Les jolis moments humeurs

Chronique en sourdine

Petit à petit, je perds un peu la notion du temps et des jours. Petit à petit, je lâche prise, je laisse aller, je ne me projette pas (miracle),  j’évite de penser à demain. Et petit à petit, je trouve un certain équilibre. Tout n’est pas rose, loin de là. Mais je ne me sens pas le droit de me plaindre et de geindre.

Petit à petit, les habitudes s’installent : des bonnes et des moins bonnes. Je trouve mon souffle dans cette vie au ralenti.

Capture d’écran 2020-04-03 à 20.51.55
Pas encore mais ça viendra

On se lève tard. Antoine dort comme un loir, je n’ai plus dormi comme ça depuis 10 ans. Cela, je le savoure vraiment.

J’ai repris mes petites habitudes du matin : ma potion eau chaude/citron/gingembre et ma petite séance de méditation-streching.

Je reprends un peu soin de moi. Pendant dix jours, je me suis contentée du trio dentifrice/savon/déo. Là, je prends le temps de mettre de la crème pour le corps, j’utilise mes huiles, mes masques. J’ai même fait un petit détour dans les rayons du supermarché pour m’acheter une coloration. Tous ces cheveux gris ne me font aucun bien au moral.

J’ai totalement arrêté les news. Je lis les titres de deux ou trois journaux et quelques éditos. Ca me fait du bien.

Je change le titre de cette série d’articles. J’en ai marre de ces nouveaux éléments de langage comme « confinement », « distanciation sociale », « gestes barrières » : des mots de velours pour des concepts assez brutaux..

Un petit projet boulot à faire à la maison : ça me prend du temps mais ça m’ancre dans la réalité. Trois tours aux bureaux me font sortir de la répétition monotone des jours.

Je joue beaucoup au hockey avec mon fils. J’adore. Si j’avais plus de souffle qu’une nonagénaire asthmatique, j’envisagerais peut-être d’intégrer une équipe vétéran-débutant.

L’autre jour, Armalité demandait quel est le plus vieux livre dans nos PAL. Comme, j’ai la capacité de concentration d’un amibe, j’ai oublié de répondre. Je crois que c’est « La déesse des petites victoires » de Yannick Grannec   Et du coup, j’ai compté combien j’ai de livres en attente : 80 ! Ca va, j’ai le temps de voir venir surtout que je lis très lentement en ce moment.

Pourtant, j’ai eu la main heureuse. J’ai adoré « La papeterie Tsubaki », excellent choix, très doux, très apaisant et j’ai adoré les personnages qui savent si bien profiter des petites choses de la vie. Ces petites choses qui me semblent si lointaines maintenant.

J’ai commencé « Journal d’Irlande-Carnets de Pêche et d’amour » de Benoite Groult. J’adore les carnets des « écrivaines ». Et je n’avais jamais rien lu d’elle. J’adore, j’adore, j’adore. J’adore sa liberté, son énergie, sa volonté, sa clairvoyance, son intransigeance. Vivifiant !

En feuilletant quelques livres, j’ai retrouvé de jolies cartes postales. J’essaye d’écrire même si la poste ne fonctionne plus que de manière épisodique.

Par contre, impossible pour l’instant de repartir sur les traces de mon oncle. Je ne trouve pas le moment ou l’inspiration. Ca ne rebondit pas. On verra.

J’ai trié les photos de mon téléphone. Il y a beaucoup de chouettes moments que n’ai pas eu le temps de partager ici : notre dernier week-end à Paris et notre jeu de piste aux alentours du Palais Royal, notre visite à Reims chez le grand frère.  Une autre vie. Un autre siècle. Allez, je vous emmène en promenade.

Et n’oubliez pas en avant (mais pas trop), calme et droit. Je vous envoie de douces ondes et j’espère que vous trouvez votre souffle.

Capture d’écran 2020-04-03 à 21.00.06

 

 

 

 

 

 

10 réflexions au sujet de « Chronique en sourdine »

  1. Merci de nous ouvrir la porte de ton quotidien, cette atmosphère douce et feutrée qui semble s’installer chez toi me plaît beaucoup. Merci aussi pour la balade et tous ces mots bienveillants qui font du bien au cœur et à l’âme. Je t’embrasse fort ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Oh tu sais c’est comme pour tout le monde :ça va, ça vient. Mais le beau temps aide le moral et ouvre le champs des activités dans le jardin. On s’en rend compte de cet incroyable privilège. Moi aussi je t’embrasse fort.

      J'aime

  2. Ce Benoîte GROULT est le seul que je n’ai pas encore lu. Vous pouvez, quand vous aurez fini votre PAL, lire tout ce qu’elle a écrit !
    Merci pour cette petite tranche de confinement feutrée.

    Aimé par 1 personne

  3. Comme ça fait du bien cette flânerie parisienne en photos.
    Je constate qu’après une période de sidération et d’adaptation, nous devenons plus inventifs et sereins.
    Porte toi bien toi et les tiens et merci pour ton blog que j’ai plaisir à lire.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui c’est vrai….O ns’habitue à tout parait-il. J’ai l’immense chance d’avoir un jardin : je bénis le ciel pour ce privilège.
      Merci pour ton commentaire et bon courage.

      J'aime

  4. J’essaie d’être zen mais aujourd’hui, j’avoue avoir eu une petite baisse de moral…
    Alors ton billet m’a remontée !
    Bisous ma miss, j’aime te lire, toujours
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    Aimé par 1 personne

    1. JE dois dire que ce soleil sur mon Nord et mon petit jardin m’aident énormément. Mais malgré tout, ça monte et ça descend, pareil pour mon koala : nous avons comme toi des coups de mou.
      Porte toi bien surtout et j’espère que tout ton clan est à l’abri.
      Merci pour ta fidélité. Courage la fée !

      J'aime

  5. C’est bien que tu arrives à lâcher prise. Je crois que l’on apprend à vivre plus normalement parce que sinon on vit comme si on était en état de guerre dans notre quotidien. J’ai réduit la voilure aussi, ce n’est pas la peine de bousiller une manille. C’est bien que tu puisses faire une colo maison, j’y pense, parce que la vérité, je commence à ressembler à une bohémienne. À bientôt de te lire.

    Aimé par 1 personne

    1. J’essaye de ne pas lutter, j’essaye d’en tirer le meilleur, j’essaye avec des hauts et des bas .
      J’aime beaucoup ton image maritime : j’entame mon deuxième livre dans lequel la mer joue justement un grand rôle et ça me fait du bien de sentir les embruns dans ma tête.
      A très bite, ça me fait plaisir de continuer à échanger avec toi.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s