Uncategorized

48 Heures à Munich

Le castor avait sorti cette destination de son chapeau – et nous voila partis grâce aux miles accumulés dans son ancienne vie.

Paris-Munich c’est 1 heure de vol pour un énorme dépaysement.
Je m’attendais à une ville un peu guindée mais c’est une ville très jeune, vibrante, verte. En un mot : surprenante.

A6F3ABEC-C6E3-448C-A2F0-13489AD0ED74

Certes, le Bavarois n’est pas très international et vu mon niveau d’allemand (essentiellement étudié dans « La Grande vadrouille » ou « L’as des as ») c’était parfois une peu compliqué. Mais Munich reste une ville très sympathique et encore très couleur locale, bien ancrée dans sa culture, son folklore et ses traditions.

On avait choisi un petit hotel : pas de grande chaine, pas de choix super design – juste un petit hotel du cru. Très bonne pioche : bien situé, des chambres coquettes, un copieux petit déjeuner, un accueil très cordial et surtout hyper central.

 

Nous avions 48 heures, il faisait très beau , nous avons donc décidé de ne pas essayer de tout voir mais de nous promener au fil de nos envies , de se laisser surprendre et de prendre du bon temps.

Premier arrêt juste derrière l’hotel sur le Vitkualien Markt***** – transportés illico dans un autre monde – une immense terrasse en plein air, un immense Bier Garten à l’ombre des arbres, une douce odeur de bière et de saucisses, un marché, des brasseries et des serveurs en costume local : très amusant. Je n’avais jamais rien vu de pareil.

71FC4671-AAEE-4230-9BCD-598B59CADFB5

De là, on a déambulé dans les grandes artères jusqu’à Karlsplatz , puis balade dans les petites rues avant de revenir sur la très belle et très animée Marienplatz avec son hotel de ville et son joli carillon (petit restau/café sympa à l’intérieur de la cour de l’Hotel de Ville) .
J’ai souvent eu l’impression de me balader dans une sorte de Fantasy Land à grande échelle (on a les références culturelles qu’on mérite). Il faisait chaud mais pas assommant, la ville est très aérée et il me semble pas tellement polluée.

IMG_5047EB10282B-721F-4B3E-9B50-3809424716DCAB43F120-DB85-43E5-A388-DF58EF3D35A3

4228045B-C9D4-4401-BEB2-336C5E6C2C1A35F06BB2-48E6-45E9-82BC-7C28A76C01D2

Arrêt dans un grand magasin pour le rayon jouets. Antoine voulait voir s’il y avait plus de Playmobils qu’en Belgique. Et effectivement, le choix était était spectaculaire.
Moi je suis rentrée dans un magasin de costumes traditionnels qui m’ont laissée songeuse, hilare mais pas fauchée…….

ECE3E3AF-FFC8-41B1-A0F5-3D67A02EE912


Le lendemain direction le Deutsche Museum******
Je recommande absolument avec les enfants : petit département réservé aux plus jeunes, incroyable reconstitution d »une mine au sous-sol, des bateaux, des sous-marins, des avions, des salles sur les planètes, bref il y a de quoi voir (et encore pas mal de salles étaient fermées pour rénovation) – c’est parfois un peu viellot mais toujours interessant et la modernisation est en cours.

FullSizeRender-7FF2BE6DB-D9C6-4F44-8C17-32F3C253CD3EB509C013-A56E-4B37-9C0E-BE95D4ACF573DC5061DF-1FD3-458F-B75C-C98EB0BE2EAA2A0215D6-60EE-496F-95AF-9D310F6F0C04

L’après-midi, on a pris le métro pour une salve d’histoire – Munich est la ville qui a vu naitre le destin politique d’Hitler et la montée de son parti – c’était en quelque sorte sa triste capitale- le Centre de documentation sur le national-socialisme (pas un musée du nazisme) est extrêmement interessant, très pédagogique mais ne présente aucun intérêt avec les enfants. J’ai personnellement beaucoup appris même si je connais le sujet – j’ai essayé d’expliquer au mieux à Antoine. Le quartier où se trouvaient les grandes institutions du parti est froid, peu animé et sans intérêt : il n’ y a évidement rien à voir, toute trace du passé a été heureusement effacée pour éviter tout culte néo-nazi. J’étais contente de partir.

Direction le Englischer Garten, l’immense parc de Munich avec un arrêt pour la dégustation d’une très bonne glace chez Punto G. Gelato – j’ai opté pour citron-basilique servi dans un délicieux petit pot en gaufrette- totalement rafraichissant.
On a continué la balade jusqu’au parc – nous n’avons pas eu le courage de faire tout le tour ( 4,17 km² – plus grand que central Park) même s’il y avait des vélos à louer – nous avons plutôt admiré cette folle jeunesse se baigner dans une rivière sauvajge « l’Eisbach » qui traverse le parc- absolument génial . J’ai appris par le suite que cette rivière est artificielle , ce qui explique le courant.

A8E8C225-232F-4DC9-BC04-64D451E4403FA9030B63-8E79-4132-88FB-E0E113C57927A3C4B3B1-274D-480A-AC7C-4D21B58A35E075DD0F11-615B-4865-AD4D-16971644487A

Et puis on a traversé Hofgarten, à l’ombre des arbres des anciens jardins du Palais Royal, qui était autrefois le château des ducs et rois de Bavière : Sissi es-tu là ?

5BE2856D-B593-4829-8BF7-DE54455AEE64

Il y a beaucoup de grands axes à Munich mais il ne faut pas hésiter à partir vers les petites rues et les nombreux espaces verts.

Le soir – arrêt sur une ravissante petite place à deux pas du Hofbräuhaus – une sorte d’immense hangar à bières -temple de la célèbre Oktoberfest – on y a jeté un petit coup d’œil mais même avec l’endroit à moitié vide le bruit était assourdissant – nous nous sommes assis sur la terrasse d’une jolie auberge/resto le « Schuhbeck » pour un bon repas de saucisses et de schnitzels avec coucher de soleil et faune locale en spectacle. Et tant pis pour le concert de Frida Umpapa.

 

On critique beaucoup le serveur parisien mais la version munichoise est assez gratinée – on ne se sent pas toujours très bien accueilli….. Après mes meilleurs efforts de DankeScheuuuun et BitteScheuuuun nous avons eu droit à une version plus aimable…..

Bilan : une très chouette ville, familiale, abordable – à visiter aux beaux jours. Révisez votre allemand même quelques mots aideront à l’acclimatation…..

Astuces : la taxi de l’aéroport est très cher – il y a une ligne de métro très agréable qui vous emmène en 30 minutes dans le centre ville

Amusomètre : 8/10

Cultivomètre : 8/10

Et vous quelles sont vos destinations préférées pour 48 heures de dépaysement ?

 

 

 

 

 

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « 48 Heures à Munich »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s