhère à 200% avec toi.. mais je suis incapable derésister… une affreuse peur du manque que je traîne… en tout cas j'attends tes solutions avec impatience 😉

    et un grand merci pour le tuyau du Bon Coin… ma mienne poussi si vite que j'ai déjà plein de chosess qui ne servent plus à rien…

    des bizzzzzzz fort.

    J'aime

  4. moi aussi je vais réataquer la vente via le bon coin.. j'ai réussi cet été à « lacher » mes fameuses couches lavables… qui sans doute sont très bien mais que je n'ai pas sû dompter..
    J'attends ton prochain billet avec impatience, histoire de voir ce que tu proposes et d'appliquer un peu ta méthode..
    Quand à compter… je ne sais pas comment tu as fais.. je n'y serai jamais arriver tellement je suis envahie…je compterai peut être quand je penserai être légère!!!
    Bisous m'dame.. à bientôt!

    J'aime

  5. Il est parfois nécessaire de perdre ce que l'on a pour se rendre combien il est important de garder l'essentiel.
    Par facile car parfois c'est si bon d'avoir du superflu …

    J'aime

  6. Pour offrir une deuxième vie aux livres qu'on n'aime pas (ou que l'on ne veut pas relire), Amazon est nickel. Pour les sacs, vêtements et autres, ebay ou leboncoin permettent de faire le vide. Evidemment, sans mettre aux enchères LE tee-shirt lié à des supers souvenirs ou LE sac qu'on ne porte plus, mais qu'on regarde en pensant aux chouettes moments où il était à notre épaule.
    Je suis minimaliste concernant les objets. Hormis les livres, j'ai peu d'affaires (vêtements totaux hors sous vêtements – je suis minimaliste, pas crade! -+ sacs+chaussures + produits de toilette + ordi et autres matériels informatique + objets divers (portefeuille, parapluie…) = effectivement autour de 100.
    J'avoue que lorsque je vais chez des amis, mon réflexe, c'est « waouh, c'est dingue tous les trucs que vous avez!! »
    Mais de là à trouver que c'est eux qui ont tort, il y a un gouffre que je ne franchirai jamais.
    Sans surconsommer, il y a un juste milieu entre se dépouiller de ses affaires et empiler les doublons ou triplons à ne plus avoir de place dans ses placards.
    Trouver SON équilibre est idéal, pas tendre vers celui prôné par tel ou tel magazine ou courant de pensée 🙂

    J'aime

  7. Chère MissZen,
    Je viens de découvrir ton blog et toi, tu viens de décrire mon armoire ! 🙂
    100 objets, je ne pourrais pas, c'est certain, mais je respecte l'initiative de ces Américains.
    Bonne continuation pour ton site.

    J'aime

  8. Décidément, j'aime ce courant, ça me fascine, comme tout ce qui est un peu poussé à son comble.

    Pour le moment j'en suis à l'étape « je jette, je donne et je ne rachète que le strict nécessaire ».

    Bon ben y'a pas, les finances soufflent et on a moins à ranger !

    J'aime

  9. Tres interessant ton billet.
    Oui nous vivons dans une société de consommation et le rythme de vie devient tellement difficile , la course a tout que se faire plaisir passe par l'achats de jolies produits qui durant un temps seront nous combler .J'arrive parfois a lacher du lest et a me calmer,dans les moments de lucidité et de remise en question.

    J'aime

  10. On n'aura pas le choix dans les années à venir que de vivre en décroissance, on est arrivés à saturation au niveau consommation. Nos enfants consommeront moins que nous et ce sont eux qui auront raison.

    J'aime

  11. Bon, comme d'hab… j'adore ! Dans la même veine j'ai vu un reportage récemment sur une famille finlandaise qui essayait de vivre un an en se passant de pétrole et de ses dérivés… dont le plastique. Edifiant ! Ca s'appelle « Un an d'abstinence ». Bon on se fait un brunch, un weekend ? Bisous, Claire

    J'aime

  12. Gâcher ou jeter? Et pourquoi pas : donner, Miss Zen? A Caritas, ou à Emmaus, qui peuvent selon le lieu où l'on réside passer chercher eux-même la marchandise. En donnant, tu fais 1/ un geste utile en faveur des gens qui ne peuvent acheter que second hand pas cher 2/ un geste qui te fera d'autant plus réfléchir quand tu sera tentée d'acheter par frustration ou par envie passagère. Apprendre à donner. A se défaire pour faire plaisir plus loin. c'eat aussi un moyen de ne pas entrer dans le jeu malsain de la con-sommmation.

    J'aime

  13. Pinassotte : notre existence devient comme un puit sans fond, c'est effrayant et angoissant…. Philosophons un peu….

    Mademoiselle : rien que du bon sens …..

    Wafa : je fais comme toi et je m'y tiens : si j'achète quelque chose de nouveau, je vends ou je donne une autre chose.

    Solenne : et oui…. mais vraiment 100 objets si tu joues vraiment le jeux, c'est rien du tout. Je n'essaye même pas !

    Lilu : je suis le même cheminement que toi, je tâtonne encore.

    Le Chat : tu connais l'adage  » l'important est de participer ». Je te rassure, je ne suis pas devenue une grande sage, j'essaye avec plus ou moins de succès selon les jours…. Aujourd'hui, j'ai casse le Babycook…et voila que mon plan épargne tombe à l'eau !

    Ladylaeti : des couches lavables : je t'admire parce que moi je n'aurai même pas pu essayer, je me sentais deja tellement débordée et lessivée moi-même !

    Mulot : le superflu a du bon quand on sait en profiter mais parfois la machine à consommer va tellement vite qu'on ne savoure plus rien !

    La bureautiere : ah je suis ravie de te retrouver ici. Je te l'ai deja dit mais je n'ai plus les codes de ton blog. Peut-être as-tu commence autre chose ou tu n'as plus le temps. Trouver un équilibre, un juste milieu …. tout un programme que j'essaye de mettre au point.

    FondantOchocolat : merci pour ta visite et tes encouragements. A bientôt, j'espère !

    May : effectivement, ne pas sous-estimer l'effet  » moins à ranger » : très appréciable !

    Poetic Chelsea : avant j'avais des phases de saturation mais maintenant je ressens un véritable besoin de changer mon mode de vie petit à petit, sans tomber dans un intégrisme.

    Nelle : j'espere que nos enfants apprendront quelque chose de positif de notre génération.

    Claire : des que tu remontes à la surface….bises qui claquent fort.

    Anonyme : mais je donne à La Croix Rouge, à Emmaus, à des connaissances mais parfois justement je me dis que j'ai vraiment trop et j'ai l'impression de gâcher, de gaspiller et oui ça me fait réfléchir…d'où ce billet

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s