Les jolis moments humeurs

Une semaine à moi

Pour la première fois, depuis très longtemps, j’ai passé une semaine toute seule. Le castor et le koala sont partis ensemble à Paris pour une escapade père-fils. J’avais préparé tout un programme et je me réjouissais franchement.

Mais il m’est arrivé une chose étrange qui ne s’était pas produite lors des précédentes absences de mon fiston. 1) j’étais très anxieuse 2) j’étais très désorientée, un peu comme dans le jeu de Colin Millard quand après avoir tourné sur soi même avec un bandeau sur les yeux, on vous enlève tout à coup le bandeau et le tournicoti s’arrête. Il faut un petit moment pour  rependre ses marques, retrouver son équilibre et décidé ce qu’il convient de faire.

Il y avait tout ce silence dans la maison (j’ai beaucoup parlé à mon chat, au cobaye et pour la première fois depuis longtemps j’ai ressorti une pile de CDs (ne gloussez pas parce que j’écoute encore de la musique sur cet instrument du siècle dernier). Il y avait tout ce temps devant moi qui me semblait si ondulant, si troublant et parfois même inquiétant. J’ai eu l’impression de sortir d’un tunnel et de découvrir un autre monde en me demandant comment j’allais faire dans cet autre monde que je ne connaissais plus. J’ai donc beaucoup gambergé car je me suis dit que ce monde, j’allais devoir l’apprivoiser, l’explorer car le koala va de plus en souvent vivre sa vie et quand il prendra définitivement son envol, il sera sans doute temps pour moi de prendre aussi ma retraite (si on a encore droit à une retraite après toutes ces crises). J’ai donc pensé qu’il était plus que temps que je commence doucement à anticiper ce double choc et à penser un peu à moi, à mes projets.

Bref, ça a pas mal mouliné la haut dans ma tête même si je me suis pas bien occupée :

  • dîner avec une merveilleuse amie 
  • dîner chez mon cousin avec son meilleur ami, nous skiions ensemble quand j’étais enfant et j’ai gardé des souvenirs très joyeux et très heureux  de leur duo.
  • déjeuner avec ma maman
  • déambuler dans des librairies chez Candide et Bleus d’encre
  • deux séances film : « Becoming Astrid » sur la jeunesse de l’écrivaine suédoise Astrid Lindgren, j’ai adoré et je vous en reparlerai  – et aussi « Camille redouble » tendre et mélancolique.
  • un long bain
  • un pyjama Harry Potter (chez Aldi !) et tant pis si j’ai passé l’âge 🙂
  • une bonne papote au téléphone avec mon amie Gigi
  • préparation du voyage à Rome
  • des séances d’écriture (et j’écris vraiment beaucoup plus facilement quand je ne sens pas l’horloge de la vie quotidienne dans mon dos).

Et puis la petite troupe est rentrée, la vie a repris son cours mais avec un petit caillou dans ma tête qu’il ne faudra pas perdre de vue.

Vivement la chaleur de Rome ! Je n’en peux plus de cette grisaille et de cette pluie.

6 réflexions au sujet de « Une semaine à moi »

  1. Comme je te comprends ! Il m’arrive assez régulièrement de me retrouver seule quand mon chéri part jouer en concert loin de la maison et que les enfants sont chez leur père. Et j’ai beau attendre parfois ces moments avec impatience, je suis toujours toute désorientée quand je me retrouve dans ma maison vide, et c’est toujours bien moins fun que ce que j’avais imaginé. C’est difficile de ne penser qu’à soi quand on en a perdu l’habitude, même si ces moments de solitude sont souvent riches en enseignements de toutes sortes.

    Aimé par 1 personne

    1. Ouf je me sens moins mère poule hyper couveuse ! Mais ce n’est pas facile de s’adapter aux évolutions de nos bambinos surtout que les poussées sont souvent très brusques et inattendues.
      Hier encore……
      Bisessss et merci pour ton commentaire.

      Aimé par 1 personne

  2. Je suis heureuse de lire que tu as tout de même pu profiter de cette semaine seule et que tu as fait de jolies choses.
    Ca me faisait ça aussi au début quand mon fils partait en vacances. Maintenant c’est un moment que je savoure pleinement, j’ai appris que j’avais une place, ma place aussi dans cette vie!
    Moi aussi j’écoute encore des CD! Quel plaisir!

    Aimé par 1 personne

    1. Oui passée la stupéfaction, j’ai fait de mon mieux pour retrouver mes marques et savourer autre chose.
      J’adore les boites des CDs qui évoquent presque autant de souvenirs que les chansons….

      Aimé par 1 personne

  3. Je t’avoue que je ne suis plus jamais seule… j’appréhende un peu le moment où cela arrivera (ce qui est objectivement idiot car vécu seule quelques années… enfin, il y avait mon chat… et que ça se passait très bien)
    Gros bisous Véro

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s