Les jolis moments humeurs

Et ça continue encore et encore….

Ce n’est que le début d’accord, d’accord…vous vous souvenez Francis Cabrel ?

Je vais vous faire rire : je ne trouve pas le temps d’écrire. Ou je ne trouve pas le bon moment. Ou je ne prends pas le temps.

Je tourne en rond même si je m’active beaucoup. Les jours se ressemblent et je ne sais pas trop quoi faire pour qu’ils se ressemblent moins. Mon fils commence aussi à saturer et parfois/souvent je manque d’énergie pour l’entrainer.

Et le déconfinement qui se profile m’inquiète presque plus que le confinement. Tout ça me semble très chaotique : j’ai un peu l’impression qu’on nous envoie les mains bandées au milieu d’une foret sauvage en pleine nuit et sans boussole.

Je ne crois pas qu’Antoine retournera vraiment à l’école cette année mais il va bien falloir retourner travailler.

Je crois que l’été sera bizarre. En tous cas pour l’instant, il est incertain, terriblement incertain comme l’automne et l’hiver d’ailleurs.

Il n’y a donc qu’une chose à faire s’adapter à l’incertitude, apprendre à voltiger : pas trop ma tasse de thé.  Moi,  j’aime quand c’est planifié (en temps normal, j’aurais déjà quasiment bouclé le planning de stages et vacances).

Je préfère ne pas trop penser à tout ce qui me manque un peu, beaucoup et intensément.

Et pourtant, je ne déteste pas tout dans ce confinement, loin de là. J’aime :

  • Me lever à mon aise, tranquillement, démarrer lentement. Ces grasses matinées me ramènent loin en arrière quand je passais le mois de mai avec ma grand-mère à la mer du Nord : dormir de tout son soûl, se lever sous une ciel bleu, sentir l’air frais du printemps à travers les draps. Nous passions toutes nos journées sur le même rythme, en suivant les mêmes habitudes rigoureuses et pourtant en ce temps là, ça ne me pesait pas
  • Lire beaucoup. Je suis plongée dans une petite romance sympa et légère « L’aile des vierges » de Laurence Peyrin (un vrai « page-turner » même si l’usage intempestif de l’expression « in petto » m’a souvent exaspéré). Et aussi,  un essai sur George Eliot de Mona Ozouf : j’ai envie de lire « Middlemarch »  et je me suis dit que c’était une bonne introduction.

 

Capture d’écran 2020-04-27 à 16.39.41

  • Regarder « Forte » sur Amazon : amusant et distrayant. Et puis, j’ai totalement changé de registre avec « Les gardiennes » : puissant et lumineux.

Capture d’écran 2020-04-26 à 21.37.37Capture d’écran 2020-04-26 à 21.34.59

  • Jardiner : j’ai replanté un noisetier et un embryon de chêne dans le fond du jardin. Et miracle, la greffe semble prendre.
  • Observer un renard au milieu de la nuit dans mon jardin, il me toisait et semblait  me dire « que faites-vous, très chère, sur mon territoire à cette heure » ?
  • J’ai d’ailleurs l’impression qu’il y a plus d’oiseaux, qu’ils chantent plus haut et que la nature est plus abondante, plus rayonnante.
  • Prendre le temps de trier toutes mes notes sur mon grand oncle et relire les lettres. Il se plaignait souvent de ne pas avoir le temps de peindre, de ne pas trouver la tranquillité d’esprit, d’être trop accaparé par ses affaires et les soucis.  Malgré les encouragements de ses amis peintres, il n’a jamais sauté le pas et n’a jamais exposé son travail. Je me sens si proche de sa quête, de ses doutes, de son cheminement. Petit à petit, je le comprends ou le cerne de mieux en mieux :  tirailler entre son devoir, sa fidélité et ses envies profondes, ses rêves. Je crois que je me rapproche vraiment de lui.
  • Travailler à mon rythme sur un petit projet pour le bureau ; très intéressant et parfois même fascinant.
  • Des bonnes batailles de Nerf en famille.
  • M’habiller comme une ado avec mes vieux « sweats ».
  • Rêver à après : la liberté, la légereté et mes envies multiples, variées, changeantes.
  • Et maintenant : une petite bêtise qui m’a bien fait rire !

Capture d’écran 2020-04-27 à 16.36.17

 

 

 

 

10 réflexions au sujet de « Et ça continue encore et encore…. »

    1. Je crois que nous somme nombreux à avoir un peu cette impression d’être tombé dans une faille temporelle et de flotter. Mais en Belgique le confinement se termine et la semaine prochaine, je vais doucement reprendre un rythme plus normal tout en jonglant avec mon fils non scolarisé 🙂
      J’espère que tu tiens le choc avec toute ta petite tribu (j’ai beaucoup de retard dans mes lectures de blog = CQFD)

      Aimé par 1 personne

  1. Je suis complètement d’accord avec ton article.
    Cette impression complètement paradoxale d’avoir du temps pour soit mais de ne pas savoir quoi en faire. Et puis le déconfinement est presque plus angoissant que le fait de devoir rester chez soit…
    J’ai pris conscience que finalement on était dans un tourbillon de rentabilité/productivité professionnelle et que sans cela on était plus rien. ou l’impression de n’être plus rien. Personnellement le confinement me fait voir les choses différemment. Je me dit qu’il y a eu un avant et qu’il y aura un après et que nous serons obligatoirement changé…

    Aimé par 1 personne

    1. Oh oui certains jours, je suis une vraie petite abeille et d’autres je n’ai aucune énergie et aucune concentration ! Et oui ce déconfinement ne semble avoir ni queue, ni tête et on va effectivement être obligé de s’adapter en permanence : on va gagner en souplesse psychologique….ou pas.

      J'aime

  2. Tes mots résonnent dans ma tête, comme si c’était les miens…moi aussi, j’ai besoin de certitudes pour me sentir bien, rassurée.
    Il y a 20 ans, j’ai fait le même rapprochement que toi, pour mon grand-père. Après le décès de papa, il fallait que je ressorte cet arbre généalogique que j’avais élaboré ,avec lui. Il fallait que je fasse connaissance de ce grand-père qui voulait faire de son fils aîné, un prêtre ( et qui a fugué, par amour pour la musique, amour transmis par son papa). Un homme au regard perçant, que je n’ai connu que 6 ans, moi sa enième petite-fille, qui a eu tant de mal à trouver sa place, parmi mes 5 frères et soeurs et dans ce grand tourbillon de cousins/cousines remuants !
    Tu me fais découvrir l’existence de ce livre sur George Eliott, merci !
    La nature sublimée restera la plus belle chose de ce confinement ! C’est un véritable cadeau !
    Bon courage, pour la suite ! Sois prudente et patiente !

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vrai que le ralentissement de la pollution est un des points positifs de ce confinement.
      Il y a tant de liens souterrains qui nous lient à nos ancêtres et c’est souvent merveilleux de les découvrir ou les redécouvrir, ça nous éclaire beaucoup sur nous mêmes et notre propre histoire.
      Bon courage et toi aussi sois bien prudente.

      J'aime

  3. C’est drôle, parce qu’en fait, nous n’avons jamais aucune certitude de l’avenir…Ce n’est donc pas dû forcément à la période…mais peut-être que le confinement nous permet de réfléchir davantage ?
    Je note les deux idées de films, et je note aussi que finalement tout ne va pas si mal chez toi…Tu gardes ton sens de l’humour, et ta belle énergie.
    Je t’embrasse de tout coeur ma petite miss
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    Aimé par 1 personne

    1. Non c’est vrai, tout peut voler en éclat d’une seconde à l’autre mais on a cette illusion …rassurante.
      On fait aller comme on disait autrefois 🙂
      Moi aussi je t’embrasse bien fort.

      J'aime

  4. C’est vraiment une période très étrange, avec beaucoup de douceur et de moments privilégiés, mais une espèce de tension permanente et sous-jacente qui met les nerfs à vif… Comme toi, je ne sais pas où on va, je vis au jour le jour et j’apprends à voltiger… Je t’embrasse fort ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Etrangissime : il y a des bons côtés mais tellement d’incertitudes et d’angoisse. Mais un jour on y repensera peut-être avec nostalgie comme souvent !
      Alors voltigeons dans la joie et la bonne humeur – bisesssssss

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s