Les jolis moments humeurs

C’était mon mois de juin

Le mois de juin est passé à toute vitesse.

Le koala a bien bossé pour les examens de fin de primaire et c’était bien stressant. Cela m’a permis de faire une révision approfondie du système digestif, de tous les types de triangles, de la lignée complète des rois belges, etc, etc…. Dommage que l’émission « Qui veut gagner des millions » n’existe plus, je pense que j’étais prête.

Il a brillament réussi et je suis infiniment fière de ce qu’il a accompli pendant ces années à l’école primaire. Le chemin que ce petit garçon hyper timide et sensible a parcouru me remplit de joie. L’émotion des dernières fois en primaire monte lentement. J’ai le coeur serré.

Malgré les révisions, on a quand même trouvé plein de moments pour faire baisser la pression :

–          un petit ciné pour voir  « Jurassic World » : je me suis franchement bien amusée et j’ai adoré retrouver les anciens acteurs du tout premier film. On a enchainé avec un bon burger qui clôturait notre trilogie : ciné/popcorn/junk-food. Il faut inculquer le plus tôt possible de bonnes valeurs aux enfants

Toujours aussi beaux et sexys !

–          un tournoi de hockey gagné, malgré la chaleur, grâce au papa super coach et aux encouragements des mamans boostées par le rosé.

–          un copain du hockey pour une pyjama party et l’invention d’un jeu Lego vraiment sympa. Ils devraient le breveter ….

–          des parties de Nerf endiablées : je me suis prise des balles à peu près partout dans les oreilles, les narines, les yeux mais j’ai bien rigolé, j’ai hurlé comme si ma vie en dépendait et j’ai évidemment lamentablement perdu.

Après ces petits intermèdes de « djeun », je me suis dit qu’il était temps que je me consacre à des activités plus sérieuses :

Sauver ma tignasse et liquider mon assurance-vie pour l’achat de vitamines (Aline) et du trio Kerastase Genesis – ça sent diaboliquement bon, mes cheveux sont vraiment mieux. Mais suspens insoutenable, il faudra attendre pour voir si mes 27 poils se transforment en crinière sauvage.

Sentir trop bon : j’ai craqué pour 3 gels douche Caudalie (en promo si mon banquier passe par ici))

Peaufiner mon look estival avec une petite paire de ballerines orange-corail avec un délicat liseré ; absolument adorable.

Tester un nouvel institut (à Linkebeek – pour mes lectrices bruxelloises, je me dévoue) qui m’a fait très bonne impression. Il était temps que je fasse redessiner mes sourcils qui devenaient invisibles. Si c’est pas sérieux ça !

Réunion au sommet en terrasse avec ma copine Isa. Figurez-vous que j’ai osé prendre une soirée à moi et laisser les hommes se débrouiller….à la veille de l’entrée au collège pour l’un et à l’avant veille de la pension pour l’autre, je crois qu’il était temps

Valorisation immobilière de mon bien : j’avance dans mon projet cabane de jardin qui va me couter bien plus cher que prévu mais depuis que j’ai découvert Bunny Mellon, j’ai de grands rêves….. Bon, j’hésite encore entre deux modèles, si vous souhaitez exprimer votre opinion…

J’ai aussi investi dans un coffre pour la terrasse, histoire de cacher tout le brol qui y traine. Et dans la foulée, j’ai trié/jeté/donné tous les vieux jouets et autres cadavres qui s’entassaient dans le taudis actuel

Il n’est pas impossible que cette humeur dépensière, voire dispendieuse soit directement liée à la série « Inventing Anna » diffusée sur Netflix. Bon sang, elle m’a plu cette fille (au début) avec son côté « badass », j’ose tout. Ca fait du bien des personnages féminins flamboyants qui mènent le boy’s club par le bout de ses stilettos. Au fil des épisodes, le malaise s’installe et la faille psychologique devient de plus en plus apparente. Evidemment, c’était assez jouissif de la voir rouler le boys club et quelques vielles biques dans la farine mais nettement moins de manipuler ses amies. J’ai trouvé le tout assez nuancé et les personnages bien campés. Je remercie ici ma nièce Steph pour son conseil éclairé.

Au rayon lecture, j’ai plongé dans 14-18 pour mieux comprendre cette partie de la vie de mon oncle et les choix faits par la suite. J’ai donc lu :

-Un si joli mois d’août (Pierre-Etienne Musson) et Dans la guerre (Alice Ferney)

J’ai fait un petit break avec Liv Maria un très beau roman mais dont j’ai trouvé certains passages un peu trop clichés. Dommage car le début est splendide et la fin aussi.

J’ai fini le mois avec trois coups de poing dans le cœur :

-le décès de Jean-Louis Trintignant : la grâce absolue et cette voix – encore une belle personne qui s’en va….

–          Je n’aurais jamais cru que j’entendrais un jour, une assistante coiffeuse dire « je suis Ukrainienne, je suis arrivée il y a 3 mois avec mon fils cadet mais mon mari et mon grand fils sont à la guerre ». Après quoi, on se sent toute bête de demander un sens à son brushing.

–          Je n’aurais jamais cru que je me réveillerais un matin pour découvrir que le droit à l’avortement est désormais aboli aux Etats Unis. J’ai d’ailleurs encore du mal à y croire : comment est-il possible que 5 cinglés ont le pouvoir de plonger des millions de femmes dans le désespoir absolu et pire encore. 

15 réflexions au sujet de « C’était mon mois de juin »

  1. Merci pour ton mois de juin, j’aime beaucoup lire ce qui compose ta vie, c’est inspirant par moments et on se sent comprise/soutenue aussi 🙂
    Je te souhaite un aussi beau mois de juillet avec si possible toujours beaucoup plus de beau que de moche (mais malheureusement, que serait l’un sans l’autre?!)

    Aimé par 1 personne

    1. Ton commentaire me fait tellement plaisir et particulièrement dans cette période de changement.
      moi aussi, je te souhaite un beau mois de juillet avec plus de soleil que de nuages….. mais comme tu dis l’ombre permet de mieux profiter du soleil !

      J’aime

    1. Merci ! Je suis tellement contente qu’il rentre au collège avec ce boost de confiance 🙂
      Un cauchemar, c’est le mot. J’ai parfois l’impression qu’on rentre dans une sorte de moyen-âge moderne…..

      Aimé par 1 personne

      1. C’est l’impression que ça donne… Le pire, c’est que ça libère la parole en France et je découvre de plus en plus de machos et misogynes que je n’aurais jamais soupçonnés…

        J’aime

  2. Ce monde devient fou, vraiment. Pour ta cabane, le bois est plus isolant que le PVC. Et s’il y a de la grêle, le PVC peut se trouer. De plus le bois tu peux le vernir et le peindre à l’envie. Pour les cheveux, je suis sous Aloplexy, j’ai eu comme une mauvais impression cet automne. Mais je veux bien connaître dans quelques mois si ton traitement marche bien. Quand je pense que ton fils va faire sa rentrée au collège. J’ai suivi une rédactrice de blog dont la petite fille faisait sa rentrée au CP et maintenant c’est à la fac en septembre, c’est fou ! Je t’embrasse !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour le conseil cabane !
      Je te tiens au courant pour les cheveux. Je voulais prendre RDV avec un dermato mais rien de dispo avant septembre. Du coup, j’ai pris mon destin en main et on verra si pas de progrès , je passerai çà la case médicale !
      Je sais ces 9 ans sont passés comme un souffle, c’était dur hier la cérémonie de remise des certificats ! J’étais très très émue.

      J’aime

  3. Bravo à ton fils, et comme je te comprends, il me semble que c’était hier que je prenais le mien en photo le dernier jour de primaire, et voilà que demain j’immortaliserai son dernier jour de collège ! Mais où sont passées ces 4 années ?

    Bravo aussi pour tes craquages, c’est important de se faire plaisir et de se faire du bien ! Pour le cabanon, sur le papier, j’aurais tendance à préférer celui de gauche, mais ça dépend de ton jardin en fait, peut-être que le bois brut passerait mieux ?

    Merci pour les conseils série et lecture, Liv Maria me tente beaucoup !

    Quant aux coups de poing dans le cœur, comment dire… Le monde est devenu fou, je ne le comprends plus.

    J’aime

    1. J’espère que ton fils a bien fini ses années collège. Le système français me semble toujours si intransigeant pour les gamins, on a peu droit à l’erreur….
      Et je remercie pour tes encouragement au craquage mais bon fourmi un jour fourmi (presque) toujours et je me suis refait un budget 🙂
      Moi non plus je ne le comprends plus et j’hésite entre me boucher les oreilles et me retirer dans ma bulle ou tenter quand même de faire quelque chose. Bon, je me dis que déjà j’élève un garçon qui je l’espère sera quelqu’un de bien, de bienveillant, de tolérant. Et ça fera toujours un humain en moins dans le camp des fous.
      Beau week-end Isa et bonnes lectures

      Aimé par 1 personne

  4. Bravo à ton fils! J’imagine combien c’est un cap pour toi. Je trouve que les années passent très très vite – trop presque parfois!
    Se faire du bien est essentiel et ça rebooste le moral. Surtout quand le monde devient fou. Je me suis mise en retrait sur le sujet car cela est si terrible que j’ai besoin de temps pour intégrer cette nouvelle réalité.
    Je te souhaite un doux weekend et un très beau mois de juillet!!

    Aimé par 1 personne

    1. Oh oui cela passe trop vite, beaucoup trop vite. C’était difficile parfois mais toujours merveilleux.
      Mais il est temps maintenant pour moi de penser plus à moi et comme tu le dis « me faire du bien ».
      Moi aussi je te souhaite un magnifique mois de juillet.

      Aimé par 1 personne

  5. Hello, merci pour ce bel article. Je suis contente pour toi et ton fils. Les miens mais n’avaient eu aucun examen avant le brevet des collèges et l' »aîné » (à 4 min près mais il y tient!) a bien flippé pour son oral. Tout s’est bien passé malgré tout mais je pense que passer un examen en de primaire permet de se familiariser avec ce genre d’épreuves qui jalonnent le parcours scolaire..Vous devez être soulagés tous les deux après des mois de préoccupations scolaires, profite bien de l’été pour te détendre ! Et oui, l’actu n’aide pas à se sentir bien, entre la colère, la peur, le sentiment de culpabilité, l’impuissance, le dégoût (bon j’arrête là :=) )..La situation aux US me fait penser à la série « The Handmaid’s Tale »..brrr. En tout cas c’est toujours bien de partager nos ressentis. Tu as raison de prendre soin de toi, c’est nécessaire par les temps qui courent ! Et la série me tente bien ! Je te souhaite un bel été à toi et aux tiens.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vrai que parfois on regarde des séries en pendant « heureusement que ça n’existe pas » et puis quelques années après la réalité s’en rapproche. C’est horrible.
      Oui, j’espère qu’on va bien profiter de cet été et je te le souhaite splendide et joyeux.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s