Simplifier le quotidien

Planifier la Saint Nicolas sans se prendre la tête

 

Les petits Belges ayant la grande chance de recevoir des cadeaux deux fois en décembre : les parents des petits Belges ont donc la double pression.

Les festivités commencent le 6 décembre avec Saint Nicolas que l’on appelait aussi autrefois la fête des écoliers car comme le disait la chanson « je serai sage comme un petit mouton, je ferai mes devoirs pour avoir des bonbons » (il y a une version avec « je dirai mes prières » mais soit).

La tradition veut que Saint Nicolas passe dans les maisons pendant la nuit pour vérifier si les enfants sont sages et dorment paisiblement – il commence sa tournée quelques jours avant la grande fête du 6 décembre…. Les enfants sages reçoivent alors une mandarine, des spéculoos, du massepain ou des pièces en chocolat et parfois (pour les plus sages) une toute petite surprise : une sorte de calendrier de l’avent « live ».

Le 6 décembre,  les enfants reçoivent « dans leur petit soulier » les jouets demandés dans leur lettre au grand Saint (même système que pour le Père Noël très largement inspiré de ce brave Saint Nicolas).
Saint Nicolas vient souvent dans les écoles, les magasins : on peut rencontrer Saint Nicolas à peu près partout ( il a évidemment des assistants sinon ce serait trop de travail – ce que j’ai raconté à Antoine qui me demandait pourquoi Saint Nicolas n’avait pas toujours la même voix)

Mais vous voyez déjà la prise de tête en logistique car il faut acheter tout ça sans que les monstres ne s’en rendent compte !
L’inconvénient : c’est le budget et l’organisation a déployé par deux fois en décembre.
L’avantage : dès la mi novembre, les petits enfants vont se coucher fissa en craignant la sanction de Saint Nicolas et surtout la visite de son acolyte  » Père Fouettard » qui lui s’occupe des vilains garnements. Et le matin, le koala se lève d’un bond pour aller vérifier si il a eu  droit à une visite nocturne.
Je fais ma mauvaise tête mais j’adore préparer cette fête surtout que ce sera très probablement la dernière avec toute la magie vu le nombre de questions qui trottent dans la tête du koala…..

FullSizeRender

Alors cette année, je n’ai pas été très « commerce durable, ni de proximité » mais j’ai fait simple et efficace pour la partie jouet et un peu plus sophistiqué pour la partie gourmandise. Si vous cherchez une version plus « développement durable », Emm vient de publier son billet.

Les jouets ont été commandés sur Dreamland.be : j’ai profité du week-end 10% et de la livraison gratuite – attention, il faut compter une semaine pour recevoir son colis.

J’ai trouvé un très large choix de Playmobil sur Inno.be (avec beaucoup de promos et des prix bien plus intéressants) – livraison payante en dessous de 40€ mais j’ai reçu le colis sous 3 jours.

Par contre, le nouveau système de BPost avec lequel on enregistre une adresse alternative an cas d’absence ne marche pas du tout !
Un paquet aurait dû être livré au supermarché du coin mais a été livré à un bureau de poste toujours bondé.
Pour l’autre paquet, j’ai reçu un avis de livraison au supermarché du coin – je me suis dit « chouette » mais trop vite…….le paquet avait été livré au même bureau de poste : arrgllll
Donc j’ai dû me taper deux fois le bureau de poste. Merci BPoste !

Et j’ai rajouté quelques livres commandés chez Amazon.

Pour les gourmandises, je me suis approvisionnée chez :

IMG_3398

Dandoy pour les speculoos (ultra-classique)
La ferme Hameau du Roy : très jolie pâtisserie/boulangerie qui a toujours de chouettes gourmandises pour les enfants (3 magasins -Vieux Genappe, Uccle, et Rhode)

FullSizeRender-24

 

Me voilà prête !
Et vous ? Des petits trucs pour préparer les fêtes en évitant la foule, la banqueroute et le burn-out consumériste ?

8 réflexions au sujet de « Planifier la Saint Nicolas sans se prendre la tête »

  1. Chez nous, ben la poulette n’y croit plus… Donc, simplification extrême de la chose : elle choisit elle-même se qu’elle souhaite lors de séance de shopping 🙂 Donc, un jouet avec mes parents, un énoooorme pyjama genre grenouillère licorne avec nous… et pour parrain/marraine/tantine, je pense qu’on fera le même chose ou qu’elle demandera des sous. Quant aux bonbons et sucreries, elle n’en veut plus parce que, je cite, faut de trop de temps pour tout manger… hop,hop 🙂 (bon c’est vrai qu’on a encore des oeufs de Pâques ^^)

    J'aime

    1. En effet, voila la chose bien simplifiée ! Nous on est encore à fond mais ça m’amuse beaucoup même si tout cela me met dans un état de « marmotte sédatée = copyright Zenopia…

      J'aime

  2. ça m’arrangerait d’avoir aussi St Nicolas ! Je pourrais étaler un peu tous les cadeaux pour lesquels j’ai craqué cette année 😂

    J'aime

  3. Comme tu le sais, je suis passée de la case  » maman  » à celle de  » manou ». Depuis quelques années, j’ai donc la lourde tâche de seconder st Nicolas, en lui glissant à l’oreille des idées de cadeaux pour Marion, Charlotte et, cette année, pour Olivia aussi.
    En lisant ton billet, j’ai eu quelques sueurs froides, car cette année, le grand saint attend toujours ma commande ! Aaargl ! je sens que je risque de ne pas trouver ce que je cherche.
    Ah ! les speculoos de chez Dandoy…
    Il y avait aussi une tradition , que j’ai aussi suivi avec mes 3 enfants et que ma fille suit aussi avec ses filles : 15 jours avant la saint-Nicolas, nous déposions nos pantoufles, chaque soir, devant le cheminée et le matin, on se précipitait pour découvrir ce que le grand saint avait déposé dedans ! C’était souvent un petit sujet en chocolat, une sucette etc…et je criais à tue-tête, devant le poêle un  » merci saint-Nicolas » rempli de joie et surtout de gourmandise. Par contre, j’étais terrorisée par le Père Fouettard car mon grand frère n’arrêtait pas de me dire qu’il allait me punir  » pour toutes les fois où j’avais embêté mes frères » !
    Pour la petite anecdote, lorsque ma moitié m’a demandée en mariage, il y a eu 42 ans en août, j’ai voulu que notre mariage soit célébré le 6 décembre qui tombait un samedi, en 1975.
    Comme ça, même si je ne suis plus une petite fille ( enfin…) je continue à recevoir un cadeau à chaque st Nicolas ! Sauf que le grand saint a laissé le boulot du choix du cadeau à son assistant !

    J'aime

  4. J’ai les mêmes souvenirs que toi : j’étais hystérique si je découvrais même une clémentine dans ma pantoufle. Et j’avais une trouille bleu de Père Fouettard – une année, je n’ai pas voulu lâcher la main de ma grand mers pour aller saluer Saint Nicolas (à l’INO de la rue Neuve, il y avait un splendide décor et on recevait un petit jouet en métal qui faisait un bruit insupportable pour les adultes…..)
    Alors mercredi prochain, c’est le grand jour pour les enfants et pour toi : c’est génial cette idée de se marier un 6 décembre

    J'aime

  5. Je connaissais aussi st Nicolas, j etais de Lorraine .
    Mais je le faisais surtout dans ma commune avec la distribution de friandises..
    J avais une trouille du père fouettard .
    Pour l anecdote , je suis allée en vacances en Turquie et st Nicolas est enterré dans une église la bas . Beaucoup de russes viennent y faire un pèlerinage .

    J'aime

    1. J’avais lu qu’il avait des origines turques – après les légendes sont nombreuses et varient beaucoup de pays en pays. Je crois que le père Fouettard donnait la trouille à tous les gamins. Maintenant, ils ont une version plus « soft » du personnage, il est moins impressionnant (faut dire que je viens d’une époque où la fessée était considérée comme normale voir recommandable….)

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s