Les jolis moments humeurs

Petits et grands moments

Une semaine pour prendre son temps, dormir, traîner, pas de programme, pas de liste, juste des envies.
Une semaine pour se faire du bien….

En famille
Faire un jeu de piste aux Jardins des Tuileries accompagnés de notre charmante petite voisine. C’était drôle, c’était splendide, c’était joyeux. On a passé un super moment et à Noël on testera la version « Les Égyptiens au Louvre ». Les livrets sont disponibles sur Muse et Musée et chaque livret (4,5€) est accompagné d’une version parents avec les solutions. Je recommande !

Pas trop enthousiasmés par l’exposition sur le Feu à la Cité des sciences et de l’industrie : un peu trop complexe – je pense que l’expo est destinée aux enfants à partir de 10 ou 12 ans – à part les quelques animations sur les risques du feu/les incendies/et les pompiers, Antoine n’a absolument rien capté et moi non plus d’ailleurs.

Trouvé deux livres qui ont beaucoup plu au koala –et ce n’est pas facile d’aiguiser son appétit de lecture (à mon grand désespoir mais je ne lache rien !) :

Le livre secret du monstre : un livre ludique, graphique et presque interactif ! Parfait pour Halloween.
Et puis mention spéciale à la collection « Mes petites questions » chez Milan : une question par double page, des belles illustrations et des explications claires et éclairantes.

 

Un très chouette film pour petits et moins petits « Les chroniques de Spiderwick » – adaptation d’une série de  livres fantastiques pour enfants – série  que j’aimerais d’ailleurs faire découvrir au koala. CQFD. Encore un bon plan pour Halloween !

Capture d_écran 2018-11-05 à 21.37.37

Pour ma petite pomme : 

Au gré de mes promenades digitales, tomber sur l’émission de Delahousse « 13.15 le dimanche » avec Jean d’Ormesson, aimer ses paroles sur les forces de l’esprit, être bouleversée par la lecture des billets d’Isa sur la mort de sa mère (ne pas parvenir à y répondre), lire un livre très émouvant d’Irene Frain « Sorti de rien » et puis faire de beaux et étranges rêves – moi aussi je crois aux forces de l’esprit…. Sur la tombe du mec d’à côté (de mon père), il est inscrit « le vrai tombeau des morts est dans le cœur des vivants » mais ce n’est pas un tombeau, c’est un sanctuaire.

Sans transition  : hurler de rire en lisant « Les faux fuyants » de Françoise Sagan. J’avais failli le refermer en me disant encore une histoire de Parisiens blasés et insupportables et finalement cette histoire de quatre Parisiens effectivement blasés et insupportables jetés sur les routes de l’exil en 1940 et forcés de trouver asile dans une ferme beauceronne était absolument irrésistible – une sorte de « Visiteurs » en plus mordant et cinglant.

Pas trop enthousiasmé  par mon tea time chez Pierre Hermé – thé tiédasse, service aléatoire, les ¾ de la carte des pâtisseries plus disponibles à 16.15 et deux macarons sympas mais pas non plus renversants. Mais il y avait mes copines et ça c’est toujours super top de se retrouver, de plaisanter, de se raconter la vie qui va.

Mon trio : japonais/libanais/couscous mais pas en même temps

Le soleil dans l’appartement – bientôt repeint – il sera encore plus beau.

M’arrêter dans un café parisien par un après-midi pluvieux : réconfort éternel.

Un peu de shopping – j’ai découvert le mascara pour couvrir les racines (top), une marinière (pas trop de saison mais y a-t-il encore des saisons ma bonne dame, je vous le demande…), une crème pour mes rides, une autre pour raffermir et encore une autre pour sentir bon…. Faut ce qu’il faut.

Faire demi tour chez Uniqlo devant la foule en délire.

A propos des forces de l’esprit, ma mère me donne ce matin un sac de vielles photos que je n’avais pour la plupart jamais vues. Je découvre une photo de moi et mon grand oncle.  J’ai 2 ou 3 ans, je suis assise sur ses genoux – il  ne sourit pas, il souffre sans doute déjà. Je ne pensais pas qu’il existait une photo de nous deux. Je n’ai aucun souvenir de ce moment.  J’en ai été pétrifiée, émue aux larmes de nous voir ainsi à deux – je pense si souvent à lui, tous les jours et à force de chercher, de creuser, de tirer le fil de sa vie – il me semble parfois si irréel, si inatteignable. Et là cette photo qui sort aujourd’hui, je la prends comme un signe, un encouragement -j’ai parfois tellement peur de me tromper, de le trahir en romançant trop sa vie si riche et si mystérieuse – je ne sais pas pourquoi mais cette photo c’est comme une absolution – tout ce que j’invente, j’imagine pour combler les trous n’a aucune importance si je parviens même rien que pour moi, pour mon fils, pour mes nièces à faire revivre pendant quelques pages cet homme merveilleux. C’est comme s »il m’avait mis la main sur l’épaule « allez vas-y raconte, je vais t’aider, je te guiderai, invente autant que tu veux , fait encore de ma vie une belle histoire ». Emue.

6 réflexions au sujet de « Petits et grands moments »

  1. J’aime beaucoup l’anecdote à propos de la photo de ton grand-oncle, et le fait que le cœur des vivants soit un sanctuaire pour les morts. Nous sommes bien guidé-e-s et entouré-e-s ❤ Je suis ravie que ta semaine parisienne se soit bien passée. Je t'embrasse fort.

    Aimé par 1 personne

    1. Je le crois – tu sais que le lendemain – le ciel au-dessus de chez moi était magnifique – rose et orangée – une splendeur comme si il y avait un peintre dans le ciel – la grande passion de mon oncle… je me suis dit encore un signe – du coup, j’ai écrit presque tous les jours… Je t’embrasse aussi.

      J'aime

  2. Je suis comme Isa face à l’anecdote concernant cette photo de toi et ton grand-oncle… Pour la lecture, si ça peut te rassurer, la poulette déteste. Tant pis ! Je me dis qu’elle trouvera ailleurs la joie que j’ai éprouvée à travers les livres. D’un autre côté, j’ai trouvé cette joie parce que j’étais une petite fille solitaire et mal dans sa peau. Du coup, mon deuil de son amour de la lecture est peut-être plus simple à faire…
    Bisous

    J'aime

    1. J’ai souvent lu que de grands lecteurs le sont devenus sur le tard, au milieu ou à la fin de l’adolescence. Je ne désespère pas, c’est un si chouette passe temps. On ne se sent jamais seul quand on aime les livres…..

      J'aime

  3. Ce billet m’émeut terriblement ! Je suis interpellée par l’anecdote de la photo de ton grand-oncle et toi. Et j’ai pris note de tes lectures.
    Retrouver les amies, ça fait tellement de bien ! Samedi, j’ai passé la journée avec mes 2 amies d’enfance. Amitié commencée il y a 60 ans, en 1ère maternelle. Bonheur !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s