Les jolis moments humeurs

Petit moment d’égarement

La rentrée s’était bien passée. Antoine était content de retrouver ses copains et ses maitresses. Moi aussi, j’étais toute guillerette après un bel été. Contente de retrouver l’automne.

Et puis, j’ai enclenché la 5ieme : activités, devoirs, jeux, bricolges, livres de créativité, bains, histoires, heures du dodo, mes listes, mon pseudo bullet journal, les projets – fallait reprendre le rythme, les bonnes habitudes. Hop, hop, hop.
A fond la Miss Zen.

Je suis devenue un peu grognon et soupe au lait, je montais vite dans les tours, j’élevais la voix pour un rien.
Et Antoine m’ a imitée….

Je ne sais pas si c’est la cure d’antibiotiques, la fatigue, le bidochon à l’envers, la diminution soudaine de la lumière, le passage des 25° aux 15°, l’absence de Mamie et donc de notre petite routine, les gros ennuis de santé de ma tante…… mais j’étais bien speedée et je ne suis pas certaine que je m’en rendais compte.

Et puis, le rappel à l’ordre- les problèmes respiratoires d’Antoine sont revenus.
Les maitresses ont évoqué la possibilité d’un tic – je suis prête à envisager toutes les possibilités mais je préfère d’abord éliminer les pistes physiologiques.
J’ai enfin trouvé une très chouette pédiatre à l’écoute avec laquelle je me sens en confiance et qui partage ma philosophie = RDV allergologue et ORL.

Malgré tout, je me suis dit « holà, tout doux, il est temps de se calmer um poco ». Plusieurs lectures m’ont aidé à lacher la bride

1) Le Tao  Te King des Parents (offert par une amie qui doit pas si mal me connaitre) – je relis presque chaque matin cet extrait comme une sorte de méditation ou d’intention.

IMG_2102

2) Cette interview de Thomas Gunzig (donnée au journal Le Soir- merci Castor) :
 » Oui, et c’est un peu l’objet de mon dernier livre : le système qui s’incarne dans la figure du prof ou du psy qui, même bienveillant, va essayer de démontrer que les gens qui ne vont pas bien, ne vont pas bien parce qu’ils ne sont pas adaptés au système. Ce n’est jamais le système qui se pose des questions sur lui-même. Alors qu’il ne va pas bien du tout. Il est donc très normal, quand on est enfant ou ado, d’être fâché, parce qu’on vous force à vous adapter. Les ados sentent que le monde dans lequel ils vont être projetés va être affreux. On leur propose quoi comme alternative ? Tu seras heureux si tu travailles. Mais gagner l’argent d’un autre huit heures par jour, attendre les vacances, puis être en vacances pour retourner au travail, jusqu’à la fin de ta vie, ce n’est pas gai. Et aucune alternative n’est proposée. On vit donc dans un système un peu de collaboration, totalitaire, avec ses garants : les profs, les employeurs, les psys et tous ces livres qu’on appelle les « feel good » sur le développement personnel. C’est affreux. Personne ne peut aller bien dans un monde comme celui-ci. »
3) Et la très bouleversante lecture de « Nos 14 novembre » d’Aurélie Sylvestre – récit du difficile retour à la vie de cette femme qui a perdu dans le massacre du Bataclan son amour, son mari , le père de son fils de 3 ans et de sa fille dont elle était enceinte. Ca secoue, ça recadre….je l’ai lu d’un trait les larmes au bord des yeux

Bref, j’ai tiré la prise, j’ai remis les priorités dans le bon ordre –  on fait de son mieux à l’école – on fait les devoirs calmement – on continue nos lectures du soir.
Et pour le reste, on fait comme on le sent, selon la météo, la fatigue, les envies……
Et on se marre, on rigole, on fait les fous et tant pis si il est déjà tard – mieux vaut un enfant fatigué mais heureux qu’un enfant stressé et anxieux

Et vous : vous avez un peu déraillé avec cette rentrée ou vous avez gardé votre cap ?

Capture d_écran 2017-09-19 à 21.24.50

 

13 réflexions au sujet de « Petit moment d’égarement »

  1. Mmmm., j aime beaucoup ce monsieur Thomas Gunzig et ta philosophie de vie .
    Je ne suis pas loin de déraillé moi aussi …. Je n ai pas d enfants , mais une folie de boulot qui nous presse de plus en plus …tout les 6 mois , j ai l impression que l on en rajoute une couche …. Bon bonne ambiance malgré tout entre nous mais les plannings de tiennes plus la route . Alors je fais ma rebelle de temps à autre .et là, je suis bien contente de prendre ma journée vendredi , et d avoir demandé mon pont de toussaint . youpi !!! billets d avion pris pour l italie avec mon chéri . Profitons de la vie avant tout et essayons de trouver des alternatives ( ça c est en cours de route j espère ) .
    Bonne rentrée à ton petit et je le sens épanouie avec une maman adorable .

    J'aime

    1. Très bonne initiative, il faut se rebeller de temps en temps et mettre les points sur les i….
      J’espère que tu vas trouver ton rythme malgré la montagne de boulot.
      et merci pour ton commentaire

      J'aime

  2. Ah… j’adore cette page.. je n’ai pas lu ce livre mais j’adore vraiment cette page que tu nous glisses gentiment… Merci pour cela, c’est exactement ce dont j’avais besoin..
    L’implosion a failli ici aussi…. mais pour moi uniquement… Je tente de trouver des alternatives.. mais pour le moment ce que j’envisageai est impossible.. alors on change de piste… et puis… la vie quoi… mais pour une fois, pour la toute première fois, je ne fais plus passer le boulot avant tout. Non, il y a nous, il y a moi… le reste, c’est après… 🙂

    J'aime

    1. C’est drôlement bien les premières fois : elles changent notre perception, notre regard.
      Je sais que la rentrée est toujours un moment critique pour toi alors bon courage et bravo pour tes changements même petits. C’est jamais facile. Bises

      J'aime

  3. Merci, merci, merci. Je me permettrais de reposter l’extrait du livre cité plus haut. C’est ce qu’il me faut en ce moment, qu’on me recadre et qu’on me force à m’arrêter . J’espère que tu es plus sereine.

    J'aime

    1. J’ai vu que tu l’avais poster sur FB – merci beaucoup….
      Je suis déjà plus sereine, un peu inquiète pour mon koala mais vraiment plus calme et plus posée….j’essaye de respirer quand je sens que je commence à tournicoter….

      J'aime

  4. Apprendre la sérénité à ses enfants…oui c’est essentiel.
    Les laisser s’ennuyer et s’amuser tous seuls, sages conseils…
    Bref, tu t’es bien reprise après ton moment d’égarement.
    Et sois en persuadée, l’asthme d’un enfant signifie: « arrête de m’étouffer ! »
    Bisous ma miss
    ¸¸.•*¨*• ☆

    J'aime

  5. Les problèmes respiratoires sont très souvent dû à la colère. La colère est générée par la peur. Et du coup des allergies. J’ai souffert de l’asthme pendant 25 ans plus des allergies respiratoires impressionnantes. J’ai changé ma vie affective il y a trois ans, résultat je n’ai plus d’asthme même sous traitement depuis deux ans. Je suis aussi d’accord avec Gunzig mais tant que les gens se complairont à être bien-pensants et à se comporter comme des brêles… Hier j’ai vu des personnes âgée sur la plage qui marchaient au ralenti, ils devaient pratiquer une singerie orientale mais je ne sais pas laquelle. Quand est-ce que les occidentaux vont enfin être fiers d’eux et de leur culture ?

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s