Les jolis moments humeurs

L’aventure c’est l’aventure

La blogosphère étant absolument déserte, je ne me suis pas précipitée pour publier mon billet hebdomadaire dont la régularité vacille aussi rapidement que les ailes de mon ventilateur.

Ce qui m’amène au point suivant : il fait insupportablement chaud. Et la chaleur m’assomme et fait fondre mon cerveau comme vous l’aurez peut-être indulgemment remarqué grâce aux nombreuses fautes d’orthographe de mon billet précèdent (note to myself  : ne pas publier après une journée de chaleur rafraichie par du rosé).

Quand je pense, qu’il y a à peine un mois, je développais une légère obsession pour les cheminées à l’éthanol et là je me défonce sur EuroMillions (à moi la vraie piscine, et l’air co, et le chalet en montagne ) et sur les sites météo que je consulte comme une forcenée en espérant une chute brutale et imminente des températures.

Sinon j’ai été faire un petit tour à Paris, zone qui venait de passer en zone orange. Du coup, j’avais un peu l’impression de me rendre en Ouganda. Aaaah l’aventure…..

Et qu’ai-je observé dans cette « no go zone » :

1.       Les Parisiens ne sont pas friands du concept de distanciation sociale. Point d’éloignement de tables dans les restaurants, point de respect des marques au sol dans les files…

2.      J’ai donc préféré me retrancher dans l’appart où se trouvent mes deux endroits favoris à Paris : la liseuse et le balcon.

 

3.       J’ai quand même pu observer que la Parisienne est devenue friande de Birkenstocks portées avec jeans boyfriend et blouse large style ethnique. J’ai trouvé ça pas mal. Etrange car dans mon jeune temps, cette sandale était synonyme de vieil Allemand à chaussettes blanches et marcel en nylon. Comme quoi….

4.       On a visité le Musée de la Libération – désert et très bien réfrigéré qui sont déjà deux très bonnes raisons de le visiter. Vous devez vous demander si je ne m’emmerde pas trop dans tous ces musées sur la guerre que me font visiter sans aucun répit les deux boys de ma bande.
Non :
– car j’ai eu de l’entrainement avec mon père
– et re-non  car je suis fascinée par les personnages, je veux dire ces hommes et ces femmes ; d’où leur est venu ce courage de se battre, de résister, ou tout simplement de vivre, d’éduquer leurs enfants, de rester dignes. Et je me pose cette question avec d’autant plus d’acuité que des évènements certes historiques mais bien moins dramatiques viennent de nous tomber sur le coin de la tronche et que j’entends, après 5 petits mois de crise, des commentaires du style « on nous supprime le droit de faire la fête, c’est insupportable » et que le port du masque s’apparente pour certains à des mesures de rétorsion dignes du régime de Pinochet (pour les anciennes). Il y avait évidement des relous parmi les générations précédentes mais ils n’avaient pas les réseaux sociaux pour s’épancher et je crois que les humains se transforment assez rapidement en mollusques décérébrés ?
5.      Ceci dit,  je devais remplir un formulaire pour rentrer au pays (enfin je crois car je ne sais toujours pas si un séjour dans une sorte de résidence secondaire est un voyage essentiel ou non essentiel ?) Mais le site des affaires étrangères ne marche pas : je n’ai jamais obtenu mon code me permettant d’aller me faire tester….. Donc, je ne me suis pas fait tester et je ne me suis pas non plus mise en quarantaine préventive car je le suis de toute façon  déjà plus ou moins toute l’année. La chaleur a fini de me convaincre d’annuler les quelques petits rendez-vous prévus et mes sorties se résument à prendre  ma voiture pour aller dans mon bureau sans collègues, ni boss. Donc je ne risquais pas de devenir un super agent contaminateur.
Il se peut que la prochaine fois, je vous parle au coeur de l’été d’un sujet réjouissant  : la ménopause.
Si c’est pas du teaser, ça !
Capture d’écran 2020-08-13 à 18.46.36

7 réflexions au sujet de « L’aventure c’est l’aventure »

    1. Ben écoute moi j’envisage d’acheter la maison du voisin, tout casser à l’intérieur et y mettre une piscine couverte et une autre extérieure dans le jardin. Voila réponse ce soir. Sinon, je garde la version plastique gonflable et je squatte chez ma sœur (mais piscine naturelle avec koï……moi je préfère la version toute bleue, très années 80 🙂

      J’aime

  1. J’ai bien rigolé et l’avantage du bureau sans boss et sans collègue, c’est que je peux le faire sans me faire remarquer!
    Pas encore mis un pied à Paris mais ça ne saurait tarder.
    Je note le musée de la libération, mon fils s’est pris de passion pour la guerre 39/45. Ca pourrait l’intéresser. Et comme toi je me demande toujours où tous ces hommes et ces femmes ont puisé énergie et courage pour vivre cette époque. Quand en 2020 on use et abuse du mot liberté parce qu’il faut porte un masque en public!!
    On ne refera pas le monde aujourd’hui même si je pense que quelques rappels saisissants feraient du bien aux imbéciles!
    Beau weekend

    Aimé par 1 personne

    1. J’aime bien ton concept de rappels saisissants…..
      Et si tu vas à Paris et que ton fils aime cette période, il faut aller faire un tour aux Invalides et en plus il y a souvent de très chouettes visites pour les enfants (enfin c’était avant le Covid, à vérifier sur leur site)
      Beau weekend à toi aussi

      J’aime

  2. J’étais du même avis que toi sur les Birkenstocks, mais vu comme je termine (péniblement) l’été avec le dos légèrement en vrac, je me dis que je devrais peut-être investir (puisque, visiblement, l’osthéo a raison, et les tongs, c’est le mal).

    Sinon, je suis comme toi, ça y est, je suis au bout de ma vie et à deux doigts de repartir en Bretagne tellement j’en peux plus de la chaleur, des volets clos et des cigales.

    Et j’adorerais te lire sur le sujet de la ménopause !

    Gros bisous ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Ecoute, je vais peut-être m’y mettre aussi avec comme d’habitude deux trains de retard sur les tendances mais who cares ?
      Là je pars dans les Ardennes pour un dernier break vacances à la rentrée et j’espère de la fraicheur et du soleil 🙂 je deviens exigeante.
      Passe un merveilleux week-end et une très belle semaine et j’espère qu’il commence à faire plus frais en Provence. Bises

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s