Uncategorized

Tout doucement…


Lundi, je marche sur la Route de la Reine, il fait froid. Je décide de partir au soleil, je traverse. Il y a maintenant un petit air de printemps, je sens le soleil dans mon dos.
Mon colis n’est pas arrivé. Tant pis, je vais au Chinois. Je m’installe près de la fenêtre comme un petit chat. Les vitres sont sales mais j’ai faim et les plats sentent bons. Je prends tout mon temps, je lis calmement, je me laisse entraîner par Himiltrude, Bertrade, et Hildegarde. Il fait un peu trop chaud mais c’est agréable…

Mercredi, un sale épisode de mon passé me revient comme un boomerang. J’ai mal au ventre. Je décide de faire face, de le regarder droit dans les yeux, sans émotion. Je suis fière de moi. J’ai affronté avec sang-froid, calme et dignité. J’ai pris mes responsabilités, sans pathos. J’aurais pu me battre, j’ai préféré ne pas remuer cette sale boue. On dit que la meilleure vengeance est le pardon. Je ne sens pas le besoin ni de pardonner, ni de me venger. Les dés sont jetés et je leurs tourne le dos. Ce livre est fermé, enfermé.

Vendredi, le boulot me saoule. L’entreprise m’assomme. C’est où la porte-fenêtre ?

Samedi, je fais chauffer mes résolutions. Me voilà au marché : et hop dans mon panier (enfin et hop dans le filet en dessous de la poussette) du miel de châtaigner, des petits biscuits du Stubli, du basilic, du Riesling bio…Le koala en profite pour semer son bonnet, ses chaussures, et même une chaussette. Et me voilà à faire la causette à une belle bourgeoise, une concierge , un vieux monsieur « ah oui il est mignon, ah oui il a de beaux yeux, ah oui il fait ses dents, ah oui il a toujours trop chaud, ah oui il est sage, ah oui il n’a que 11 mois, ah oui il est très grand »……

Dimanche : Il faudrait que je commence le 2011 Book Diary. Je parcours mes lectures des 12 derniers mois. Et si je faisais un petit palmarès ?
Lecture « mashmallow », the nominees are : les Pancol et Miss Charity.
Lecture « J’ai bien ri » : « Loin de quoi ? » de Laurent Sagalovitsch et « Sheila Levine is dead and living and NY ».
Lecture émotion: « Le chagrin et la grâce », « L’année de la pensée magique »
Lecture « mieux que du Prozac » : « Le conflit, la femme, la mère ». Elizabeth Badinter. Non, je n’étais pas, je ne suis pas anormale, ni folle, ni indigne.

Je viens de finir le premier livre de 2011. Je suis dans cette phase entre deux livres, quand je quitte à regrets des personnages, une intrigue, une ambiance et que je n’arrive pas encore à m’attacher à l’autre histoire. Ces premières pages au cours desquelles, ces nouveaux personnages, encore étrangers, me laissent froide et puis il y aura ce basculement quand je les laisserai me prendre la main et m’adopter… mais là tout de suite, je vais plutôt plonger sous la couette…

Publicités

12 réflexions au sujet de « Tout doucement… »

  1. si ca vous dit, la suite de loin de quoi vient de paraitre sous le titre de la métaphysique du hors jeu toujours chez actes sud. Toujours aussi tordant ( mais bon comme c'est l'auteur qui écrit ces lignes z'êtes pas obligé de me croire!)

    J'aime

  2. Tiens « l'année de la pensée magique » … voilà un titre qui me parle …pour cette année !
    M'en vais de ce pas le commander sur Amazon …
    Je te fais confiance et le titre me donne envie …

    Je te dirai 🙂

    Merci m'dame !

    J'aime

  3. arf c'est fou tout ce que tu arrives à lire… chapeau bas…

    bravo pour l'attitude adulte dont tu as su faire preuve sans pathos… l'indifférence parfois a du bon…

    j'suis trop contente : je crois que j'ai trouvé une baby sitter auxiliaire puéricultrice… la mère stressée que je suis va pouvoir souffler et se reposer sur une pro 😉

    t'embrasse Miss Zen.

    J'aime

  4. oui c'est terrible de finir un livre que l'on a avalé comme un saint honoré et puis d'un coup plus rien. que deviennent tous ces personnages et alors la place à l'imaginaire prend la suite. Ta promenade au marché c'est aussi tout ce que j'aime. Merci pour ces moments de paix que tu me procure à chaque fois que je te lis 🙂

    J'aime

  5. Tiens, moi aussi j'ai planté le pathos en 2010. ça soulage vraiment.

    J'aime bien la minute « je prends mon temps » au chinois, le côté « j'aime la vie du samedi »

    Et où est cette fichue porte-fenêtre ???!!! je n'en peux plus depuis deux jours, j'étouffe littéralement.

    J'aime

  6. J'ai partagé le cachet de Prozac aussi!
    Et concernant les autres, faut que je découvre…

    Je me reconnais dans cette promenade du samedi, j'aimerais pouvoir le faire pour ressentir le rayon de soleil et le petit resto.
    Mais non. Ces dernières semaines me semblent longues, les porte-fenêtres lointaines.

    Vivement le printemps 🙂
    Belle soirée à toi

    J'aime

  7. En ce moment, je bloque sur « la consolante » d'Anna Galvalda. Après plus de 250 pages lues, je n'accroche pas, les personnages ne me semblent pas attachants, le style est lourd, je suis déçue et presque prête à abandonner. Tout en lisant je pense aux livres que je pourrais lire. Je ne sais pas si c'est moi ou le livre, je serais curieuse de savoir ce que tu en penses…
    PS; Ce serait intéressant de pouvoir lire tes commentaires sur tous les livres que tu as lu!

    J'aime

  8. Minute Papillon : C'est toujours triste de quitter un livre : je me console en sachant qu'une grosse pile m'attend !

    Laurent : ah ben ça alors, je n'en reviens pas ! Je vais faire confiance à l'auteur : d'autant plus que je suis très interessée par le hors-jeu en ce moment. Merci pour ce petit mot !

    Mlle Figolu : attention, le titre est trompeur : avant de commander, lis quand même le résumé !

    Le Chat : super nouvelle. Moi, j'ai décidé de pratiquer le « hors-jeu » au bureau: on pourra donc se refaire un déjeuner ?? Bises.

    Pinassotte : merci pour tes mots, je cherche ces petits moments pour contre-balancer les contrarietés ….

    May : mon fantasme absolu : un jour, me lever de mon bureau en plein milieu de la journée, fermer mon ordi, prendre mon sac et ne plus jamais revenir : juste disparaitre sans penser à rien !

    Little Cat : tu as donc un bon livre entre les mains….

    Christiane : oulala non ce n'est pas moi…mais j'aimerais bien être aussi radieuse !

    Alice : moi aussi, j'ai hâte de tourner la page janvier du calendrier…et si février pouvait passer vite.

    Trompoline : j'avais eu du mal à rentrer dans ce livre, je ne retrouvais pas son univers, son style et puis la mayonnaise a prise…mais je n'ai pas autant savouré que les précédents. Disons qu'il y a toujours une certaine tristesse et nostalgie chez Gavalda qu'elle arrive à sublimer mais là c'était moins naturel, moins subtil.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s