Les jolis moments humeurs

Le temps du confinement : semaine 1

Comme beaucoup d’entre nous, j’ai commencé ce confinement sur les chapeaux de roue et pleine de bonnes résolutions. Une semaine plus tard, les choses se passent assez différemment de ce que j’avais envisagé…..

Mon quotidien

Je continue d’aller au bureau deux matinées par semaine pour gérer les urgences. Je n’ai pas de collègues donc ce n’est pas du tout stressant et ça permet de garder un pied dans la réalité.

Les jours sans bureau, je démarre à deux à l’heure, je zone, je lis, je chipote. Je me sens assez en forme le matin et ce petit soleil printanier m’aide beaucoup à ne pas envisager ma journée en pyjama avec baxter de Coca/chips/pâtes et mon chat sur les genoux.

Puis, on commence le travail pour l’école : pas évident de motiver les troupes. Certains jours, je peux en profiter pour faire un peu d’administration, d’écriture. Mais assez souvent, je dois vraiment le soutenir, l’encourager et donc je ne fais que ça. Il s’énerve encore plus facilement que d’habitude et je vais donc piocher dans mes réserves de patience, d’amour et de pédagogie

Pause déjeuner et temps libre : je n’ai aucune routine. Je fais un peu selon mes envies, mon humeur. Mais on ne se refait pas en une semaine de confinement, je privilégie le rangement, le ménage, la lessive.

L’après-midi, on fait une salade folle : activités ludo-éducatives/hockey dans le jardin/jeux de société/promenades/petite course chez un commerçant du coin si nécessaire /lecture/un peu de ménage/contacts par réseaux sociaux (béni soit la maitresse d’Antoine qui a instauré un petit challenge virtuel)

Vers 17.00, je suis claquée, totalement vidée et je ne m’explique pas pourquoi : j’ai trouvé une piste intéressante dans la newsletter de Talented Girl : peut-être que je lutte trop à contre-courant.  Mais je ne sais pas trop comment gérer  : laisser aller, lâcher prise ou au contraire m’imposer une discipline.

En tous cas pour le moment, la discipline c’est très compliqué. Il me faut déjà pas mal d’énergie pour maintenir une structure dans la vie du koala. Et donc en fin de journée, une chape de plomb me tombe dessus et je pourrais aller me coucher. Le castor prend le relais. Mais il faut passer à la case dîner. Hello Fresh est un bon plan car ça m’évite de passer trop de temps dans les magasins mais il faut quand même préparer et ça m’assomme de penser qu’il n’y aura aucun répit dans les semaines qui viennent. Après je désinfecte tous les plans de travail, toutes les poignées, les interrupteurs, les robinets.

Je m’écroule et je ne fais plus rien de constructif. Je dors relativement bien vu les circonstances, je crois qu’après avoir fonctionné en sur-régime, mon cerveau s’est bloqué et refuse la machine à scénario délirant. Je rêve beaucoup : pas de cauchemars mais des rêves étranges.

En conclusion

Le confinement est un cyclotron à émotions, je passe un peu par toutes les couleurs de l’arc en ciel et mon énergie fluctue énormément. J’avais imaginé/planifié faire beaucoup plus de choses mais en réalité j’ai un peu l’impression de vivre en apesanteur.

J’espère retrouver un peu de calme et notamment pour les courses que j’évite au maximum. Pendant ma dernière visite au supermarché (pourtant très bien organisé et sécurisé), j’avais l’impression d’être une résistante dans un bal de la Gestapo et j’exagère à peine. Je rase les rayons, je vais le plus vite plus possible, je ne m’approche de personne, je mets des gants et un foulard. Le retour est tout aussi épique, je n’ose rien ranger tout de suite, tout reste sur la terrasse pendant au moins une nuit. J’enlève les emballages, je désinfecte…….bref la parano totale.

J’espère quand même redevenir un peu plus productive et concentrée dans les jours qui viennent. J’espère trouver des moments à moi, des moments de rêverie, de créativité. Parce que beaucoup de gens rêvent de refaire la fête, retrouver leurs potes mais moi j’ai profondément besoin de solitude autant que de contacts sociaux; c’est mon côté balance. Et là ,elle va être difficile à maintenir en équilibre.

Allez haut les coeurs. Demain est un autre jour qui nous apportera de nouveaux défis, des nouvelles habitudes et on s’y fera un pas après l’autre. Qui sait si on ne sera pas complètement déboussolé quand on nous libérera ?

Allez un petit message positif pour finir :

Capture d’écran 2020-03-26 à 21.27.22

 

 

 

10 réflexions au sujet de « Le temps du confinement : semaine 1 »

  1. Hello la Miss !
    Ben écoute, depuis 13 jours maintenant, je suis morte de fatigue. Comme toi, les premiers jours furent productifs (on a acheté une maison et on prépare le déménagement) (5 semaines, il sera bien préparé celui-là ! ), mais depuis quelques jours, même me traîner du canapé au frigo me demande un effort sur-humain. Heureusement, il fait beau, et je peux sortir mon Bad Dog (oui, c’est nouveau aussi, ça, il a 8 mois) en aérant les Bad Gnomes également ! ^^
    Le confinement se passe bien, mais bon, un peu moins de mecs dans les pieds, ça serait cool aussi, tu vois. ^^
    J’te fais des bisous de loin; portez-vous bien tous les trois. 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Et bien au moins cet épisode aura permis d’avoir de tes nouvelles ! Je crois que tout le monde se traine un peu, faut dire que l’ambiance n’est pas trop youplaboum. Bon courage à toi avec ta ribambelle de bads…. Prenez bien soin de vous surtout

      J'aime

  2. Tu m’as bien fait rire. Merci ! C’est tellement ça. On fait tout ce que l’on a à faire et en soirée, la chappe de plomb :))))
    Et merci aussi pour m’avoir fait découvrir un nouveau mot, le cyclotron !
    C’est vrai qu’à trop en faire on se casse les pattes, mais après, lorsqu’on l’on nous aura ouvert la porte du poulailler, quel contentement que tout soit si bien rangé, ordonné, réparé. Je pars un peu dans tous les sens aussi, même si je respecte ma do list de rangement et de bricolage, mais je fais des soins de beauté, j’écoute du beep bop, j’apprends des chansons en anglais, je médite, je regarde des vidéos de développement personnel, de belles photos sur Pinterest, et Insta, je cuisine, une petite virée de temps en temps au Monop et ça me fait ma journée. Je pense aussi à ceux qui souffrent de dépression et qui en doivent en morffler en ce moment, comme quoi il y a intérêt à bosser sur soi pour maitriser la machine. Bon week end !

    Aimé par 1 personne

    1. Je commence à retrouver un peu d’énergie et comme toi, j’avance dans ma liste doucement. Et j’aime aussi me promener sur Pinterest le soir. Je suis ravie de lire que tu trouves ton équilibre mais ça ne m’étonne pas de toi, tu es une résiliante. Bonne semaine.

      J'aime

  3. Merci pour ce message positif de la belle Audrey que je fais mien !
    Courage, petite miss. Tout va bien.
    Un jour arrivera on on s’apercevra que rien n’est grave tant qu’on a la santé, qu’on a le temps et que la vie c’est maintenant…
    Enfin quand je dis « on » , je veux dire tout le monde. Le monde entier. Toute l’humanité quoi…
    je t’embrasse fort
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    Aimé par 1 personne

  4. Merci pour le message positif ❤ Moi aussi mes plages de solitude me manquent presque autant que les contacts sociaux, je compatis et je te comprends ! Prends soin de toi et dis-toi que tu fais de ton mieux. Je t'embrasse fort ❤

    Aimé par 1 personne

  5. Pour ma part, alors que jusqu’ici je positivais, j’avoue que j’ai un fameux coup de mou… La récente actualité m’a fichu un coup de massue et je lutte pour ne pas me cacher sous ma couette… je crois que l’éloignement de mon tissu social (hors poulette et mari) est en train d’avoir raison de moi… Bon, je sais, me connaissant, que ça va sans doute passer… Bisous Véronique. Prends bien soin de toi

    Aimé par 1 personne

    1. Je constate qu’un peu tout le monde passe par des phases : un vrai cyclotron. Aujourd’hui, c’est mon fils qui a craqué ! Tu sais c’est étrange mais aujourd’hui j’ai rêvé d’une journée à rien faire, à ne m’occuper de personne, à ne me soucier de rien…. je regarde l’horizon ! Bises et toi aussi prends bien soin de toi.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s