Uncategorized

A ma manière


Ravie de tourner la page de cette semaine inutile et molle, c’est toujours pareil la semaine avant celle des rouges. Je vois en tout en noir, je m’inquiète, je me cherche des poux :

-Tu n’as toujours pas repris le sport : oui mais j’ai encore des problèmes, oui mais tu n’as toujours pas pris RDV avec le kiné
-Tu n’as toujours pas perdu ces 3 kilos
-Tu n’as encore rien fait pour ton projet : tu ne fais que végéter et te plaindre
-Tu n’as toujours pas dégivré le frigo
-Tu veux écrire mais tu n’as pas écrit une page depuis la naissance du koala
-Tu n’as pas appeler Claire, Magicwakame, et ca continue….
-Tu n’as toujours pas été au hammam avec Vio, ça fait 1 an que tu lui as fait ce cadeau
-Tu manges mal, tu avais dit que tu mangerais moins de pâtes, de pains, que tu boirais du thé vert et beaucoup plus d’eau….et tu te goinfres de biscuits, de sodas.
-Tu es nulle, tu ne sais pas ce que tu veux, tu n’es pas motivée, tu ne passes jamais à l’action, tu ne fais que rêver, un jour c’est blanc, un jour c’est noir, tu n’as pas d’énergie….

Assommée par mes pensées et une grosse crève, j’avais juste envie d’aller me blottir en dessous de ma couette. J’en avais marre, marre, marre.
Et puis au détour d’une conversation avec Castor et d’un RDV avec mon toubib, je me suis dit: « attend un peu, ma vieille : tu n’es pas si nulle que ça ».
Tu as eu un bébé, il y a 9 mois, un accouchement franchement pénible, à un âge pas encore canonique, mais digne d’une bonne bouteille…
Ta tension est dans les chaussettes.
Tu as repris le boulot, il y a 4 mois, pensant que désormais l’important était ailleurs et que tu supporterais bien mieux les aléas professionnels.
Tu as trouvé une nounou qui ferait pâlir d’envie Mary Poppins.
Ton fils a reçu la plus grande distinction du pédiatre.
Tu n’as pas perdu 10 ans de ta vie dans ce boulot, tu es restée au chaud, pour fabriquer ton bébé, tu n’as pas lâché prise, tu as tenu bon. Tu as malgré tout beaucoup appris, eu l’occasion de voyager, tu as rencontré beaucoup d’abrutis, mais aussi une belle brassée de gens extraordinaires et une petite poignée de vrais amis…

Et je me suis souvenue de ce que Le Chat m’avait dit « tu y es déjà sur ton chemin, tu es déjà en route » Oui, je suis en route, sur mon chemin buissonnier, le nez en l’air, pas très concentrée, une carte dans la poche, que j’oublie trop souvent de consulter, je me perds, je zigzague. C’est ma façon d’avancer en suivant les chemins de traverses, à mon rythme certes mais avec constance.
Et finalement, ma méthode de papillon hédoniste n’a pas donné de si mauvais résultats. Quand je regarde en arrière, j’ai peu de regrets, j’ai réalisé pas mal de mes rêves…
Et à mon âge de bonne bouteille, c’est bien d’avoir encore des rêves, d’avoir envie de changer, de bouger. A ma façon….
Bon dieu qu’est ce que j’ai bien dormi !

12 réflexions au sujet de « A ma manière »

  1. Les rêves on a tout sa vie et que tu n'es envie de rien, c'est normal on est tous comme ça un jour ou l'autre et encore plus en sortant d'un congés de maternité, il est difficile de reprendre le rythme et on a l'impression de l'on abandonne la chair de sa chair tout ça pour aller gagner de l'argent. Alors cool fait ce que tu peux et le reste, ben ce sera pour un autre jour 🙂 Bizz

    J'aime

  2. Pourquoi est-ce si difficile d'être content de soi ?
    J'ai fait le même travail, mais j'ai du mal à dire que j'ai beaucoup appris en dix ans.
    Et la carte dans ma poche c'est une carte magique, il y a une destination, mais pas le chemin, exaltant et légèrement flippant.

    Bien dormir… que c'est bon !

    j'aime ce petit rendez-vous du lundi matin avec toi ;o)

    J'aime

  3. C'est amusant (à postériori), nous étions dans le même état d'esprit la semaine dernière et pour les mêmes raisons.
    L'esprit est farceur et aime nous en faire voir de toutes les couleurs!
    On a de la chance en effet d'avoir des rêves, en plus d'une vie active, une vie de couple et pour toi une vie de maman!
    C'est normal de perdre un peu les pédales de temps en temps, de se remettre en question et d'avoir besoin de souffler…
    Rien de tel qu'un bon sommeil pour remettre ses idées en place!

    J'aime

  4. A la lecture de ton billet, je me souviens d'une petite phrase quii dit « Contruis-toi une vie de rêve plutôt que de rêver ta vie ! »… Alors, à quand le passage à l'action ?
    j'aime bien aussi le temps que tu acceptes de prendre, même si tu tempêtes, le vent qui t'emporte loin de tes idées, la pluie qui chasse les tracasseries professionnelles, le soleil qui illumine les petits rien et les grands tout de nos vies, la lune qui nous ramène à nos envies, nos rêves, nos désirs… La météo de nos vies, quoi !

    J'aime

  5. tu le sais que tu es une coquinette ? me voilà les yeux embués de larmes -moi qui ai mal dormi et qui suis malade…- en lisant ton billet et en voyant que tu parles de moi… je me sens parfois si nulle et sauvage… alors savoir que parfois aussi j'arrive à dire des trucs qui tombent juste et font du bien ben tu peux pas savoir le bien que ça me fait en ce moment, là, aujourd'hui, devant mon écran, avec Ma Margaux malade qui dort à côté et toutes les casseroles que je me traine en ce moment…
    Je t'ai déjà dit que je te trouvais épatante (de force d'énergie de persévérance) ? non ? Ben voilà c'est fait.

    J'aime

  6. On a trop tendance à regarder devant soi et plus rarement le chemin parcouru … C'est étrange non ?
    Moi je me retrouve devant des portes que je n'ose pas ouvrir (je crois que je m'entoure de trop de messages « contraignants »). Vais me remettre en chemin aussi ^^. On va y arriver ! Où ? Je ne sais pas mais on sera fière de nous-même !

    J'aime

  7. Le billet avait mal commencé, je me suis aussi retrouvée dans ces mots … je suis nulle, je suis crevée, j'arrête pas de me plaindre … je connais très bien. J'aime bien la fin, tu positives et tu as encore de grandes choses à faire devant toi et tant mieux si tu prends des chemins de traverse, l'important c'est que tu avances et pas toujours sur des grandes voies toutes tracées et en plus, une vie toute simple, c'est d'un ennuyeux …

    J'aime

  8. Pinassotte : allez je vais essayer d'arrêter de me taper la tête !

    May : Si je le savais ! Sur ma carte, il y a plusieurs destinations et je me perds si souvent….

    Little Cat : merci pour tes encouragements.

    Minute Papillon : disons que je suis née sous Georges Pompidou…

    Trompoline : oui tu as raison, c'est la vie qui vient, qui va ! Mais je ne peux pas m'empecher parfois de me « secouer ».

    Claire : oui, oui : il faudrait que quelqu'un me pousse dans le bain. J'ai tendance à attendre que l'eau soit bien chaude.

    Le Chat : mais tu es vraiment épatante aussi, tu le sais, n'est-ce pas !!!! Tu as l'art de rendre tes casseroles mélodieuses. Reste comme tu es Le Chat, avec cette belle sensibilité, sauvage qui fait ta force !

    Fran : Ah oui les messages contraignants, je maîtrise très bien aussi.

    Nelle : mais oui une vie toute simple ce sera pour la retraite et puis non, ce sera pour jamais (j'espère).

    Fauvette : ben moi aussi je te claque une bise bien amicale !

    J'aime

  9. Hahahhahahhhahhha !!!! Voila mes quinze minutes à la Andy Warhol sur le blog de Miss Zen !!!!! No worries miss zen, je sais que tu penses a moi et tu sais que je pense a toi… Continue les vitamines et on se retrouve dès la sortie de nos hibernations respectives 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s