Les jolis moments humeurs

Les jolis moments de février

Le début de février a eu un délicieux goût « d’avant », je me disais que l’insouciance était de retour.

J’ai été au théâtre avec ma nièce, voir Julie Depardieu et Alex Lutz dans Snow Therapy. On a même mangé un petit bout avant.

On a enchainé avec les 12 ans de mon koala et un triplé inimaginable quelques semaines plus tôt :

  • Séance trampoline avec les copains chez Jump XL (qui a failli virer à la catastrophe vu que j’avais réservé pour un autre jour….)
  • Pizzeria préférée du koala en famille : on était 8, certes sur deux tables, mais enfin on était ensemble.
  • Week-end à Disneyland Paris où je me suis rendue avec des pieds de plomb suite au dernier séjour totalement décevant. Et bien, j’ai passé un très bon week-end. Nous avons logé au Newport Hotel qui est très beau, très dans l’esprit Disney (bien plus que le New York Hotel) et finalement tout aussi proche. Le personnel était adorable (sauf un gros crétin qui gérait la file dans l’attraction Peter Pan -je ne vous raconte pas mon altercation parce que je sens déjà mon sang bouillir). Il n’y avait pas trop de monde – le pass vaccinal étant obligatoire à partir de 12 ans, cela a peut-être refroidi certaines familles. J’ai passé un très bon moment sous un ciel bleu et venteux. Et la joie de mon fils « j’ai envie de pleurer tellement je suis heureux », je lui ai serré la main très fort. Et moi aussi, j’ai eu envie de pleurer…

Alors que j’attendais les résultats (évidement égarés) de mon scanner des sinus, ce cher Vladimir a jeté une bonne rasade d’huile sur mes angoisses provoquant un violent départ de feu sur lequel soufflaient toutes les histoires de guerre de mes grand-mères et de mes parents. J’ai vu des larmes dans les yeux de ma mère, elle toujours si joyeuse, si optimiste. Je pense qu’elle ne s’imaginait pas revoir de telles images sur le sol européen.

J’ai repris pied petit à petit d’abord grâce à des résultats rassurants et quelques bons moments qui ont pris une toute autre saveur. Il m’a semblé vivre tout plus intensément avec une impression prononcée d’éphémère fragilité. Je repensais à toutes ces histoires familiales, c’était la guerre : ils vivaient les bombardements, ils côtoyaient chaque jour des soldats allemands (dans la boulangerie de mon grand-père maternel et dans le café-restaurant de ma grand-mère paternelle), ils manquaient de tout, ils avaient souvent peur mais la vie continuait avec ses hauts, ses bas. C’est ça qui m’a toujours frappé : ils continuaient à vivre, à rire, à se disputer, à espérer…

Voila la liste des jolis moments qui m’ont semblé encore plus essentiels :

  • La raclette pour l’anniversaire de ma maman (et une indigestion carabinée)
  • Les 20 ans de ma nièce
  • Quelques jours de vacances
  • Quelques bonnes nuits
  • Un atelier de peinture sur céramique avec mon fils chez C;Ramic : vraiment super
  • Une soirée ciné -burger
  • Des papotes avec mes amies
  • Les rideaux qui s’ouvrent sur un ciel bleu et limpide
  • Un peu de jardinage
  • Une promenade à vélo récompensée par des bonnes gaufres.
  • Un après-midi à Aqualibi et une soirée pyjama pour mon fils et son meilleur ami.
  • Ecrire dans mes différents cahiers
  • Recevoir un bouquet de fleurs
  • Quelques séances de yoga avec Adrienne
  • Réparer toute seule le chauffage de la salle de bain (vu le prix du gaz, j’aurais peut-être dû m’abstenir)
  • Le courage du président ukrainien qui semble tenir tout l’espoir du monde (du moins des Européens) entre ses mains. J’en profite pour signaler ce site pour savoir ce dont les Ukrainiens ont le plus besoin : Humanitaire hulp Oekraïne (move-tm.be)(pour les lectrices belges)

Catégorie Lectures

  • L’insouciance de Karine Tuil : le sujet n’avait rien pour me plaire, je ne me souviens même pas comment, ni pourquoi ce livre a atterri dans ma pile. Mais quelle claque, quelle écriture, quel sens du récit, quel talent ! Les premières pages sont époustouflantes mais à ne pas lire avant de se coucher.
  • « Journal de la création » de Nancy Huston: il m’est tombé des mains.
  • « La fille de son père » d’Anne Berest : lu d’une traite – un beau toman sur les ramifications des secrets de famille
  • « 24 fois la vérité » de Raphaël Meltz : je rame un peu.
  • Et toujours le très beau et très éclairant « Méditer à travers l’art » de Soizic Michelot.

Catégorie Ecrans

  • On a vu « King » au cinéma et j’ai beaucoup aimé ce film d’aventure familial à la fois ludique et émouvant.
  • Antoine voulait revoir « Le château ambulant » de Miyazaki que j’ai découvert avec ravissement. L’univers si poétique et magique des studios Ghilbi fait toujours son effet et l’histoire qui se déploie comme un conte vous embarque pour un dépaysement total.
  • Et enfin sur Netflix et toujours dans la section « en famille », on adore « Raising Dion » très maladroitement traduit par « Comment élever un super héros »: Dion et sa maman ont récemment perdu leur père et mari dans des circonstances étranges. Alors qu’ils essayent de se reconstruire, Dion développe des pouvoirs extraordinaires. Ils vont tenter de résoudre le mystère entourant ces pouvoirs tout en les gardant secrets. C’est vraiment bien, très émouvant et drôle, tendre et plein de suspens.

Que le mois de mars nous apporte la paix. Il n’y a pas si longtemps ce genre de déclaration, vous classait illico dans la catégorie Miss Benelux décérébrée, comme les choses changent vite…. En attendant, je vous souhaite de profiter intensément de tous les jolis moments que la vie dépose à vos pieds.

10 réflexions au sujet de « Les jolis moments de février »

  1. C’est toujours un plaisir de te lire et de découvrir ces belles choses / beaux moments de ta vie.
    Tu m’as presque donné envie de retenter Disney! J’en garde un souvenir mitigé.
    Oui la fin de ce mois de février a rappelé à mes deux grands-mères un temps qui les a marquées. Et cela influence leur moral. Mais oui les gens, les enfants continuaient à vivre. Parce que la vie est plus forte que tout!
    Merci pour tes idées lectures – depuis le temps que ma libraire me conseille les livres de Karine Tuil, je vais finir par céder à l’appel.
    Je note « Le château ambulant » , mon fils aime beaucoup l’univers de Miyazaki. C’est vrai que ça a l’air très très joli.
    Que Mars soit doux pour toi et les tiens.

    Aimé par 1 personne

  2. Tu as raison de profiter de la vie. Décidément la fin du mois de Février et Mars depuis deux ans, c’est dur à avaler. Après un effondrement psychique de deux jours dû aux événements, je me suis dressée un plan pour profiter de la vie et je ne regarde pas les infos avant 16 heures, d’autant que je vis dans une ville portuaire et que tous les matins il y a des essais au dessus de ma tête. Je pensais à toi sur la plage ce matin, à toutes tes lectures, au partage qui nous fait du bien.

    Aimé par 1 personne

    1. Effectivement ces essais ne doivent pas contribuer à l’apaisement !
      Je fais comme toi, je rationne l’actualité.
      Merci pour ce gentil message et merci d’être toujours là après toutes ces années.

      J’aime

  3. Merci pour ton partage, Véro, ça fait du bien de lire un billet comme celui-ci en cette période ! L’anecdote à propos de l’émotion de ton fils pendant ce séjour en famille à Disney m’a fait monter les larmes aux yeux, à moi aussi.
    Je t’embrasse fort fort fort ❤

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s