Les jolis moments humeurs

Petite bibliothèque au féminin

Je copie honteusement le billet d’Isa (Aujourd’hui, je m’aime) , publié à l’occasion de la journée de la femme. Comme il faudrait que ce le soit tous les jours l’année, j’apporte ma modeste contribution.

« Leçons particulières » F. Giroud

Je l’ai lu ado et il m’a fait comprendre beaucoup de choses. Je crois que ce livre et cette femme m’ont donné envie de faire des études de journalisme.

« Mémoires d’une jeune fille rangée » de Simone de Beauvoir 

Pour tout vous dire, j’en garde un très bon souvenir mais assez flou. Et pourtant, je sais que ce livre a déclenché quelque chose chez moi, une volonté d’aller de l’avant, de ne pas choisir le chemin le plus balisé, une sorte de révolte. Je devrais le relire pour me revigorer !

« Ensemble, c’est tout » Anna Gavalda

Personne n’écrivait comme elle à l’époque. Son style, sa petite musique étaient vraiment innovants et différents. Je pense qu’elle a inspiré toute une génération d’écrivaines.

« A tree grows in Brooklyn » Betty Smith 

C’est un livre à la fois très sombre et très lumineux, une histoire de résilience à travers la lecture et l’éducation, et le magnifique portrait d’une jeune femme tenace et déterminée.

« L’art de la joie » de Goliarda Sapienza

Le livre que j’ai le plus offert. Un pavé qui retrace la vie d’une jeune Italienne à travers le siècle dernier. Il y a une formidable ampleur romanesque et encore une fois une détermination féminine qui ne cesse de m’inspirer.

« La ferme africaine » de Karen Blixen

Evidemment, je mélange le film et le livre. Et Karen Blixen aura à jamais le visage de Meryl Streep. Mais c’est une magnifique histoire d’indépendance et d’émancipation. Je l’ai lu très jeune et c’est le livre qui m’a fait comprendre que le couple n’était pas une fin en soi, qu’il y avait autre chose à faire que de se trouver un petit ami, ou d’être « populaire ».

Marguerite Yourcenar : tous ses livres qui sont tous des chefs d’œuvre de littérature, de culture, d’humanité. Et en plus, elle est de chez moi.

« Les déferlantes » de Claudie Galay. L’histoire est formidable, c’est un roman magnifique que j’ai dévoré. Mais je voulais surtout rendre hommage au parcours de cette écrivaine qui a écrit ce livre en se levant aux aurores chaque matin avant d’aller enseigner.

Daphné du Maurier : j’aime tous ses livres, son univers so British, j’aime la femme dont j’ai lu au moins deux biographies.

« Jane Eyre » de Charlotte Brontë : what else ?

Et je citerais aussi : Elizabeth Gilbert pour deux de ses livres. « L’empreinte de toute chose » surtout pour le personnage principal, Alma Withaker qui continue de m’accompagner comme une amie lointaine, et aussi pour « Comme par magie » qui me murmure si souvent de ne pas laisser tomber, de ne pas abandonner mes envies d’écriture.

12 réflexions au sujet de « Petite bibliothèque au féminin »

  1. Merci pour cette belle liste!
    Je te rejoins complètement pour Anna Gavalda, Elizabeth Gilbert et Daphné du Maurier, je suis une inconditionnelle.
    Tu m’as donné envie de découvrir Marguerite Yourcenar, je n’ai rien lu d’elle. Et d’autres…
    Très belle journée.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s