Les jolis moments humeurs

La malle du temps

La semaine dernière, j’ai lu avec beaucoup d’émotion le post de Kaanina : elle y parlait du décès de sa grand-mère, de l’épreuve du triage de vie, du classement des souvenirs. Tout ce que je viens de traverser. Evidement, cela m’ a énormément touchée. J’ai évoqué cette sensation de tomber dans la malle du temps.

D’ailleurs Kaanina/Steph, je l’ai rencontrée quand j’habitais encore Paris. Je m’étais rendue à une soirée de blogueuses que j »étais sur le point de fuir tellement je m’y sentais mal à l’aise.Et puis, j’avais croisé Kaanina, elle me semblait sympathique et elle avait un petit air espiègle  très rafraichissant au milieu de tous ces égos boursouflés. Nous nous sommes revues quelques fois par la suite : nous étions alors toutes les deux assez malheureuses dans nos jobs. On rêvait d’autre chose. Et puis voila tout à coup, à la faveur d’un post, d’une expérience similaire, tous ces souvenirs me reviennent.


Un peu après avoir lu ce post sur  j’ai trouvé au fond d’un sac ma vielle carte de visite et un ticket de taxi (mars 2013 -6h25 – destination l’aéroport de Roissy) . Une autre vie, une autre planète, une autre moi. Je n’ai pas la nostalgie de ça même si mes copines de bureau me manquent encore : nos rigolades, nos crises de nerf, notre indéfectible solidarité.
Encore la malle du temps. Le temps passe si vite. Tout ce que j’y trouve me semble si proche. Hier encore, j’avais 6 ans, j’avais 17 ans, j’avais 30 ans. Ca file.


De cette plongée dans le passé, de ce dérèglement soudain des horloges, je suis ressortie avec une envie d’avancer, de m’écouter, de me faire confiance, de ne pas m’oublier . J’ai envie d’aller vers mon étoile. J’ai envie d’aller au bout de mes rêves. J’ai mis beaucoup de choses en sourdine ces dernières années, j’ai enfermé une partie de moi même. Elle me demande désormais de sortir, elle tambourine derrière la porte.

J’ai envie d’au moins essayer sérieusement, de m’accorder une vraie place, de ne pas être la dernière roue du carrosse en me disant « on verra plus tard ». Si je replonge un jour dans la malle du temps ; j’ai envie  d’y trouver encore de beaux souvenirs, quelques remords et pas trop de regrets, des joies et des chagrins, des échecs et des succès. Bref des souvenirs d’une vie pleinement vécue.

J’ai envie d’au moins essayer sérieusement, de m’accorder une vraie place, de ne pas être la dernière roue du carrosse en me disant « on verra plus tard ». Si je replonge un jour dans la malle du temps ; j’ai envie  d’y trouver encore de beaux souvenirs, quelques remords et pas trop de regrets, des joies et des chagrins, des échecs et des succès. Bref des souvenirs d’une vie pleinement vécue.

6 réflexions au sujet de « La malle du temps »

  1. Hier encore j’avais 50 ans…Toute la vie défile de plus en plus vite, et les essentiels apparaissent : garder le meilleur de la malle du temps; lâcher prise avec le passé, ne pas trop s’arrêter à la nostalgie, jamais très porteuse… Avancer, continuer, progresser.
    Ton billet m’a émue.
    Bisous ma miss
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    Aimé par 1 personne

    1. Aaah la nostalgie, mon grand point faible. J’ai tendance à m’y baigner !
      Je devrais aller plus vers la légèreté, faire confiance en les lendemains , comme tu sembles si bien le faire. Bisous la fée

      J'aime

  2. Comme Célestine, je suis émue. Tu livres ton coeur avec tellement de sincérité, c’est si rare.
    Aère ta malle, ouvre les portes, voyage léger. Une bonne boussole: être en  » à corps  » avec toi même.
    Tu as tout pour rayonner, j’adorerais te connaître.
    Je t’embrasse chère Miss. Bon week end de Pentecôte.

    Aimé par 1 personne

  3. Tu as toujours une si belle plume, tu parviens à mettre des mots sur les émotions, je suis fascinée par ton talent d’écrivaine et j’ai hâte de lire ton roman. Le temps n’épargne personne, raison de plus pour profiter de chaque instant et ne pas s’oublier ! C’est tout ce que je te souhaite !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s