Les jolis moments humeurs

Mon Grenelle de l’environnement

Ce billet est en préparation depuis longtemps mais comme trop souvent je procrastinais dans mon coin. Et puis, il y a eu le billet de Petits ruisseaux Grande rivières, une interview de Guillaume Canet, la grosse colère de Mademoiselle Thunberg et la bande annonce de l‘Emission pour la terre de France 2., etc, etc….et je me suis dit qu’il était plus que temps que je le ponde ce bilan

Et voila le résultat de mon bilan écologique. En toute transparence et pour le repos de mon âme, je dois bien avouer que jusqu’à présent, le ressort principal de mes gestes écologiques était plutôt financier. Mais si on peut faire du bien en se faisant du bien pourquoi pas/why not/waarom niet ?

Ce que je fais déjà :

  • Je suis adepte d’un recyclage religieux
  • Je n’ai pas de composte mais je donne presque tous les déchets alimentaires aux poules de ma sœur (et je reçois des œufs)
  • J’essaye de vendre ou de donner le plus possible
  •  J’ai quasiment supprimé le papier alluminium
  • Nous avons investi dans des boites et des gourdes (surtout pour le koala, j’y reviens)
  • J’achète un panier de légumes AMAP (bio et locaux) tous les 15 jours via l’école.
  • Je n’ai pas remplacé tous les produits ménagers mais je suis devenue adepte du vinaigre et bicarbonate de soude (merci maman) et des produits Ecover.
  • Je fais toutes mes lessives à basse température mais toujours avec de l’Ariel, Dreft, Dash, etc….
  • Je suis hyper vigilante sur la consommation d’ électricité/chauffage (en Belgique presque aussi cher que le caviar). Je me demandais si vous coupiez carrément le chauffage la nui ou à quelle température vous le laissez fonctionner ?
  • Je fais entretenir la chaudière au gaz tous les ans et nous avons fait placer du double vitrage partout
  • Je ne prends plus de bain, plus par manque de temps (à moi toute seule) que par conscience écologique mais comme c’est une vraie souffrance, je le souligne.
  • J’achète vraiment peu de vêtement mais le plus souvent dans des chaines type COS, Uniclo, GAP…et j’aimerais vraiment trouvé des alternatives abordables.
  • je cherche d’abord si les livres que je souhaite lire sont dispo à la bibliothèque.
  • Je n’utilise aucun engrais et j’utilise du sel comme herbicide (merci maman).
  • On mange peu de viande (surtout les grands-pour le koala en pleine croissance et carnivore glouton il en mange une fois par jour)  : moi je n’en mange quasiment pas en semaine. Le week-end, j’essaye de faire au moins un plat végétarien ou du poisson. Et je pense passer à deux.
  • On a planté des fleurs spéciales « abeilles » (au printemps hein …..pas ce week-end !)
  • Je récupère l’eau du séchoir pour arroser les plantes.

Ce que j’essaye de faire

  • Diminuer significativement l’utilisation du Sopalin
  • Diminuer l’usage des lingettes (j’avoue, j’ai du mal surtout pour le nettoyage des toilettes). Et je n’arrive pas à me passer des cotons démaquillants.
  • Supprimer l’achat des petites bouteilles – j’adore le MayTea que j’achetais en petite bouteille, là j’ai recyclé une gourde pour emporter ma dose. Mon fils est déjà passé à la gourde pour l’eau mais j’achetais encore son Spa Fruit en petites bouteilles. Là aussi, j’arrête. Mais big question : les grandes bouteilles sont elles vraiment plus écologiques que les petites ou kifkifbourico (je ne sais pas si c’est une expression française ou du brusseleir) ?
  • Je cherche/je privilégie, à chaque nouvel achat, des produits de beauté dans des contenants en verre (déo  et huile Welleda/certaines crèmes chez l’Occitane) : pas si facile.

Ce que je voudrais faire

  • Acheter plus en seconde main.
  • Trouver une alternative à Amazon, quasiment aucune librairie indépendante dans mon coin ou alors c’est la chaine Club avec un choix très mainstream.
  • Passer au déo solide. J’ai vu que ma nièce (qui sent très bon) utilisait ce format. Penser à lui demander où elle s’approvisionne.
  • Ne plus utiliser de sachet de thé à la maison. Mais je cherche une option dans laquelle le thé ne colle pas et il ne faut pas se démettre l’épaule en essayant de mettre le thé dans la poubelle.  Pour info, j’ai fait des essais avec ce genre de modèles :
  • Investir dans une machine à soda : mon principal frein pour que ce soit vraiment plus écologique, il faudrait que j’utilise de l’eau du robinet et là gros blocage. Je ne fais pas trop confiance : à tort peut-être/sans doute ? Et j’ai déjà testé les carafes purifiantes type Brita et c’est atrocement cher et à mon avis l’impact écologique n’est pas si bon.
  • Je viens d’apprendre via le billet de Petits Ruisseaux…. que l’on pouvait remplacer le liquide de rinçage par du vinaigre….
  • Placer un système pour récolter l’eau de pluie : faut que j’évalue le coût car à la casa nous ne sommes pas les rois du DIY…..
  • Remplacer le gel douche par des savons.
  • Planter un vrai potager (si Zenopia passe par ici, elle va certainement glousser) : mais une fois encore nous ne sommes pas très DIY et l’installation des bacs et de la terre me coincent les cervicales d’avance.
  • Faire plus de vélo, surtout que maintenant il y a pas mal de Jump dans mon quartier….
  • Utiliser des sacs pour les fruits, légumes et pain/ viennoiseries
  • Opter pour des brosses à dent en bambou
  • Penser à prendre le tram quand c’est possible
  • Planter un arbre ou du moins un arbuste.
  • lancer un programme de recyclage de cartouches avec l’AP de l’école

Ce que je ne suis pas encore capable de faire

  • Passer au vrai zero déchet
  • Me passer de la voiture : je crois que j’habite une des communes les moins connectées de Bruxelles. Et en plus entre mes 3 bureaux, l’école, le hockey, les copains : pas réaliste.
  • Le shampooing solide : je n’étais pas très enthousiaste à la base et la lecture du billet de Petites Rivières/Grand Ruisseaux (pourtant très clair et limpide et drôle) ne me rassure pas : maladroite/distraite comme je suis, je finirai aux urgences avec le cuir chevelu grillé au 3ieme degré…
  • Mieux isoler le toit :  trop cher et pas certaine du ratio investissement/économie de chauffage. Par contre, mieux isoler la cave pourrait être une option intéressante.

Maintenant, il y a un autre phénomène qui m’inquiète beaucoup et qui n’est pas directement lié à la pollution : la bétonisation ou l’urbanisation intensive. En 10 ans dans ma commune, le paysage a radicalement changé : des grands espaces verts, des centaines d’arbres, les quelques rares champs ont été anéanti. Les écolos ne parlent pas de ce sujet et proposent des primes pour installer des marres …..au rythme où ca va, on ne va pas pouvoir en mettre beaucoup des marres…..comment on dit déjà : un pansement sur une jambe de bois ou plutôt un plâtre sur de la gangrène spéculative.

Ceci dit, e serais curieuse de savoir ce que vous faites ou pas. Et à l’écoute des bonnes idées que vous pourriez avoir.

Je referai un bilan dans quelques mois…..oui c’est vrai je suis un peu accro au bilan 🙂

Belle semaine sur notre planète.

18 réflexions au sujet de « Mon Grenelle de l’environnement »

  1. Bonjour, pour le thé j’utilise une tasse en verre Bodum avec un tamis à poser à l’interieur, C’est plus pratique je trouve que tous les autres accessoires.
    Dans les magasins bio il y a souvent des démaquillants en tissu, c’est super à utiliser et mieux que les cotons jetables.

    Aimé par 2 personnes

    1. Je vais te faire la même réponse que Bright and Early : j’utilise des tisanières type Bodum, j’en ai trois, ça passe au lave-vaisselle mais ça se lave très bien aussi à la main, et du coup vive le thé et les tisanes en vrac 😉

      Tout comme Bright and Early, je suis passée aux cotons à démaquiller lavables. Ça fait cinq ans que je les ai et ils n’ont pas bougé (mais ils sont moins doux, ça, je ne peux pas le nier.)

      Si je réponds sous le comm de Zenopia, c’est parce que la recette du déo m’intéresse. J’avais le meilleur déo du monde, solide, en petits pots en verre, et ils sont passés à des déos stick tout en plastique, je pleure des larmes de sang.

      Je trouve ton billet super, j’y reviendrai pour y piocher des idées sur ce que je ne fais pas encore. Et ça me donne envie d’écrire un bilan à mon tour car ça rejoint mes préoccupations du moment, merci ❤

      J'aime

      1. Je viens de me rendre compte que je t’ai répondu au lieu de répondre à Zenopia : vous comprenez pourquoi je préfère ne pas fabriquer moi même les produits. Distraite, lunaire voire un peu zinzin je suis.
        J’adorerais lire ton billet sur le sujet et je vais aller faire un tour dans mon magasin bio favori. Bisous

        J'aime

  2. Bonjour.
    Pour le thé c’est plus facile d’enlever la plus grande partie des feuilles infusées puis de laisser sécher le filtre même s’il reste encore du thé. Une fois le reste sec, ça part beaucoup plus facilement..

    Aimé par 1 personne

  3. Tu as de belles initiatives! ! Pour la machine à bulles je te la déconseille, j’ai jeté la mienne qui marchait mais les bouteilles en plastique ça s’use et les nouvelles coûtaient chères et je ne te parle pas du prix des bombonnes à gaz qu’il faut acheter au moins tous les mois. On récolte l’eau de pluie pour arroser les plantes parce que comble du chic en plein centre ville, on a un lavoir dans le jardin. On va isoler nos combles nous même dans quelques semaines, la laine de verre ça ne coûte presque rien. Si j’ai mis mon appartement sur Airbnb c’était pour me payer mes fenêtres, j’en ai changé deux en juillet et en décembre je change deux grandes fenêtres et je mets des volets neufs. Je n’ai pratiquement pas acheté de vêtements pendant huit mois, déjà parce que je croule sous les vêtements mais la semaine dernière je me suis achetée un beau manteau bien coupé et majoritairement en laine. On a mis deux fils à linge dans le jardin pour sécher le linge au soleil et ça nous a fait faire des énomies sur la sécheuse, d’autant que j’ai des voyageurs qui ne restent la plupart du temps qu’une nuit. En ce moment je ne prends plus de douche chez moi parce que j’ai pris un abonnement à la piscine, je nage tous les jours et la piscine est pratiquement en bas de chez moi, donc je me lave avant et après ma séance de nage, mais à la piscine. Comme toi j’ai pris l’habitude des gourdes et des boites en plastique d’autant que si elles sont belles c’est plus sympa de les emporter avec nous. Jamais de thé en sachet, j’ai les petites passoires et ça fait très bien l’affaire. Lorsque je fais mes courses en dehors de la ville, je regroupe mes visites dans les magasins pour ne pas avoir à aller ici et plus loin là bas. Et bien je vais te dire un truc, en lisant ton article et en rédigeant mon commentaire, je viens de me rendre compte que j’avais une conscience écologique :)))))))

    Aimé par 1 personne

  4. En voilà un article intéressant, et honnête surtout. J’ai aimé que tu parles de ce que tu ne faisais pas encore, je me suis sentie moins seule ! Pour l’eau du robinet, une collègue m’a parlé de mettre du charbon pour purifier l’eau : https://www.consoglobe.com/purifie-eau-charbon-actif-cg Mais je n’ai pas encore testé, j’avoue. Je me pose la même question que toi sur les petits vs grandes bouteilles.
    Pour les shampoings solides, je suis assez contente de ceux de chez Lush.

    En tout cas, je salue tes efforts, c’est déjà beaucoup ce que tu fais ! Bravo !

    Aimé par 1 personne

  5. Je n’ai plus de sopalin depuis plusieurs mois (et le dernier rouleau a duré … piouf … un temps infini) : j’utilise des torchons. Les lingettes pour le ménage, j’ai dû en acheter 2 fois pour essayer, je n’ai jamais aimé : déjà à leur sortie, je trouvais que ça faisait beaucoup de déchets pour rien et j’ai quasiment toujours fait mon ménage avec du vinaigre blanc et bicarbonate. Par contre, je n’arrive pas encore à me passer de produit vaisselle ou de lessive (gamme Ecolabel), mais je n’ai plus d’adoucissant, je mets un peu de bicarbonate à la place.
    Pareil, il y a au moins 10/15 ans que je me suis cousu des lingettes démaquillantes et je préfère au coton classique.
    Je pourrais en écrire un roman (j’avais d’ailleurs fait un billet en plusieurs parties il y a quelques années à ce sujet tellement j’en ai à raconter).

    Aimé par 1 personne

      1. Pas encore assez à mon goût car j’aimerais réussir à passer au vrac pour un max de choses et limiter encore mes déchets.
        Et je suis incapable d’acheter des vêtements de seconde main (et pour les chaussures c’est inenvisageable).
        Mais le principal c’est de déjà faire ce qu’on peut à son échelle et qu’on tienne sur la durée 😉

        J'aime

  6. https://www.larbreasavon.be
    Ce lien pourrait être intéressant?
    Leur concept me semble très proche de ce que je trouve en Suisse cocooning.ch
    Franchement plus simple que de fabriquer son deo ou shampooing soi même. Cela revient cher en matériel et ingrédients sans compter le risque de se planter. Surtout dans l’emploi des huiles essentielles.
    Perso, je ne me maquille plus, plus besoin de coton. Juste l’eau du robinet sur la figure, amplement suffisant.
    Pour ma lessive, j’ai renoncé aux noix de lavage, efficaces côté propreté mais à chaque fois, elles ont explosés hors du sachet de protection!

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s