Les jolis moments humeurs

Entrer en confinement

Le monde s’enfonce . Cette longue litanie de sombres nouvelles : le bruit des bottes des islamistes qui nous encerclent petit à petit, le visage défait des soignants, leurs yeux plein de désespoir, ce « notre dernière chance » du Premier Ministre belge, les moineaux et les abeilles et les saisons qui sombrent, nos vies rabotées, la triste agonie de ma tante, les nuages de la crise économique qui s’amoncellent, une classe politique de plus en plus pathétique et d’ailleurs demain encore Trump ?  Tant de doutes, si peu de réponses.

Comment ne pas s’effondrer, comment tenir, croire en des jours meilleurs ?

Parce qu’il y a toujours eu des jours meilleurs, parce que les grandes crises sont suivies de grands rebonds ? Si vous vous débrouillez en anglais, je vous conseille de suivre la page du grand journaliste américain Dan Rather pour un peu de perspective optimiste.

Parce que pour l’instant, je vais chercher du calme, de l’espoir, de la force dans tant de petites choses qui me font tant de bien :
Une très vieille chanson « Walking after midnight », un rayon de soleil, des promenades dans les couleurs de l’automne, commencer un nouveau livre, prendre le temps de prendre son temps, les petites blagues idiotes sur FB, la poésie « en ce bon vin versons ces roses, et buvons l’un à l’autre afin qu’en nos coeurs, nos tristesses encloses prennent en buvant quelque fin« , le calme de ma rue, le ronronnement du chat, les bisous dans la nuque de mon fils, son rire, des douches chaudes, St Nicolas qui arrive, écrire dans mon journal, écrire tout court, lire Harry Potter à mon fils, penser à mon père, mes grand-mères, mes racines, « ces discours interminables après le déjeuner » comme disait Michel, me glisser sous la couette, du thé miel-citron avec un Nougati, ma première, ma seule orchidée qui aie jamais refleurit, le sourire de Robert Redford, l’encolure des chevaux, les citations de Churchill, malgré tout dormir profondément, des noix fraiches, des ateliers collage/dessins, des jeux de société, regarder du hockey à la télévision, hiberner un peu ce qui me console, regarder des vidéos sur le Bullet Journal, faire des projets.

Espérer que mon fils rentre bien à l’école dans 10 jours, retrouver sa maitresse adorée, ses copains, les choses de son âge.

Pour les reste, je m’adapterai et je continuerai mes listes de douces consolations.

17 réflexions au sujet de « Entrer en confinement »

  1. Elle est drôlement bien, ta « liste de douces consolations », ça me réchauffe le cœur en ce jour si particulier où j’ai les yeux tournés vers l’Amérique. Oui, on va s’adapter, quoi qu’il arrive, et oui, il y aura des lendemains meilleurs. En attendant, on se serre les coudes et on s’envoie des mots doux, et c’est déjà beaucoup, merci infiniment ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Je respire mal depuis mardi….. il semblerait que nous soyons proches d’une bonne nouvelle mais j’attends impatiemment une confirmation !
      Et pendant ce temps, je continue de lire tes mots et je reste confinée dans des univers qui me font du bien. Bon dimanche !

      Aimé par 1 personne

  2. C’est amusant, tu commences un billet très noir, très sombre, et tu donnes toi-même la réponse à ta question : comment faire pour y croire ? Se raccrocher à tous ces petits bonheurs qui forment le grand, sans tout le temps se poser des questions et se laisser plomber par l’ambiance générale …
    Et vivre ! Ton troisième paragraphe est une merveille. Je vais l’accrocher sur mon frigo.
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    Aimé par 1 personne

  3. De la douceur, oui, encore et encore, toutes ces choses si simples et qui font tant de bien. Toutes ces choses qui nous offrent de garder le coeur tendre et l’esprit focalisé sur le beau de ce monde, un peu caché parfois, un peu moins chahuté par les horreurs. Revenir toujours à ce qui nous fait vibrer de l’intérieur. Merci pour ton bel article!

    Aimé par 1 personne

  4. LE billet qu’il me fallait tant mon moral souffre de la situation actuelle (à laquelle vient s’ajouter la « bête » culpabilité de ma baisse de régime parce que je suis consciente de rester chanceuse dans ce marasme ambiant). Je croise également les doigts pour une rentrée scolaire le 16 car je ne crois en rien que couper les enfants du monde soit bénéfique…
    Je t’envoie plein de douceur ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Zenopia, ça me fait plaisir de te lire. Oh oui croisons les doigts très fort. Mon fils répete en boucle « mais non est pas en confinement, on est en vacances prolongées ». Je crois que lui aussi craint un retour aux longues journées du mois de mars/avril/…..
      Merci pour les douceurs

      J'aime

  5. Cocher dans ta liste  » doudou » ce que je fais ou aime aussi ( il y a beaucoup de points communs) et noter les autres,suggestions.

    As-tu lu « Etés anglais  » d’Elisabeth Jane Howard ? Je vais commencer le second tome, qui vient de paraître : » A rude épreuve ». Ça me permet d’oublier un peu l’actualité si angoissante.
    En pure fan de Diwnton Abbey, je me régale !

    Aimé par 1 personne

  6. Oui je l’ai lu ! Tu penses une fan de D.A comme moi…. Mais je n’ai pas encore acheter le second tome. Et voila une petite idée sympa pour ma Saint Nicolas 🙂
    Bises et bon dimanche.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s