Les jolis moments humeurs

Les jolis moments de juillet

Me revoila après un mois bien rempli ! 

Dans le désordre, il y a eu :

Des émotions : la cérémonie de fin de primaire, les excellents résultats du koala au CEB et beaucoup, beaucoup d’émotions, de fierté . Le koala était cool – moi j’ai du m’accrocher à mes lunettes de soleil pour masquer mes larmes. Allez hop, en route vers un autre chapitre, droit devant….

Des amis autour d’un succulent barbecue, des délicieuses salades de Sophie et de conversations pétillantes.

Du Covid : quelques jours de fatigue intense, de frissons et de vertiges.

De l’air marin : la semaine au bord de la mer tombait parfaitement pour me retaper. Je n’ai d’ailleurs absolument rien fait à part lire au jardin et lire à la plage. Programme auquel j’ai de temps en temps ajouté des cousinades et des balades à vélo. Mon adorable nièce qui emmène le koala à Plopsaland et une après-midi de lecture plage-transat pour moi : luxe absolu. J’ai vitaminé tout ça avec quelques Spritz sur la digue et quelques boules de Berlin.

Des lectures : j’ai englouti avec délectation :

  • Le tome 2 de la saga des Cazalet « A rude épreuve » : j’ai adoré retrouver cette ambiance so British, beaucoup d’humour pince sans rire mais aussi des passages plus profonds, des personnages bien ficelés, des dialogues bien troussés. Bref, le tome 2 me plait autant que le premier.
  • « La maîtresse du peintre » de Simone Ven der Vught : j’ai chaviré avec ce très beau personnage féminin si déterminée, si émouvante. Le livre raconte l’histoire vraie d’une jeune femme, Geert, devenue servante de Rembrandt, puis sa maîtresse, avant d’être reniée et envoyée dans une prison pour femmes (je ne dévoile rien, le livre commence par la fin). L’auteure apporte un autre regard sur cette femme si souvent décriée et injustement désignée par l’histoire comme une profiteuse et une déséquilibrée
  • « La bibliothécaire » de Gudule : un très joli roman jeunesse sur le pouvoir de l’écriture et de la lecture

Des ploufs : vu la chaleur irrespirable à Bruxelles, nous avons retrouvé avec joie le chemin de la piscine.

Des méninges : il nous en a fallu pour nous sortir de l’Escape Game avec l’aide de Jules et de sa maman. Nous étions si heureux de les retrouver en super forme après la grave opération de Jules. Nous avions opté pour Blacksad détective privé proposé par Escape Prod dans le centre de Bruxelles que je recommande chaudement :

– il faisait très frais dans les salles (appréciable vu les 33° à l’extérieur)

-l’accueil pro et sympa

-les énigmes d’un bon niveau pour des jeunes ados et deux débutantes

-le prix assez raisonnable : 25€/personne pour un groupe de 4.

Antoine avait aussi adoré « Mission Museum » auquel il a eu la chance de participer lors de l’anniversaire d’un copain.

Et finalement une salle obscure : j’ai ri de bon coeur avec les pitreries de Ducobu et de ses acolytes !

La dernière semaine, nous nous sommes envolés pour Venise qui mérite bien un billet séparé dès que je serai remise de toutes ces émotions.

Bref c’était bien, c’était chouette. Et j’espère que vous aussi vous avez de belles choses à raconter sur votre mois de juillet.

16 réflexions au sujet de « Les jolis moments de juillet »

  1. Très jolis moments, je t’envie presque.
    J’ai passé deux belles semaines avec mes enfants mais nous étions en plein déménagement, alors niveau quiétude ou « profitage » on repassera. J’ai aussi passé quelques belles journées (soirées devrais-je) avec mon cher et tendre, ça nous fait beaucoup de bien de nous retrouver seuls quelques jours pendant les vacances.
    Et on attend la semaine prochaine avec impatience pour partir tous ensemble.
    Alors je te souhaite un mois d’août aussi beau que celui de juillet, le Covid en moins bien sûr.
    Merci ❤

    J’aime

  2. De jolis moments en juillet, j’espère que tu vas mieux. 🙂
    Le Covid s’est aussi invité le mois dernier, chamboulant un peu notre programme. J’ai découvert le Spritz tout récemment, en Italie, j’en ai ramené dans mes bagages même si d’après ce que j’ai compris, on peut réaliser le cocktail avec des produits trouvés ici. ^^

    Aimé par 1 personne

  3. Moi aussi j’ai eu deux jours de fièvre et de fatigue mais je n’ai pas fait de test…J’ai toujours adoré la douce incertitude de ne pas savoir…
    J’ai hâte de lire ton billet sur Venise. je suis sûre que je vais y retrouver de grands frissons d’émotion, mais ce ne sera pas le covid, j’en suis certaine.
    Un beau mois de juillet, avec que du bonheur, finalement.
    Bisous ma miss
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆•.¸¸.•*`*•.¸¸☆•.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai fait le test pour protéger ma mère et les gens avec qui je travaille parce que sinon je m’en suis bien sortie.
      Je vais me lancer dans mon billet vénitien mais je suis encore toute tournicotée : quelle claque ce voyage.
      Bisous la fée

      J’aime

  4. Je suis contente de voir que tu as pu passer un chouette mois de juillet. J’ai l’impression que cette trêve était bienvenue après une année pas toujours simple, 🙂 J’espère que le covid n’est plus qu’un lointain souvenir pour toi! Mon fils et mon mari l’ont choppé aussi..Heureusement c’était après le brevet, mais on a dû attendre pour pouvoir fêter les succès au brevet (x2) et affectations dans le lycée et avec l’option voulues! Bon on a quand même fini par pouvoir célébrer tout ça autour d’une pizza.. Pour le reste Juillet n’était pas très reposant car mon mari avait des déplacements (genre célébrations diverses de boulot assez loin et bien sûr n’incluant pas les conjoints) donc il a fallu gérer la maison et des ados vacanciers tout en continuant à bosser… mais bon ils ne sont pas difficiles et collaborent volontiers même si ce n’est pas (encore?) spontané. Et avec les grasses mat et le tour de France à la télé on peut dire que leurs journées sont très prévisibles. Le principal point noir pour moi était le sommeil car avec la chaleur c’est fenêtre ouverte la nuit et ,même si je ne suis pas en ville, il y a toujours un voisin qui fait du bruit le soir.. dîners qui durent( oui juste des gens qui parlent un peu fort et rient suffisent à me gêner ☹️), fêtes, feux d’artifice dans les jardins (grrrrr), mari ronfleur..au bout de 2 semaines de chaleur à 4h de sommeil par nuit ça pèse. Depuis la ménopause je dors moins sans trop somnoler la journée, mais là, ça commençait à bien piquer. Ça finit par se répercuter sur les nerfs, le moral, l’attention..Mais..ça va beaucoup mieux maintenant. Enfin en vacances, dans un endroit calme, plus au frais et toujours au vert! Lecture pour moi aussi.. et pilates avec la chaîne petit Bouddha..la créatrice des vidéos applique la méthode de Gasquet, ça fait travailler sans trop brusquer, parfait pour moi ! Et activités tranquilles en famille, ça fait du bien ! J’ai hâte de lire ton prochain billet..et je te souhaite un beau mois d’août.

    J’aime

  5. Que de bonnes nouvelles pour ton fiston , c’est chouette. Nous, on attend toujours l’affectation au collège : pas facile à vivre.
    Ayant un mari ronfleur, je compatis totalement à tes problèmes de sommeil. Il y a des moments, c’est vraiment dur. J’espère que tu reposeras bien pendant tes vacances parce que c’est essentiel.
    Moi aussi, je suis fan des méthodes douces. Mon corps n’encaisse plus les séances trop poussées. Mais il faudrait que je m’y remette plus régulièrement car je remarque que mes muscles fondent. C’est l’objectif de la rentrée.
    Passe de douces vacances avec de longues nuits et des ados souriants.
    Et merci pour ton message

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s