Les jolis moments humeurs

Bouclier de jolis moments

Peut-être la morosité ambiante, la fatigue hivernale, un peu d’usure, je me sens friable, émotive, vulnérable : je me sens comme la petite fille  pale, maigre, décalée dans la cours de récré.  Le masque, l’armure, la confiance construits depuis l’enfance semblent parfois obsolètes. Je me sens souvent décalée ces derniers temps : décalée tendance gourde. J’aimerais adopter la Capitaine Marleau attitude plus souvent.

Pour me protéger, me rasséréner : je compile les bons moments,  je les classe, je les garde précieusement, et je les range soigneusement dans ma boite. Je me rappelle de la vieille boite à bijoux de ma mère avec la danseuse qui ne dansait plus et la petite musique enrayée. Il me semble que c’était la musique de Limelight (deux petits chaussons de satin blanc…..) mais je rêve peut-être. J’ai beaucoup de jolis moments à ranger cette semaine :

-un beau sapin dans le salon, les guirlandes comme des petites lucioles, il ne manque plus que quelques flocons, une odeur de cannelle et la musique assortie.

-le koala qui ose, qui fonce, qui ne se sent pas décalé, tellement bien dans son match qu’il trouve ça aussi amusant que de jouer au jeu video avec papa. Heureuse de le sentir en phase, de le voir aller de l’avant sans hésitation. J’aimerais qu’il ne soit pas trop comme moi.

-la victoire de l’équipe belge de hockey au championnat du monde ; c’était beau, c’était pur, c’était noble.

-un long massage et une demi journée au Spa du Dolce La Hulpe le tout offert par ma maman. Du pain béni. Je ferai peut être un billet édition spéciale….

Un chouette dîner chez ma sœurette, du champagne et une conversation tolérante sur le climat social. C’est pas tous les jours.

Un après midi DVD/popcorn/plaid à regarder « Le drôle de Noël de Scrooge » encore meilleur quand il gèle dehors.

Un petit tour au théâtre pour rire ( mais très jaune) de la géniale performance d’Eric Elmosnino et Jean François Berléand dans Ramses II : la pièce commence comme un bon boulevard, un couple de retraités de province attend sa fille et son beau fils pour le déjeuner du dimanche – le beau fils arrive seul et tout part en vrille de la manière la plus inattendue et la plus sordide. Diaboliquement drôle.

Les deux derniers épisodes de la Trève : j’adore cette série, les personnages tous solidement  fêlés et perdus dans leur solitude , l’intrigue qui s’épaissit d’épisode en épisode, l’ambiance poisseuse. Pas de compromis, pas de happy ending comme souvent dans la vie.

J’ai donc pris le plein de munitions pour affronter cette semaine qui promet d’être lourde.

Allez je vais me promener dans  la lune,  dansles promesses de la semaine suivante qui amènera les vacances scolaires, le grand frère, un rythme plus souple, Papa Noël, un joyeux festin en famille et j’espère, j’espère quelques bonnes nouvelles. Souffler.

 

12 réflexions au sujet de « Bouclier de jolis moments »

  1. Tes boucliers sont intéressants. . Je me demande comment tu as le temps de faire tout cela d’autant que tu bosses. Je sors peu en ce moment, je vis comme sur la photo parce que oui, je pense comme toi que la période a été trop agressive et pas que du côté météo. Bon Noël à toi 🎄 je pense qu’Antoine va être gâté 🎅

    Aimé par 1 personne

  2. « Je me sens comme la petite fille pâle, maigre, décalée dans la cour de récré. »
    Si tu savais ce que cette phrase me parle…mais heureusement, on a appris à s’appuyer sur de belles choses pour remonter la pente, non ?
    Je reviens de Paris, et j’aurais aimé voir la pièce avec Berléand et Elmosnino…
    A défaut, j’ai vu « dernier coup de ciseau » et je te la conseille ! Pour la bonne humeur, il n’y a pas mieux.
    Bisous ma miss
     •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    Aimé par 1 personne

    1. Oui on est moins fragile ou plutôt impressionnable : on a appris à gérer parfois mieux, parfois moins bien.
      Ah oui de la bonne humeur : on en a bien besoin – je vais m’entourer de jeunesse cette semaine, il n’y a pas mieux.
      bises et joyeux Noel la Fée.

      J'aime

  3. Même lorsqu’il s’agit d’un bouclier, j’aime te lire ! Je voudrais juste que ce bouclier se transforme en coussin tout doux , qui t’apporterait de la sérénité et de la zénitude..
    On a toutes des périodes négatives, celles qu’on aime pas et auxquelles on voudrait tourner le dos ,vite-fait. Pas évident…
    J’attends le retour de ton Spa à La Hulpe , car je vais parfois à Chaudfontaine, que j’adore, mais La Hulpe est situé plus près de chez moi.
    En attendant, je t’envoie de gros bisous « doudou « .

    Aimé par 1 personne

    1. C’est bien mon intention pour 2019 et avec l’aide de tes bonnes ondes. Rien n’est impossible 🙂
      C’est noté pour ma liste de billets, je vais approfondir ma rédaction sur mon excursion au spa.
      Passe un très joyeux noël !

      J'aime

  4. Je me suis souvent dit que je voudrais que la poulette ne soit pas une enfant comme je l’ai été… Quand je la regarde, je me dis que ça semble en bonne voie. Et pourtant, je reconnais en elle mon extrême sensibilité de petite fille…
    Bon week-end Véronique 🙂 Passe de jolies fêtes en compagnie des tiens ❤

    J'aime

    1. Bine sûr, il y a des traces de nous en eux. Je lisais un article très intéressant sur la transmission des émotions ; apparemment on transmet bien plus que de l’ADN….
      Je te souhaite un très joyeux Noël avec ton barbare et ta princesse et toute ta famille.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s