Les jolis moments humeurs

Ca y est !

Demain, le gong retentira et je passerai le cap du demi siècle. Inutile de vous dire que cela me semble de la science fiction. Evidement les rides, ridules et la rouille sont là mais je n’ai pas vu le temps passer. Sans doute, mon fils joue un grand rôle dans cette impression d’avoir encore la vie devant moi. C’est un cap, un symbole mais très abstrait, si ce n’est quelques symptômes. Dans ma tête, j’ai parfois 12 ans, parfois 20, parfois 40 et parfois 80. Ca dépend de l’humeur, du monde, du sommeil…

Quand je me retourne : tout n’est pas parfait, tout n’est pas idéal. Et en même temps, il y en a un paquet de beaux moments, d’obstacles franchis, de combats gagnés. Et je suis là avec mon bon vieux corps fidèle au poste, avec mes cicatrices, mes épreuves, mes chagrins. Mais je suis là vaillante, la plus joyeuse possible. Et voilà, j’ai du mal à l’écrire mais finalement, je suis fière du chemin parcouru jusqu’ici avec mes forces et mes faiblesses, mes qualités et mes défauts. Plusieurs vies déjà,  réinventées avec détermination.

J’ai grandi un peu à l’ancienne, la parentalité positive était un continent inconnu, non répertorié. Chez nous, il ne fallait pas trop chouiner, pas trop se plaindre. Mon père nous voulait fortes, autonomes et indépendantes. Ce que je suis devenue avec des variables. En en même temps, il y avait un grand sens du devoir dans ma famille :  ne pas laisser tomber les autres, s’occuper des plus faibles, ne pas se décharger de ses responsabilités. L’égoïsme était le pire des travers. C’était une bonne éducation qui m’a permis de tracer ma route vaillamment mais ce n’est pas toujours facile de trouver son point d’équilibre entre ces injonctions si profondément ancrées. Parfois, je suis à l’aise comme un funambule expérimenté, parfois je reste trop empêtrée dans les devoirs et les responsabilités au détriment de mon indépendance et de mon autonomie. J’essaye encore et toujours. Je fais de mon mieux et je commence à comprendre que c’est assez. Je suis assez. Tout simplement. 

J’ai toujours énormément d’envies et de projets et j’ai aussi envie de ralentir, d’apprendre à me poser, à  prendre mes rêves au sérieux et prendre le temps de savourer, de faire les choses en conscience comme on dit désormais. J’ai commencé le grand nettoyage : j’ai rangé mes casquettes de déléguée de classe, de l’association des parents et de l’équipe de hockey. Je cherche activement une femme de ménage.  Je fais de la place pour remplir avec des choses qui me font du bien, qui me permettent d’avancer…..

Voila, j’ai 50 ans, j’aurais aimé que mon père soit là, j’aurais aimé que mes chères grand-mères, que mes tantes soient là. Mais je sais que leurs histoires sont en moi, toujours, elles me nourrissent chaque jour.
Voila, j’ai 50 ans – toujours mélancolique, toujours énergique, toujours curieuse, toujours compliquée, toujours gourmande et de plus en plus. Et envers et contre tout, je suis heureuse et reconnaissante de souffler ce paquet de bougies.

Je n’ai prévu aucune grosse bamboula car je n’avais pas envie de ça. J’ai envie de plein de petites choses. On va fêter ça en famille. Et puis je me ferai plein de petits plaisirs tout au long de l’année en famille, entre copines et en solo.

Et je vous laisse sur quelques images que j’aime : c’est mon bouquet de fleurs.

17 réflexions au sujet de « Ca y est ! »

  1. Bon anniv ! Et quel bel article parce que tant de bon sens et de joie aussi. Je te suis dans ton chemin depuis tant années alors je connais un peu tout tes défis et te lire c’est prendre une dose de positivité. Et puis il y a aussi beaucoup de sincérité dans ce que tu écris. Je te souhaite une très belle journée ! Je t’embrasse.

    Aimé par 1 personne

  2. Un très beau et bon anniversaire à toi! Que ta journée soit douce et pleine de joie!
    J’aime beaucoup tes mots, on y sent poindre une certaine sagesse.
    Merci pour ce bouquet qui m’a fait rire, sourire et m’a rappelé des choses essentielles.
    Grosses bises

    Aimé par 1 personne

  3. Joyeux anniversaire !!! Et que cette année soit douce.
    Je m’en rapproche doucement mais sûrement moi aussi, même s’il me reste quelques années avant de franchir cette étape

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s