Uncategorized

Au pas. Arrêt. Repos.

Il y a quelques mois, j’ai décidé de m’alléger, non pas sur la balance, mais dans mes armoires. J’ai fait de grands progrès, je continue tous les jours cette discipline un peu addictive : consommer moins, posséder moins, investir dans les moments de vie.

Si j’ai considérablement allégé mes affaires, mon cerveau n’a pas suivi le même chemin. Il est toujours aussi encombré et bordelique.

Voila ce qui passe chaque minute dans ma tête : « Faut que je termine cette présentation / merde je n’ai pas envoyé ce mail à BrolTruc Inc / j’en ai marre / faut que je passe commande sur Amazon pour la St Nicolas / j’ai oublié de dégeler le poulet / merde pourquoi ces chiffres ne tombent pas juste / mais où j’ai mis le mail de cette idiote / purée il est déjà 15.40, le mec des finances va arriver/ faut que je fasse tourner une lessive/ je devrais faire des abdos/j’ai pas répondu à Vio / ah un texto de la baby-sitter/ faut que je pense à dire au pédiatre que le koala ……../ j’en ai marre /mais pourquoi ces chiffres ne correspondent pas à la précédente présentation / elle me plait vraiment cette jupe que j’ai vue dans cette vitrine / est-ce que je donne ce qu’il faut à manger au Koala/ faut que j’appelle ma sœur / tiens j’ai combien de message sur mon dernier billet/ j’espère que le castor n’a pas oublié qu’on rentrait à Bruxelles le 12 novembre pour l’anniversaire de tante Berthe / j’aurais dû me laver les cheveux / bon je comprends d’où vient l’erreur / merde je vais pas changer tous les tableaux moi même, sont payés pour ça à Londres / j’ai envie de finir mon livre ce soir / est-ce que j’ai encore des purées fraîches pour mon Koala / encore 2 heures avant de rentrer / faut acheter un cadeau pour tante Berthe / faut que j’appelle le chauffagiste / merde un mail de NY, merde ils veulent une réponse ce soir /j’en ai marre/ et nous on va bouffer quoi ce soir, bon des pâtes ça ira / j’aurais pas du manger tous ces biscuits /oh tiens un mail sur mon compte Yahoo, j’ai peut-être vendu un truc sur Au bon Coin/oh tiens j’ai un message sur Facebook/….. ».

Mon cerveau n’arrête jamais s’il produisait de l’énergie, je pourrais alimenter une ville comme Shanghai et je serais milliardaire.
Malheureusement, il ne produit que des pensées les plus souvent inutiles et anxiogènes. Est-il possible d’alléger le contenu d’un cerveau hyper-kinétique ? Est-il possible de le faire un peu ralentir, d’arrêter la roue du hamster ?
J’ai lu quelques articles, parcouru quelques blogs. Il semblerait que ce soit possible en suivant quelques principes.

1) Réduire toutes les tentatives de distraction : couper les alertes mails, les sonneries, réduire ses adresses emails, ses comptes Facebook, Twitter et autres. Bref, débrancher un peu. Ce qui me semble le plus difficile à mettre en pratique : vérifier ses mails. Idéalement : une fois le matin, à midi et le soir !!!!! Je serais plus à l’aise si on me demandait de me nourrir exclusivement de tête de veau en tortue.
2) Limiter sa to-do-list quotidienne : garder une to-do-list pour y garer toutes les pensées et ainsi les neutraliser. Mais chaque jour se contenter de 3 ou 4 objectifs…. Alors là, je me demande bien comment c’est possible. Si j’applique ça, je vais être virée avant Noël et mon Castor et mon Koala vont considérablement maigrir (avant de demander l’asile chez Mami Lili).
3) Déterminer une durée pour chaque tâche et une seule tâche a la fois ! Commencer « petit » : pendant 10 minutes, je ne fais que ….sans aucune distraction. Augmenter progressivement les doses. Si j’augmente trop, il n’est pas certain que koala prenne son bain régulièrement et que mes chaussettes soient lavées cet hiver…
4) Avoir toujours de quoi noter, pour éliminer les pensées du cerveau…. Le problème, c’est que moi je continue de penser même si c’est noté…
5) Établir des routines apporte calme et détachement…. Par exemple, une bonne fois pour toutes une liste de menus : le mercredi, c’est ravioli, le jeudi c’est cannelloni. J’ai déjà essayé mais le manque de variété fini par user…. Enfin, je vais essayer avec la lecture, la gym, le bureau….
6) Définir mes priorités (pas 42 priorités: non les 2 ou 3 principales) et définir ce qui me rend heureuse. Me concentrer sur ces choses-là. Tout le reste au panier ou on verra plus tard. Alors là, c’est vite fait : mes priorités = regagner un peu de contrôle sur le temps en sortant du labyrinthe corporate, transformer mon projet en réalité. Ce qui me rend heureuse : être en famille, lire, écrire, faire du sport (les abdos dans la salle de bain ne comptent pas, je parle de courir, marcher dans la forêt, monter à cheval, faire du vélo, faire du ski, nager), papoter avec mes amies.

Évidemment ces principes me semblent insurmontables, impraticables mais j’avais eu la même réaction avec mes premières lectures sur le minimalisme.
Bon je vais essayer, je ne promets rien, mais je vous tiendrai au courant. Si vous avez d’autres trucs, je suis toute ouïe !

Publicités

21 réflexions au sujet de « Au pas. Arrêt. Repos. »

  1. ok, je suis morte de rire, je viens de noter les choses que je dois faire cette semaine sur un post-it de mon bureau d'ordi, et il y en a… 42 d'ouvert.
    Je te suis sur :
    – « consulter ses mails etc. trois fois par jour » ça devrait me faire gagner au minimum deux heures (par jour !)
    et sur :
    – lister 4 priorités par jour.

    Lundi prochain je reprends le boulot et j'ai bien l'intention de profiter de cette semaine.
    On se dit la semaine prochaine comment ça a marché ?

    J'aime

  2. C'est facile de l'écrire, plus difficile de l'appliquer…J'ai décidé aussi d'avoir un Moleskine toujours dans mon sac pour noter mes to do perso et pro.

    ps : concernant les mails, la médecine du travail m'en a parlé apparemment c'est super stressant !

    J'aime

  3. Moi j'ai trouvé un truc tu écris tout ce que tu fais dans une journée mais vraiment tout !! et non pas tout ce que tu dois faire !!! et tu va te rendre compte qu'en fait tu fais plein de choses ! et du coup tu vas moins t'encombrer les neurones, me demande pas pourquoi mais ça fonctionne. Une forme de satisfaction de soi-même en fait !

    J'aime

  4. lâcher, lâcher, fais ce qu'il te plait… oublie les principes et pense à ton plaisir, plaisir de faire… en retrouvant ton plaisir, tu feras les choses par envie et non par contrainte et tu retrouveras le calme ❤ oublie les leçons, fais à ton idée...laisse filer, rien n'est parfait...

    J'aime

  5. Lâcher prise, mon médecin m'a dit que ça faisait partie de l'hygiène de vie. (Pour ma part, pour l'instant, ce sont les médocs qui ont calmé mon cerveau en ébullition.)

    J'aime

  6. Je n'ai aucune « recette » à te communiquer, hélas.
    Juste des encouragements à formuler !
    Mais c'est vrai que mettre son cerveau au repos cela doit être un vrai boulot !

    J'aime

  7. Mais je suis dans le même cas que toi, tu transformes tes questions boulot/compta par des cours et des copies et c'est tout pareil!!!…
    Moi aussi je commence à faire le vide dans mes armoires, je lis des docs sur l'organisation et j'aspire à être plus sereine un jour… « l'art de la simplicité » reste ma référence du moment…
    Allez, je te suis dans cette tentative…et je suivrai tes résultats!!
    Gros bisous!

    J'aime

  8. Le truc le plus efficace selon moi, c'est définir tes priorités, les apprendre par coeur et te les répéter en boucle.
    Ca a mis des années, mais ça finit par payer.
    Vu mon âge, mon conseil n'est qu'à moitié rassurant.
    Il ne faudrait pas que les méthodes pour simplifier ta vie ne finissent par te la compliquer.
    Mon vrai conseil : accepte-toi telle que tu es et modifie ton environnement pour qu'il te convienne mieux.

    J'aime

  9. j'adore ce billet (bon les autres aussi tu le sais mais celui-ci est délicieux) ! Peut-être un goût que je connais bien…
    Pas de remède puisque je suis aussi faite avec un cerveau qui n'arrête pas… je ne sais pas d'où ça vient… peut-être faudrait-il apprendre à méditer pour savourer l'instant, là, ici, maintenant, avec la seule pensée de notre moi dans l'espace… j'ai jamsi réussi à méditer… mais je suis sûre que ça doit apporter un peu de répit…

    J'aime

  10. J'adore ton humour ! Ah, tu rigolais pas ? Ben, moi, le cerveau en ébullition comme ça, je croyais que c'était normal… je reste des heures sur la chaise devant l'ordi, de temps en temps, je glisse devant la machine à coudre et puis je reviens ! j'ai le même problème quand je fais le ménage : je commence dans la cuisine mais y'a toujours quelque chose qui ne devrait pas y être et qi m'entraine à aller le poser dans une autre pièce et là, j'attaque l'autre pièce alors que je suis bien loin d'avoir terminer la cuisine… alors te donner des conseils ? Comprendre que le pense-bête est un truc idiot, comme son nom l'indique !!!!!!

    J'aime

  11. eh bien tu vois on est pareilles…tu rajoutes une louche de culpabilité et on se couche encore avec la nuque bloquée ce soir 🙂
    Bon…en fait y'a jamais rien qui va en même temps. Le jour où j'ai fait de supers cours je suis impatiente avec Clotilde. Le jour où je fonds dans une tendre complicité je stresse pour mes trajets, les réunions…bref…!!!
    Je crois que c'est le lot de toutes les mamans. Ca ne nous empêche pas de râler, ça fait du bien.
    et j'ai beugné ma voiture deux fois en une semaine. je ne suis pas fière, mais c'est un fait il faut que je me repose.
    courage !

    J'aime

  12. Moi je « sophrologie » 😉
    C'est relaxant, et surtout cela t'apprends à vider ton cerveau et à être sans pensées durant certains instants …
    Mais je vais essayer d'appliaque certains de tes tuyaux en plus…j'ai reconnu mon cerveau en lisant le tien ! hihihihi

    J'aime

  13. ouhlala! mais c'est tout moi ca, sans bebe pourtant.
    J'ai envie d'etre en janvier deja. Ca se bouscule dans ma petite tete, c'est un cauchemar, le travail y est pour beaucoup!en attendant je rame pour tout finir a temps et pourtant je cloisonne pour ne pas peter les plombs!

    J'aime

  14. Ne rien faire ou presque, c'est relatif… Lorsque l'on passe à l'acte, on s'aperçoit juste qu'on en faisait trop pour rien. (pour ta question sur Camaieu/robe pull je t'ai répondu)

    J'aime

  15. Finalement, je suis plutôt « Miss Zen »… ou alors pas normale du tout ! Mon cerveau ne m'embête pas (enfin, je crois que j'en ai un ?!)… ou alors je suis habitué à l'ebullition permanente…

    Bon, je reprends le Qi Gong dès demain, promis – juré !

    La nature, les randonnées, le sexe, le rire, les fous rires, la danse (je sais pas, mais j'me lâche à fond !), … finalement, à force de décompresser régulièrement… j'ai trouvé mes anti stress…
    Sauf quand un des enfants est accidenté… Alors là, patatra… J'ai beau être de l'autre côté de la planète, je crois qu'en un temps record, j'ai fait dans ma tête trois fois le tour du monde pour trouver qui ou quand comment porter secours à mes petits (déjà grands !!)… ouf ça n'arrive que très rarement…

    bon, ma consommation de chocolat frise la côte d'alerte… je dois pas être si zen que j'en ai l'air…

    J'aime

  16. Tout pareil… alors je compatis… mais surtout j'admire !!
    Tu en parles avec tellement de recul et de légèreté.
    Bravo !!!
    PS : je viens de découvrir ton blog et le dévore !

    J'aime

  17. Mariga(z): çàd qu'il faut penser à appliquer la méthode….pas facile quand on court tout le temps !

    Wafa : aaah oui les pensées qui réveillent la nuit et puis plus moyen de trouver le sommeil…

    May : très bon score ce 42. Tu fais définitivement partie du club des cerveaux hyper-kinétiques… Pour l'instant, je m'octroie un brillant 0/10…

    Dans la peau d'une fille : et puis ces mails sont addictifs. C'est pour ça que je refuse le Blackberry : je ne veux pas être pendue à ces machines. Après, tu te sens un peu perdue et tu ne sais plus quoi faire….

    Pinassotte : malin, mais je serais surtout désespèrée de relire cette liste..

    Coquillette : mais oui, mais : faut bien faire son boulot, les lessives, les courses alors à moins de prendre du plaisir à certaines obligations… Faudrait accèlerer les obligations pour dégager du temps pour les plaisirs.

    Sabine : lacher prise, j'ai jamais su sauf un peu quand j'étais enceinte. L'effet des hormones ?

    Fauvette : faut se mettre à la méditation….

    Ladylaeti : pour l'instant, les résultats sont nuls. Pathétique…
    Bises.

    Marie-Hélène : il faudrait surtout faire preuve d'un peu de discipline et se concentrer sur ses priorités. Deux verbes qui me posent problème depuis looooongtemps.

    Le chat : méditer, il faudrait trouver le temps. J'ai déjà essayé sans beaucoup de succès, j'ai d'ailleurs beaucoup ri en lisant « Mange, prie, aime » et ses malheureuses tentatives … Aaaaah plus tard quand….je ferai du yoga/de la méditation / de la barre au sol / de la natation…..toujours plus tard.

    Violinette : wouais moque toi donc….mon ventre est un affreux mashmallows : bouhouhouhou

    Zelda : butiner comme une petite abeille laborieuse sauf que je suis certaine que l'abeille suit une certaine logique…

    Belliflora : alors je touche du bois pour la voiture. Certains jours quand j'arrive à destination, je n'ai plus aucun souvenir du trajet, j'ai conduit sans jamais penser à la route…ça fait un peu peur. Moi c'est le haut du dos qui est dur comme de la pierre. J'ai toujours dit pour les 2 ans d'Antoine : je me paye 2 jours de Spa avec piscine, jet, massage et autres papouilles. Plus que 15 mois !

    Edwige : tiens la sophrologie, j'ai souvent entendu parler. Bon faut d'abord trouver un bon praticien et puis le temps…. Mais pourquoi pas un jour quand ….

    Poetic Chelsea : cloisoner je m'améliore depuis Antoine. A l'instant où je franchis la porte, j'oublie le bureau mais pas le stress. M'enfin c'est déjà un progrès.

    Rosemary : ben voila je ne sais pas ne rien faire : je voudrais juste trouver un équilibre. Je deviens dingue en ne faisant rien !

    Claire : voila le noeud du problème, je n'arrive pas à dégager du vrai temps pour moi, je culpabilise…Par contre, je perds un temps idiot à zapper sur internet, à sauter d'un truc à l'autre… Tu as raison, fonce sur le chocolat. D'ailleurs moi je vais sortir cette boite de biscuits ….

    Anne-Sandrine : merci ! Et bien ça dépend des jours, parfois j'en ri, parfois j'en pleurerais….

    J'aime

  18. Pas d'autres trucs, tu as tout dit, Miss Zen ! C'est curieux comme chacun de tes mots fait mouche… Excepté les castors que je n'ai pas. Tout le reste, hélas, 3 x hélas et je n'ai pas encore trouvé comme alléger tout ça et… me sentir bien en parallèle.
    Et je confirme, la boîte mail est ultra anxiogène ! On vivait fort bien sans y'a quelques temps. Alors ?
    Mouais. Mystère et boule de gomme.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s